L'habit ne fait pas Lelouch.

Avis sur Code Geass ~ Lelouch of the Rebellion

Avatar Pierre Jenczewski
Critique publiée par le

Code Geass... En tant que fan de Death Note c'est une série qui m'a vivement été conseillé par bon nombre de personnes. De prime abord l'animé ne m'emballait pas plus que ça puis à force de recommandation bah... Je me suis dis qu'il serait bon d'y jeter un coup d'oeil.
Ce que j'ai fais.

Je tiens à préciser que ma critique portera sur les deux saisons de Code Geass et non pas seulement sur la première. Flême de faire une critique séparée pour chaque saison.

Bref, j'attaque l'animé et tout de suite quelque chose me déplait... Le chara-design... C'est plutôt laid dans l'ensemble et même si on finit par s'y faire en fin de compte ça reste assez rebutant de prime abord. Les responsables étant le studio Clamp, dont j'ai déjà prévu de séquestrer et torturer tout les membres lors de ma prochaine venue au Japon.
Autre point rebutant : la présence de méchas... Geuh. J'aime pas les méchas et j'aime encore moins quand leurs pilotes hurlent à plein poumons à leurs ennemis... Sauf que eh les gens, vous êtes au courant qu'ils sont loin de vous et qu'ils ne peuvent pas vous entendre ? Vous êtes au courant que vous avez l'air un peu cons là ? Vous ne pourriez pas plutôt penser dans vos têtes au lieu d'hurler ?
En fait, c'est tout le côté mecha et le format shônen qui ne me donnait pas envie de voir Code Geass et que je n'aime effectivement pas dans cette oeuvre.
Après, si on passe outre le chara design assez affreux, il faut reconnaître que l'animation est bien faîte. Les OST n'y sont pas trop non plus ma tasse de thé dans l'ensemble mais ça reste passable et quelques unes ont tout de même réussi à attirer mon attention.

Sauf que l'habit ne fait pas le moine.

Sauf que je n'étais qu'un JEUNE IMBECILE d'avoir failli passer à côté de cet animé juste pour des questions de forme. Parce que maintenant les gens, on va parler du scénario, autrement dit du fond. Et là...

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHH
OUIIIIIIIIIIIiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
ouuIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
Aaaaaaaah...

Euh, veuillez m'excuser.

Un scénario meilleur encore que celui de Death Note ?

Alors Code Geass, malgré ses défauts de forme pouvant être rebutant de prime abord est juste un putain de chef d'oeuvre, ouais rien que ça.
L'animé nous conte l'histoire de Lelouch, adolescent d'intelligence supérieure vivant dans un monde uchronique ou l'empire de Britannia a mis sa branlée au Japon et y considère ses résidants comme de la merde. Lelouch ayant perdu sa mère et haissant son père qui n'est autre que le grand empereur de Britannia (le hasard fait bien les choses) ; il décide alors de former une rebellion pour renverser le gouvernement lorsqu'au fil de quelques péripéries il hérite d'un pouvoir qui lui permet de donner un ordre à quiquonque croise son regard : Le Geass. Pour accomplir sa mission il prendra la tête de "l'ordre des chevaliers noirs" dont il sera la tête pensante. Doté d'un casque il cherchera à tout prix à rester anonyme tout en se faisant appeler "Zero".

Par hasard, ce synopsys ne vous rappelerait pas un autre animé très connu du nom de Death Note, non ? Vraiment pas ? Il est impossible de ne pas faire le rapprochement entre les deux tellement ils sont similaires. Code Geass serait alors une copie, un odieux repompage de Death Note ? Absolument pas.

Autant ces deux animés ont beaucoup en commun, autant ils sont aussi très différents et se complètent merveilleusement bien. Il y a d'ailleurs fort à parier que si vous avez aimé Death Note, vous aimerez Code Geass. Et vice versa.

Et pourquoi Code Geass c'est si génial alors ?

Parce que le scénario est juste exceptionnel de A à Z. Tout comme Death Note, la stratégie mise en place par Lelouch est prédominante lors des affrontements, ce dernier étant très calculateur et très manipulateur : Prêt à tout pour parvenir à ses fins. Comme dans Death Note il y a beaucoup de retournements de situation et pour courroner le tout Lelouch aura pour principal antagoniste son meilleur ami : Suzaku. Suzaku qui lui aussi a la volonté de changer le monde mais préfère agir de l'intérieur en montant dans les échelons de l'armée Britanienne. Ce duel n'est pas sans rappeler celui entre L et Kira dans Death Note : Deux protagonistes avec plus où moins les mêmes objectifs (faire régner la justice), à la fois amis et ennemis et dôtés d'une grande intelligence...
Bien que sur ce point précis, il faut avouer que le duel Lelouch / Suzaku est moins captivant que celui entre L et Kira, Suzaku n'ayant pas autant de charisme et d'importance que L.

