Chassez le naturel, il revient au galop

Avis sur Bunsen is a Beast!

Avatar Youdidi
Critique publiée par le

Plusieurs réalisateurs sont devenu reconnaissables via leurs emprunte artistique dans le monde de l'animation, et parmi eux, il y a Butch Hartman. Butch Hartman c'est le créateur des parrains sont magiques, une série basé sur des gags souvent très bas de plafond pour le très jeune public, qui lui a permis de se forger un nom et de produire des œuvres comme Danny Fantôme où l'on sent une certaine évolution avant de replonger dans les abimes avec les différentes adaptations filmiques de Mes Parrains sont magiques qui furent des énormes daubasses au cinéma public comme critique, et enfin complètement sombrer avec Tuff Puppy qui fut un bide absolue et, en voyant les épisodes, on comprends pourquoi. De ça on n'a plus revu Butch Hartman au commande d'une série pendant 7 ans, et c'est en 2017 qu'il revient avec une nouvelle création qui a pour but de sauver les meubles, possiblement montrer qu'après une série d'échec cuisant on peut apprendre de ses erreurs, et enfin produire quelque chose plus évolué que des blagues aussi subtiles qu'un remuage de clef tout en préservant la patte que l'on a crée depuis des année. C'est donc dans ce climat que sort Bunsen est une bête et est ce que c'est réussit ? Disons qu'ils ont tenté mais chassez le naturel, il revient au galop.

Déjà on va parler du plus évident: C'est moche. On est en 2017 et on en est à avoir une série qui est pratiquement aussi moche qu'une mauvaise série des années 2000, et pour être plus précis, en ne prenant les productions de Butch Hartman, Tuff Puppy est largement plus agréable à regarder alors que la série est sortie 7ans avant, et (là cela peut être subjectif) Danny Fantôme peut facilement rivaliser tant l'harmonie entre les personnages et l'univers était bien faite malgré le fait que les contours étaient gros. Bunsen est une bête a beaucoup trop de gros traits. Ils ont essayé de compensé cela en travaillant plus sur les dégradés et les jeux de lumières, mais le résultat reste le même: c'est beaucoup trop chargé. Certains éléments de décors ou même certains traits de personnages sentent le bâclé et le grossier que l'on retrouvait trait pour trait dans Mes Parrains sont magiques. Comment tu peux produire des dessins pendant près de 15 ans et ne pas évoluer ton style ? On voit que c'est le style de Butch Hartman de simplifier au maximum les traits pour avoir quelque chose de plus enfantin et imaginaire, mais parfois cela rend des choses vraiment moches, surtout qu'à côté on a Daron Nefcy qui un style équivalent et qui envoi un travail largement supérieur avec Star Butterfly sortie 2 ans avant. Le design des personnages sont vraiment pauvre et se perdent face à d'autres personnages de série animé qui sont mieux travailler, mise à part Bunsen (et encore) et peu être Amanda, les personnages sont affreusement oubliable graphiquement. Niveau musique, et cela me scie les jambes, on est sur la même démarche que sur les graphismes, à savoir le strict minimum. On y retrouve Guy Moon, grand habitué des travaux avec Butch Hartman, qui revient ici nous démontrer qu'avec beaucoup de flemme on peut quand même gagner de l'argent. Bunsen est une bête, et ce n'est pas une blague, doit avoir (maximum) trois voir quatre morceau de musique, et encore je suis généreux. Le truc étant que Guy Moon a la particularité de créer un morceau, et d'en faire un remix en mille exemplaire avec un rythme plus lent ou avec d'autres instruments, mais avec exactement le même air à chaque fois. Ce qui fait que l'on a le générique de Bunsen répété une bonne dizaine de fois dans l'épisode à tel point que l'on est obligé de connaitre par coeur les mélodie parce qu'ils essayent de nous les faire rentrer au forceps, mais désolé, cela ne marche pas comme ça, cela rend ta série que plus énervante en plus de sous entendre que tu n'as aucune créativité pour composer plus de 3 morceaux différents. Niveau réalisation, à part les doublages qui font le taff tout en étant assez absent pour ne pas être trop risqué et possiblement déranger un public cible qui doit être le plus conforté possible à quelque chose qu'il a l'habitude de consommer.

