👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Comme beaucoup de monde, j'ai beaucoup aimé Bref. lors de sa diffusion. La série ringardisait tous les programmes comiques courts alors en mode, même si elle partage avec ses deux meilleurs représentants, Caméra Café et Kaamelott, un humour cynique.

Mais j'ai picoré, comme beaucoup de monde. J'ai vu un trentenaire face à ses mensonges, face à une vie banale, des amis fragiles. Mais j'étais passé à coté de tout le reste. Je n'avais que mal perçu l'évolution des personnages au fil des épisodes. C'est d'autant plus important à souligner que la série se moque des conventions, qu'elle use d'épisodes qui ne se suivent pas chronologiquement, mais qui peuvent revenir en arrière. Que la série ne se limitait pas à ce personnage principal, qu'elle adoptait aussi d'autres points de vues qui enrichissaient l'histoire. Ces segments qui semblent différents, en termes de sujets, de chronologie ou de points de vue, ces digressions n'en sont pas, ce sont des éclairages différents qui ajoutent de la texture à l’histoire.

Il ne s'agit donc pas seulement d'une génération un peu paumée, les trentenaires des 2010's. Les épisodes élargissent considérablement leurs thématiques, partent dans certaines directions avant de revenir à d'autres.

Et c'est le visionnage complet, d'un bout à l'autre, en peu de temps, qui permet de se rendre compte à quel point cette série est réfléchie et construite. Elle sait parfaitement où elle va. Et non seulement elle sait faire rire, mais aussi émouvoir, dans un joyeux tumulte d'émotions diverses et variées au fil du visionnage.

Puisque la hype est retombée, laissons encore la création de Kyan Khojandi et Bruno Muschio s’en remettre. Mais j'ai la certitude que, quand on en reparlera, quand elle sera mieux digérée et donc plus facile à analyser, on y trouvera encore de la matière et du sens.

SimplySmackkk
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 2 ans

14 j'aime

2 commentaires

Bref.
Misterfox
9
Bref.

bref.

J'ai appris que c'était la rentrée télé. J'ai allumé Canal+. J'ai vu qu'il y avait toujours le Grand Journal. J'ai soupiré. J'ai vu que Tania Machin avait quitté le Grand Journal. J'ai fait "Ouais...

Lire la critique

il y a 10 ans

319 j'aime

17

Bref.
Kalian
3
Bref.

Y a un pépin, le bref.

Des thèmes parfaitement consensuels et profondément inintéressants (la drague, la procrastination, l'embauche...SU-PER !). Un personnage principal de gros mou vaguement loser stupide et méprisable...

Lire la critique

il y a 10 ans

213 j'aime

143

Bref.
Hypérion
6
Bref.

Du short comic strip animé avec des vrais gens dedans.

Soyons concis. Bref, c'est une série qui, de part une narration inventive et une écriture percutante, met en exergue le quotidien paquebot de son personnage principal, . Il n'est ni beau, ni ignoble,...

Lire la critique

il y a 10 ans

96 j'aime

31

Scott Pilgrim
SimplySmackkk
8

We are Sex Bob-Omb and we are here to make you think about death and get sad and stuff!

Le film adaptant le comic-book culte de Brian aura pris son temps avant d'arriver en France, quatre mois après sa sortie aux Etats-Unis tandis que le Blu-Ray est déjà sur les rayons. Pourquoi tant de...

Lire la critique

il y a 11 ans

39 j'aime

7

Calmos
SimplySmackkk
8
Calmos

Calmos x Bertrand Blier

La Culture est belle car tentaculaire. Elle nous permet de rebondir d’oeuvre en oeuvre. Il y a des liens partout. On peut découvrir un cinéaste en partant d’autre chose qu’un film. Je ne connaissais...

Lire la critique

il y a 2 ans

37 j'aime

13

The Suicide Squad
SimplySmackkk
7

Deuxième round de la Suicide Squad, gaffe, ça gicle

Si le premier film Suicide Squad de David Ayer n’a pas été un grand succès critique, il l’a été dans les salles, faisant rentrer plein d’oseille et même un Oscar des meilleurs maquillages et...

Lire la critique

il y a 10 mois

32 j'aime

1