Des vibrations communes respectant les libertés de chacun.

Avis sur Chapeau melon et bottes de cuir

Avatar convivio
Critique publiée par le

Peut-être la plus belle des images relationnelle entre la femme et l'homme.

Respect, assistance, humour, analyse et détermination toujours restaurés entre indépendances et retrouvailles.

Ici il n'est pas question d'amour mais uniquement de vibrations communes le temps d'une aventure dans un espace manichéen teinté d'humour, d'astuce et de désinvolture.

Emma Peel et John Steed prennent toujours du plaisir à se retrouver tout en préservant leur jardin secret une fois les festivités terminées.

Chacun rejoint un monde dont nous ne connaîtrons jamais le contenu.

Aucune visibilité sur la continuité de ces deux personnages en dehors de leurs divertissements antagonistes ne durant à peu près que cinquante minutes à chaque rencontre

L'originalité d'un partenariat temporaire fusionnant le besoin impératif et ponctuel de s'oxygéner à l'aide de codes immunisant deux électrons libres contre toute récupération sentimentale.

Aucun geste déplacé dans un vouvoiement éternel protégeant l'irrévocable décision de ne jamais s'investir dans la tourmente des sentiments.

Emma et John sont au dessus de tout ça. Ils ne se désirent pas mais s'apprécient sur une surface formatée uniquement pour se délasser sans subir le moindre engagement à long terme.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 156 fois
2 apprécient

Autres actions de convivio Chapeau melon et bottes de cuir