Avis sur

Camping Paradis par 270345

Avatar 270345
Critique publiée par le

A ce jour (30.01.2018) j'ai suivi presque tous les épisodes de cette série depuis sa création en 2006. et qui totalise désormais 9 saisons et 56 épisodes...
A l'époque, le héros de cette série, Laurent Ournac, était alors encore "un peu enrobé" comme eut dit Obélix, et la vie au camping était plaisante à suivre ! Mais aujourd'hui, que de comédiens en ont déserté tentes et chalets !
La première à avoir fait le "tour de son personnage" et à s'en rendre compte fut Jennifer Lauret. L'ex- fille ainée de Julie Lescaut (pour rire) et la femme (pour rire aussi) de Tom, patron du camping. Elle a plaqué les deux pour une autre série de TF1 tombée, elle, dans le ravin : "Une famille (qui fut) formidable" !
Bien d'autres acteurs ont suivi l'adage "courage, fuyons !" et il ne reste "d'anciens" outre Ournac, que Heckendorn, Guérineau, et fort heureusement Patrick Paroux, grain de moutarde du groupe (la célèbre Parizot) , ou poil à gratter si vous préférez, et qui met un peu de sel dans les histoires désormais bien mornes de Martigues. Une "gueule de cinéma" qui au moins, met un peu d'ambiance, et sans lequel j'aurais, moi aussi déserté aussi cette série devenue soporifique !
Au fil du temps, l'audimat s'érode lentement mais sûrement ! Certes, TF1 pourra se gargariser d'avoir fait un score de 20% et 5 MM de téléspectateurs le 29.01.2018, mais elle a profité d'une concurrence aussi absente que désolante des autres chaînes de la TNT !
A virer d'urgence : les responsables des castings ! On se demande comment se font les sélections (?) de comédiens. Dernière recrue en date : Candiie qui ne trouve certainement pas d'autres cachets ailleurs, et qui semble s'accrocher au camping comme un piquet de tente ! On s'en passerait bien : impossible de jouer plus mal ! Le jour et la nuit avec Géraldine Lapalus qui l'avait précédée dans le rôle.
Ensuite, les scénaristes tous plus mauvais les uns que les autres ! Les récits sont toujours stéréotypés d'un épisode à l'autre : tellement mauvais que comme pour s'excuser, on en a toujours deux pour le prix d'un (le second, je ne vous la compte pas eut dit Popeck !)
Dernière innovation en date dans cette descente aux enfers : Ournac est à la réalisation : ça se sent car c'est on ne peut plus mauvais : aucun rythme : c'est poussif ! Plus rien de nouveau, plus rien de surprenant, : on s'enlise dans les sables mouvants ! Heureusement, on a encore un peu de récit de temps en temps entre les trop longues pages de publicité...
Vous avez intérêt à enregistrer pour pouvoir les zapper à la lecture comme je le fais ! Bien sûr, TF1 va se gargariser d'avoir fait 5 millions de téléspectateurs et la meilleure audience avec l'épisode du 29.01.2018 mais c'est face à une concurrence qui a déposé les armes ! Voir ci-après...

"Mon beau frère et moi" Saison 9 Episode 5 le 29.01.2018
C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleurs plats ! On doit ce scénario bancal au scénariste Ludovic Pion-Duras qui respecte la tradition de deux histoires pour le prix d'une ! En pleine méditation transcendantale (Ca arrivait aussi à Dali) le plumitif n'a rien trouvé de mieux que de ressusciter la soeur de Tom que les plus anciens fidèles de la série ont connu à leurs débuts . La comédienne ne s'est pas plus améliorée avec le temps, que le camping ! Et elle va narrer à son frère qu'elle abandonne ses études cinq mois avant de passer son master. Et là, c'est le crash entre un frère qui se prend pour le père, et la soeurette qui veut voler de ses propres ailes !
L'autre histoire parallèle, style roman-photo du temps jadis sauce bleuette, est une danseuse qui va apprendre qu'un problème physique va stopper à tout jamais sa carrière ! J'en ai encore les larmes aux yeux ! Mais ceux des téléspectateurs qui n'aiment pas la danse vont devoir subir moult chorégraphies de Monoprix dont on se serait bien passés !
Heureusement, Christian Parizot est là qui va apporter un peu de bonne humeur au camp ! Il va se lier unilatéralement d'amitié avec le vieux copain de la soeurette, et admiratif des talents du mec qui lui a,entre autres réparé la voiture, va entreprendre de l'imiter en tout ! Par exemple, en apprenant à faire des tours de magie ! Ah, si seulement, il pouvait faire disparaître Candiie toujours mêle-tout ! Ou la couper en deux ! Hélas...
Ne nous attendons pas à des drames : tout finit toujours bien au camp ! Les amoureux en phase de séparation se réconcilient toujours, les tragédies sont évités, et les méchants s'auto-flagellent pour devenir meillleurs. Tout le monde il finit beau et gentil !
Et nous, on s'ennuie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 120 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de 270345 Camping Paradis