Juste un récit sans image

Avis sur Calls

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Je ne sais pas ce qui est le plus triste : de voir qu'on produit quelque chose d'aussi mauvais ou bien de lire les gens clamer haut et fort que c'est du jamais 'vu'. Dans le premier cas, c'est sûr que c'est pas ce qui se fait de pire mais ce n'est quand même pas génial... et puis au moins ça n'a pas dû coûter un rond ET ils étaient sûrs de faire de bonnes recettes étant donné que les Youtubeurs rapportent de l'argent. Dans le second, ça donne vraiment l'impression que les gens ne connaissent rien de ce qui se faisait avant leur date de naissance. Il fut un temps où la télé n'existait pas, où l'on racontait des histoires radiophoniques (j'en veux pour preuve l'adaptation de "War of the Worlds" par Orson Welles qui était si convaincante que des gens se sont donnés la mort en pensant être réellement envahis par des extra-terrestre) ; il fut même un temps où peu après l'exploitation en salle d'un film, les acteurs délivraient une performance audio pour la radio. Et encore aujourd'hui des gens font ça, n'oublions pas qu'il y a à peine 10 ans l'horrible BD "Donjon de Naheulbeuk" n'existait que sous forme de fichiers MP3 (donc audio) à télécharger sur le net. "Calls" n'a donc rien d'innovant. Ce qui n'est pas un problème en soi. C'est juste triste de constater à quel point la radio est devenu un médium oublié.

Globalement les intrigues sont assez pauvres, mal écrites. En plus, ce sont souvent les mêmes trucs narratifs que l'auteur emploie ce qui donne une impression de redondance d'un épisode à l'autre. Les personnages sont pauvrement développés. Les dialogues sont parfois épiques de naïveté (franchement les conversations avec la police sont à se rouler par terre, c'est pas possible de pondre un truc aussi peu crédible). Sur la longueur je me suis vraiment emmerdé, les derniers épisodes étant les pires ; forcément, le 5ème épisode lie tous les autres à peu près et par la suite il ne se passe pratiquement plus rien de neuf, juste un faux suspens et de fausses révélations (en fait, chercher à créer une intrigue en continu fut une grosse erreur). La vision du futur m'a fait marrer aussi : dans 1500 ans, la seule chose que les gens pourront retrouver de notre époque, ce sont des enregistrements audio ; ils pourront distinguer les différentes sources mais seront incapables de dire comment notre société vivait. Ha oui, apparemment dans 10 ans les répondeurs sur ligne fixe auront à nouveau la cote, c'est vrai que c'est tellement plus pratique que la messagerie vocale d'un portable.

La prise son est de bonne qualité : les dialogues censés être audibles le sont comme il faut. Les acteurs jouent bien même si on les sent vite atteindre leurs limites (à cause de l'écriture faible des personnages). La musique est bien trop envahissante et arrive de manière un peu trop mécanique dans certains épisodes. Les effets sonores sont parfois un peu nazes et too much. Too much parce qu'on dirait que les auteurs ont peur que les 'spectateurs' s'ennuient, du coup ils mettent le paquet ; nazes parce qu'on est dans quelque chose de superficiel, l'auteur ne cherche que rarement des ambiances sonores poussées (d'ailleurs l'épisode avec la flic qui devine ce qu'il se passe juste par quelques bruits... c'est un des pires épisodes, notamment à cause d'une très mauvaise gestion du temps et de l'espace : il n'y a pas de cut du coup on a l'impression que tout se déroule en temps réel, sauf que ça paraît très vite impossible... du coup on ne sait pas trop).

Vu qu'on parle d'immersion réussie, je m'attendais à un voyage sensoriel beaucoup plus ambitieux et beaucoup plus expérimental. C'est d'un triste... il y avait tellement moyen d'aller loin avec ce concept, là on pourrait presque penser qu'on a juste prélevé le son d'un film (évidemment, ce n'est pas le cas, une narration sonore demande que les sons soient exagérés, mais c'est tellement sage qu'on se dit que les auteurs auraient préféré tourner ça avec de vrais acteurs et que le format actuel n'est exploité que parce qu'ils n'ont pas eu d'autres choix par rapport à leurs ambitions artistiques). Quant au visuel, s'il est pratique afin de mieux situer qui parle et quelle est la nature des relations entre les personnages, il est vite lassant : tous ces trucs flous et énigmatiques, on s'en fiche royalement, quitte à amener quelque chose de visuel autant y aller à fond, soit en partant dans un trip purement visuel (un peu comme dans Windows Media Player) soit en apportant un complément d'information réellement pertinent et pas juste de la déco gratuite qui fait genre...

Bref, c'est mal branlé, c'est pas intéressant, c'est naze. Comme quoi il suffit pas de rajouter du fric pour qu'un truc soit bien, car cette série n'est en rien supérieure à l'épisode réalisé par Timothée il y a quelques années.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3084 fois
8 apprécient · 31 n'apprécient pas

Autres actions de Fatpooper Calls