Punk cop Marleau

Avis sur Capitaine Marleau

Avatar Gronchon
Critique publiée par le

L'idée de base est originale : une gente d'arme post-punk avec capcha (heu non, chapka) vissée sur le crâne (sauf en été où elle devient décapotable) citant les sex-pistols et autre pogoteurs vintage, dénote dans le tas de séries flicaillères tellement courantes dans l'annexe télévisuelle publique ou non. Corinne Masiero est plutôt crédible si on croit en son personnage de gendarmette mobile arpentant la France dans un 4x4 non-écologique (et personne ne lui dit que c'est pas bien !) car elle a du mal à courir en fin d'épisodes. Enfin, une actrice avec un accent et au ton crédible (quoique parfois un peu trop surfait dans le genre gabinnesque). Et sans laquelle je ne pourrais écrire un mot sur cette série ayant abandonné juste après le générique.
Bon ben voilà j'ai dit tout le bien que j'en pense.
Le mal : des mises en scènes ineptes (quoique ce ne soit pas le bon mot, Dayan serait mieux), des dialogues ineptes lorsqu'ils frisent l'overdose de pseudo-féminisme mal embouché, dans le genre téléphoné minutes éducatives "service public", et des scénarii ineptes. Le pire est l'intention de faire du Colombo (Colombette, Colombine ?), mais pour ça il faudrait écrire des scénarii avec des personnages qui se tiennent. Le dernier épisode en date (et que je verrai car je me rends), du "sang et je sais pas quoi" se passe en Dordogne. Le coupable est capable d'assassiner violemment, à coups de tisonnier, un témoin gênant (contre qui il n'a aucune rancoeur) mais est incapable d'appuyer sur la détente d'un revolver pour supprimer celle qu'il poursuit de sa haine (pour avoir poussé sa fille au suicide)... Psychologie digne du commissariat de Plus belle la vie (dont je ne sais rien mais que ferait-on sans mauvaise foi). Et les coupables ne semblent pas près d'être arrêtés. Moi, en tout cas, c'est fait.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1087 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Gronchon Capitaine Marleau