Maman, je suis fan de Terry Crew !

Avis sur Brooklyn Nine-Nine

Avatar Petitbarbu
Critique publiée par le

Une série avec Terry Crew qui cabotine en agitant ses superbes pec's à l'écran, forcément, ça partait pour me plaire.

Avant de dévorer la seconde saison, j'ai décidé de me rafraichir la mémoire et j'ai profité de quelques moments de procrastination pour regarder avidement les 22 épisodes qui composent la saison 1.
Dan Goor et son acolyte Michael Schur ont fait un super boulot, c'est indéniable. Brookyn Nine-Nine est une réussite, toujours dynamique. Le rythme ne faibli jamais, les gags font mouche à chaque fois dans mon cas (je suis assez fan des piques bien senties entre Jake et Amy). L'ensemble est servi par un casting de qualité qui s'amuse à l'écran et en fait profiter le spectateur, qui sort de chaque épisode avec un grand sourire et de sérieuses douleurs aux abdos.

Transition Terry Crew

Brooklyn Nine-Nine nous plonge dans le quotidien d'un commissariat de quartier comme tant d'autres à Brooklyn. L'arrivé d'un nouveau commissaire bouleverse le quotidien des joyeux imbéciles du "99", d'autant que celui-ci veut mettre au pas le tonitruant et tapageur inspecteur Jake Peralta, aussi fantasque qu'efficace.

Vous reprendrez bien un peu de Terry Crew ?

Si la série se présente comme une resucée de The Office dans un commissariat, Brooklyn Nine Nine ne s'en tient pas à la seule imitation et parvient habilement à se dégager de son encombrant modèle. Les personnages sont ici bien plus attachant, beaucoup moins stupides et énervants... Je n'ai vu que la version américaine de The Office, et les deux premières saisons ne m'ont absolument pas emballé. Bref, Brooklyn Nine Nine fait mieux. Reste le côté déluré et le côté cinéma/documentaire qui servent efficacement la série, lui donnant une certaine fraîcheur.

Moi j'me lasse pas de Terry Crew...

La principale force de Brooklyn Nine Nine est son casting et la synergie des différents acteurs qui rend merveilleusement bien à l'écran. Andy Samberg dans le rôle de Jake est complètement survolté. Ses cabotinages, ses mimiques, tout séduit. Son impertinence et son égo sont mis en valeur par la maladresse et les angoisses de son comparse, Charles Boyle, incarné par un Joe Lo Truglio fidèle à lui-même. Jake s'oppose, dans une ambiance bon enfant, à Amy Santiago, jeune fille bosseuse et stressé, un poil carriériste et collet monté. Reste Diaz, aussi violente qu'efficace, le capitaine, strict jojo, d'apparence froide, sans émotions, mais sensible et bienveillant, secondé par une secrétaire à l'état mental instable, Gina. Cette dernière, manipulatrice, kleptomane, imbue d'elle même... est géniale. On ne peut que se réjouir de la performance livrée par Chelsea Peretti dont il semble que ce soit le premier rôle régulier (lu sur une très bonne critique sur ce site. Wikipédia confirme). Il y a, malheureusement, deux idiots de services incompétents, personnages en deçà du reste du casting, à l'humour plus lourd. Mais la série n'insiste jamais trop sur eux, pour mon plus grand plaisir.
Ah, j'allais oublier Terry Crew, le sergent peureux qui n'ose plus retourner sur le terrain, craignant de ne pas voir grandir ses deux adorables fillettes. Il me fait rire presque à chaque fois, je suis assez partial quand je le vois à l'écran, je ne peux que l’encenser. Sorte de papa-poule de l'équipe, il veille sur sa couvée avec affection tout au long de la saison.

Sitcom hilarante qui bénéficie de toute ma sympathie, une comédie policière à voir absolument. Et pas de rires, enregistrés ou non. Ça fait du bien !

Aller, pour finir en musique, encore un peu de Terry Crew

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2666 fois
4 apprécient

Petitbarbu a ajouté cette série à 2 listes Brooklyn Nine-Nine

Autres actions de Petitbarbu Brooklyn Nine-Nine