Série ludo-éducative (avant-gardiste ?) s'il en est une

Avis sur Captain Planet and the Planeteers

Avatar Noya-Mai
Critique publiée par le (modifiée le )

Le principe de la série est louable, les graphismes plutôt pas mal et les intrigues parfois assez intéressantes. On y retrouve ce que j'appellerais le "principe Benetton" : un personnage principal de chaque continent ou presque. Chose qu'on retrouve dans plusieurs séries animées américaines comme Winx ou encore W.i.t.c.h.

Les épisodes de la période DiC se déroulent tous à peu près de la même façon : un méchant quelconque trouve le moyen de faire du profit en polluant une ville, une région ou autre tout en causant le désarroi de la population locale. Les Planeteers ont écho de la situation grâce au miroir de cristal de Gaïa et se rendent illico sur place. Manque de bol, un premier incident se présente à eux et ils n'ont guère d'autre choix que d'appeler le "Cap" (comme l'appelle si bien Wheeler) pour se sortir de cette mauvaise passe. Souvent, les Planeteers se lient d'amitié avec un autochtone qui les renseigne d'avantage sur la situation et sur le moyen de régler leur problème. Mais re-manque de bol, les Planeteers sont cette fois séparés et il leur est impossible d'invoquer Captain Planet. Mais grâce à leur ingéniosité ils parviennent à renverser la situation et unissent à nouveau leurs pouvoirs pour appeler une fois de plus leur champion écolo qui s'empresse de résoudre les ennuis des gentils et de botter le cul des méchants tout en faisant des commentaires moralisateurs dont la spiritualité laisse à désirer. L'épisode se termine sur la petite leçon d'écologie habituelle.

Utiliser un schéma type pour chaque épisode d'une même série, ça aussi c'est un procédé très américain qu'on retrouve dans beaucoup de séries actuelles (Dr House, The Mentalist etc.).

Mais une fois arrivés à la période Hanna-Barbera, tout se barre en sucette (ou presque) ! On aura droit a certains épisodes bien perchés et notre bon vieux Captain va prendre cher : incarcéré, déguisé en femme, souffre douleur d'un jeu télévisé etc. Il ira même jusqu'à se retrouver face à Hitler ! O_o Je crois que chez Hanna-Barbera il a été décidé que la coupe en brosse de Captain Planet n'était pas du gazon ordinaire. x)

Mon ressenti personnel c'est que bien qu'il traite d'un bon sujet et qu'il ait des atouts accrocheurs comme certains personnages, je trouve que les aventures des planeteers ne sont (la plupart du temps) pas assez intéressantes ce qui me laisse avec un sentiment de frustration. =/

Au final, une série dont on se passe assez aisément. Mais dans le fond, je l'aime bien quand-même. ^^

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 545 fois
1 apprécie

Noya-Mai a ajouté cette série à 1 liste Captain Planet and the Planeteers

Autres actions de Noya-Mai Captain Planet and the Planeteers