Dystopie - ou la technologie à son paroxysme

Avis sur Black Mirror

Avatar Keagan Ash
Critique publiée par le

Black Mirror est une série anglaise dont la première diffusion date de décembre 2011 (diffusée sur la chaine anglaise Channel 4), créée par Charlie Brooker.

Je ne sais pas si on peut employer le mot dystopique, mais ça me semble convenir.
Cette série, pour l'instant deux saisons de trois épisodes chacune, une série de courts métrages, présente le pire de la technologie.
Je crois qu'en fait le mot qui conviens le mieux est "paroxysme".

Bref, on peut considérer cela comme une série d'anticipation.

Chaque épisode est basé sur un thème différent, et de ce fait, chaque épisode mets en scène des acteurs différents.
De même, les époques également varient d'un épisode à l'autre. Ce n'est jamais clairement exprimé, mais il semble évident que tous les épisodes se situent à des moments différents, le premier épisode semble se situer dans notre période actuelle, tandis que le second semble se situer beaucoup plus loin dans le futur.

Le titre fait - d'après les explications de Charlie Brooker - référence au fait que nous considérons les technologies comme une drogue. Il dit ainsi: "Si c'est une drogue, alors quels en sont les effets secondaires ? Cette dans cette zone entre joie et embarras que Black Mirror se situe. Le « Black Mirror » du titre est celui que vous voyez sur chaque mur, sur chaque bureau et dans chaque main, un écran froid et brillant d'une télévision ou d'un smartphone."

On y retrouve les thèmes des réseaux sociaux, d'un monde à la Second Life, de l'humain amélioré, de la robotique et de médecine génétique (plus précisément du fait de créer des organes à partir de cellules souches), ou bien de télévision et de virtuel.

Tous ces thèmes sont inspirés de notre technologie actuelle, poussée à son paroxysme dans le négatif.

NB: au cas où vous voudriez vous renseigner sur cette série: surtout, évitez Wikipédia, parce que dans le genre spoiler, c'est vraiment un gros lourd.

La fin de chaque épisode est très importante est lourde de sens, il est indispensable de ne rien savoir avant de commencer le visionnage, sinon tout l'effet est perdu.

Simplement à dire, que cette série à été comparée à La Quatrième Dimension, ce qui vous donne un grooos indice de pourquoi je parlais de dystopie tout à l'heure. ;)

J'ai beaucoup aimé cette série, à chaque épisode on tombe dans une nouvelle problématique, un nouveau monde, mais chaque fois poignant et effrayant.
Ce qui fait le côté terrifiant de cette série, c'est que tout ce qui est présenté est possible. Ce n'est qu'une extrapolation du monde actuel, une extrapolation négative, certes, mais ça montre un futur possible.
L'ambiance est vraiment bien travaillée, et les acteurs sont juste formidables (comme toujours, je ne peut que conseiller la VOSTFR, d'autant que la VF... n'existe pas. :o) )

Vraiment c'est une série que je conseille, et j'espère pouvoir voir la suite bientôt. Mais en tout cas, aucun de souci de risquer de perdre le fil entre deux saisons, chaque épisode étant mené comme un court métrage indépendant des autres.
C'est comme pour American Horror Story (chaque saison = un thème différent), c'est idéal pour les personnes qui n'aiment pas le format des séries TV dont un fil d'intrigue est déroulé sur plusieurs saisons.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 442 fois
Aucun vote pour le moment

Keagan Ash a ajouté cette série à 6 listes Black Mirror

Autres actions de Keagan Ash Black Mirror