Shonen classique mais impossible à suivre

Avis sur Bleach

Avatar Raphaël Rouzier
Critique publiée par le

Tous les personnages de Bleach sont géniaux. Ce sont vraiment les personnages, leurs interactions et les enjeux que celles-ci créent qui m'ont tenu devant la série pendant longtemps. Bien sûr, je ne parle pas d'Ichigo et Ichida qui sont sans doute les moins intéressants avec cette rivalité rituelle très shonen.

Puisque j'en suis à évoquer le style shonen, on tombe à pied joint dans tous les travers du shonen: la surenchère, les dialogues enflammés et les longues tirades en plein milieu de combats à rallonge... Les techniques millénaires qu'on n'apprend qu'après des années de pratique assidue et que tout le monde connait, semble-t-il, dès la naissance. Pas de surprise.

Je décroche toujours des shonen quand ça commence à devenir trop gros. Pour Dragon ball, j'ai décroché à peu près à Dragon ball Z. Pour saint seya, après la bataille du sanctuaire. Pour Naruto, après une énième destruction de Konoha où tout le monde meurt tragiquement et ressuscite. Pour Bleach, ça été bien avant pour deux raisons:

  • Cette abjecte manie de repasser la fin du dernier épisode au début du nouveau, ce qui fait perdre le fil et gâche 1/3 de chaque épisode
  • Les épisodes filler...

Vous savez, ces épisodes qu'on intercale entre deux campagnes. Souvent, c'est rigolo, on voit les héros s'amuser dans des situations random, aller à la plage faire un concours de bikini, se voire confier la garde d'un sale mioche, faire la classe à des lycéennes en chaleur, etc. Sauf que parfois, on en cale dans les campagnes pour meubler parce qu'on a pas eu le temps de préparer l'épisode suivant.

C'est chiant mais on peut comprendre. Sauf quand c'est abusé. Et dans Bleach, c'est pas abusé, c'est plus que ça, bien plus que ça...

Bleach réinvente complètement le filler en créant le concept de campagne filler! En plein milieu de l'action, alors qu'on s'attend à voire enfin le dénouement d'un combat haletant... zou! épisode filler! Mais ce n'est pas tout! Car ce n'est pas un épisode isolé, c'est carrément toute une nouvelle histoire, de nouvelles intrigues, de nouveaux personnages, de nouveaux enjeux, etc.

Et une bonne vingtaine d'épisodes plus tard, alors qu'on a quasiment tout oublié de la première campagne, voilà qu'on la reprend! Si possible avant la fin de la seconde, sinon c'est pas drôle.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3123 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Raphaël Rouzier Bleach