👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Rien à sauver, pas les morts et encore moins les vivants.

Dans Do Zombies Dream of Undead Sheep? Verstynen et Voytek remarquent que plus les zombis sont frais, plus ils sont capables de courir. Et un des résultats indiscutables de l'épidémiologie fantastique de comptoir, c'est que : les zombis marchent, on a une chance ; les zombis courent, on est foutus. À partir de là, quand je vois des zombis courir, je pars du principe que j'en ai plus rien à foutre : des personnages, des enjeux, du monde, de mon bien-être mental et de la couleur de mon karma.

Il n'y a rien à sauver dans Black Summer : les personnages sont pourris, l'intrigue inexistante, la tension branlante, la prise de risque zéro, le traitement de la zombification optionnel, et la fin carrément merdique. En recommendations de visionnage, je suggère des amis valeureux et fidèles accompagnés de jeux à boire plus ou moins décadents. Voir remarques générales et spécifiques infra pour le bilan super condensé d'une expédition coprocinématographique.

L'épisode 1 aurait pu être pire, mais ce qui est incroyable, c'est que beaucoup de détails sont jetés pour être laissés sans suite. N'attendez surtout pas de savoir de quelle sorte de zombie il s'agit, on ne sait pas si c'est un virus, un champi, un démon coquin, Dieu qui en a juste marre et qui a changé les règles… on sait juste pas, et tout le monde s'en fout. Peut-être qu'à leur place aussi, j'en aurais rien à foutre, cela dit.


L'épisode 3 est un festival d'exaspération à base d'un refus de prendre des risques et de trop choquer : on a des zombies, mais faut rester tout public donc y a zéro tripe et surtout, on ne tue pas les gosses (même s'ils sont sans doute les personnages les plus méchants de toute la série ; plus que les militaires, c'est dire !). Mais c'est pas grave, Ryan les aura tous.


L'épisode 4, je dirais qu'il mérite d'être vu, au moins d'un œil distrait : aucun dialogue, action resserrée sur Lance et un zombie qui veut pas le lâcher, beaucoup de petites scènes qui définissent mieux le personnage que tout ce qui a été fait lors des épisodes précédents. Il est peut-être un peu trop long, cela dit.


À partir de l'épisode 5, y en a plus rien à foutre : les sous-intrigues commencent à proliférer comme des rats mais ne se résolvent jamais (quel est le soi-disant trésor dont faux-Spears connaît la position ? s'il n'est pas celui qu'ils cherchent, alors où il est celui-là ? son histoire avait l'air plus intéressante que celle des zombies…). Aussi : le bunker.


La conclusion de la série, comme toujours, est foireuse au possible : guerilla mal chorégraphiée, morts sans charge émotionnelle, climax en pétard mouillé… parce qu'à ce moment-là, vous aurez complètement oublié les motivations de Rose, le personnage principal, d'ailleurs.


C'est bien sûr sans surprise que Black Summer n'a aucune originalité par rapport aux autres œuvres de zombies, n'a pas l'ambition de poser la moindre question alors ne parlons même pas d'envisager y répondre, et ne se fait même pas un peu violence pour proposer une dimension psychologique un tant soit peu engageante.

Allez remater 28 Jours plus tard à la place.

RavenM
2
Écrit par

il y a 3 ans

5 j'aime

2 commentaires

Black Summer
White_Trash
3
Black Summer

Black Summer (Saisons 1 & 2)

Série à propos d'une "Apocalypse Zombie". Inutile de préciser qu'on se fiche totalement que Black Summer soit une préquelle à la série Z Nation ou à l'histoire de Babar l'éléphant vu que ça ne change...

Lire la critique

il y a 2 ans

11 j'aime

Black Summer
OlivierFagnere
7
Black Summer

Zombie à l'os.

"Black Summer" est une série de zombie "à l'os". Ici on ne s'encombre pas d'une intrigue complexe. Un mot d'ordre : la survie. Un objectif : le stade. Tout le monde veut aller au stade. Pourquoi ...

Lire la critique

il y a 3 ans

11 j'aime

Black Summer
charly-146
5
Black Summer

Mouais...

Alors lorsque je me suis mis devant le premier épisode, j'ai été très captivé assez vite: c'est filmé d'une manière très dynamique et la pression est constante. Les zombies sont vraiment des boules...

Lire la critique

il y a 3 ans

8 j'aime

2

Black Summer
RavenM
2
Black Summer

Rien à sauver, pas les morts et encore moins les vivants.

Dans Do Zombies Dream of Undead Sheep? Verstynen et Voytek remarquent que plus les zombis sont frais, plus ils sont capables de courir. Et un des résultats indiscutables de l'épidémiologie...

Lire la critique

il y a 3 ans

5 j'aime

2

À rebours
RavenM
9
À rebours

À rebours, ou L'impasse du dandy pessimiste.

Avec sa « Bible du décadentisme », Huysmans consomme la rupture avec son ancien maître, Zola. Il paraît qu’À rebours est le livre jaune de Dorian Gray ou que Dorian Gray est le livre jaune de des...

Lire la critique

il y a 6 ans

5 j'aime

Axiomatique
RavenM
9
Axiomatique

Un bijou physique et métaphysique de science-fiction.

Second recueil d’Egan que je lis, Axiomatique a de quoi laisser pensif — positivement pensif. Toutes les nouvelles exsudent cette réflexion intense qui est au cœur de l’écriture, mais qui pourtant ne...

Lire la critique

il y a 6 ans

3 j'aime