Niveau écriture ça tente des choses mais c'est vain. On veut faire cartoon mais pas forcément tomber dans le cartoon, du coup on veut aller dans de la comédie, mais vu que la comédie on n'a pas vraiment le talent ni l'humour pour tenir ce registre on va crée un semblant de scénario ainsi qu'un peu de cartoon pour combler, mais au final on obtient quelque chose d'aléatoire qui ne fonctionne pas. Les épisodes sont soit sur scénarisé, soit trop creux pour tenir 10 minutes d'épisode (c'est chaud), et au final tout se base sur certains gags habituels de Butch Hartman comme le comics de répétition, l'absurde, les kaboum et les cascade, et de l'humour méta qui n'est pas poussé assez haut pour en devenir intéressant voir même marrant, cela n'a juste le mérite d'exister. Le tout est aggravé par deux choses. la première c'est le personnage de Mickey qui est constamment passif à tout ce qui l'entoure. pas tant un comportement passif à la Jim jarmusch et son The Dead Don't die où les personnage sont passif à l'extrême et où le surjeux fait que l'on peut en rigoler, ici c'est un passif en sous jeu, où Mickey va constamment à niveau égale tout ce qui l'entoure au point où l'on a envie de dire "il y a vraiment rien d'intéressant". c'est un personnage qui va être content et enjoué par tout ce qui l'entoure mais toujours à l'exact niveau de joie, on doit être à du 6,5/10 en terme de niveau de joie, et quand on voit que TOUT est au même niveau, inévitablement, cela descend toutes les propositions de la série, déjà que pour certaines elles volaient pas bien haut... On a quand même une vanne récurrentes qui est répété pas mal de fois dans la série où Mickey n'arrive pas à prononcer les noms des choses du monde des bêtes (alors qu'en vrai nom), et c'est marrant parce que Mickey doit le reprendre en faisant des caisses ohlala. Enfin dernière chose qui descend le film c'est le scénario des épisodes et la volonté quasi systématique de ne jamais mettre en danger la joie de Bunsen et Mickey. Le scénario des épisodes se déroulent exactement de la même façon à chaque fois: Bunsen et Mickey vont quelque part ou font quelque chose, par hasard il rencontre quelque chose ou se passe un truc cool pour eux, Amanda va tout faire pour les faire chier, elle échoue parce que le scénario est contre elle et que cela peut aider Mickey et Bunsen pour être encore plus heureux, en général Mickey et Bunsen ont en général un truc à faire, ils le font avec la grande des facilités, et ils sont récompensé, happy ending. Ce schéma se répète en boucle tout le temps sans aucune évolution ou aucune épreuve narrative pour les héros. Et là où la chose pouvait être enfantin et sans réel soucis, le problème arrive quand on regarde la série, et qu'après deux ou trois épisodes on se dise "c'est exactement pareil que Mes Parrains sont magiques". Pour être totalement objectif non, ce n'est pas tout à fait pareil, on sent que Butch Hartman a murit dans son humour et sa manière d'écrire un scénario, ce qui rend cet série beaucoup plus appréciable que Mes Parrains sont magiques qui me donnent envie de me jeter sous un train à chaque visionnage, par contre cela en prend tous les codes et qu'au finale, on ait l'impression (à juste titre) de voir la même chose au point de voir des références pas forcément fin à la série sur certaines vannes qui font leur retour retravaillé, sur certains design de personnage comme Amanda qui font référence à d'autres des parrains sont magiques, et même un spin off avec les parrains sont magiques où la comparaison est plus que facile. Le seul point positif reste Amanda qui reste assez fun et plutôt bien écrit étonnamment par rapport à la série qui est vraiment bancale et, parfois, frôle l'amateurisme. Au final c'est plus agréable que Mes Parrains sont magiques, mais plus éclaté dans sa forme et son exécution, le fait que ça sorte tel quel en 2017 n'arrange rien.

6,75/20

Faites vous un avis constructif et n’hésitez pas à le partager. De mon côté je le respecterai s'il est en désaccord avec le miens mais je le respecterai encore plus si vous de vôtre côté vous respectez mon avis.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 175 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Youdidi Bunsen is a Beast!