Et là on en arrive aux différences qui font que Code Geass se démarque de Death Note et mérite à juste titre d'être considéré comme un chef d'oeuvre.
D'une part Lelouch est beaucoup plus "humain" que Kira. Autant il est manipulateur, autant il a des émotions, des gens qu'il aime, qu'il cherche à protéger. Il se remettra souvent en question sur le bien fondé de ce qu'il entreprend. De fait, Lelouch est terriblement attachant : A la fois extrêmement intelligent et touchant d'humanité : Il s'agit sûrement d'un de mes personnages de manga préféré (mon second, juste derrière L en fait).

Au niveau des personnages, ils sont bien plus nombreux et variés que dans Death Note dont l'intrigue se passait dans un environnement beaucoup plus clos. Il y a une plhétore de personnages qui sont introduits dans Code Geass. Tous ne sont pas forcément attachants ni beaucoup développés (et Lelouch reste de loin le personnage principal), mais force est de constater que beaucoup le sont et nombreux sont ceux qui auront un rôle intéressant à jouer dans l'histoire.

Au niveau de l'humour, ce n'est pas l'objet principal de l'animé mais j'ai à titre personnel beaucoup aimé ce côté absurde qui revient de temps à autres. Enfin, cela reste assez anecdotique.

Pour le développement du scénario, le rythme reste assez lent durant le premier quart de l'animé le temps de poser les bases puis s'intensifie très rapidement ensuite avec des péripéties, des révélations, des retournements de situations et des cliffangher à te procurer un tas d'orgasmes. Une fois le premier quart passé c'est fini : impossible de se décrocher de Code Geass. Et pour cause, le suspense y est insoutenable et les émotions bien plus riches que dans Death Note : Le héros a des états d'âme, des morts sur la conscience... Certaines seront d'ailleurs d'une tristesse infinie... Préparez vos mouchoirs.

Vu la multitude de personnages il y a également beaucoup de sous intrigue secondaires développées. Toutes intéressantes, il faut parfois s'accrocher pour arriver à tout suivre et j'avoue qu'à titre personnel... Et bien des fois je ne me souvenais plus de qui était qui, c'est balot. Le rythme est assez intense, faut suivre !

D'autre part, Code Geass aborde de manière très intelligente des thèmes sérieux comme la politique, la guerre, le fait de tuer, les différentes manières qui peuvent permettre de régler un conflit...
Les émotions de Lelouch et de certains autres protagonistes nous prennent aux tripes, et c'est bien ce qu'il manquait à Death Note que comble Code Geass : l'émotion et l'humanité de ses personnages. Ils ne sont pas que des pions au service de Lelouch ou Suzaku, ils sont bien présents et ont leur rôle à jouer dans l'intrigue.

Et bordel la fin NOM DE DIEU !!! Absolument splendide, je vois difficilement comment l'animé aurait pu être mieux conclu. Brillante, intelligente, quelque part poêtique et philosophique elle achève magnifiquement l'oeuvre dans un ultime retournement de situation qui ne peut laisser insensible.

Bon, maintenant que j'ai vanté toutes les qualités du scénario de Code Geass, il faut bien que je parle de ses défauts, c'est bien à ça que sert une critique non ?

Et bah alors premièrement euh...
Euh...
Ehhhhhhhhhhhhhh.

Non. J'y arrive pas. Et pour cause le scénario est tellement bien réfléchi qu'il est très difficile de lui en trouver. Bon, si je devais vraiment chipoter, je pourrais dire que le début n'est pas ultra prenant mais ce n'est pas un défaut pour autant : Le début est loin d'être mauvais, c'est juste que comparé au reste de l'animé c'est un peu plus lent. Donc ne vous arrêtez pas aux premiers épisodes (à moins que vous teniez à votre vie IRL, dans ce cas je vous conseille d'arrêter le visionnage dans les plus brefs délais), arrivés au second quart de l'animé vous ne pourrez plus vous en décrocher.
Pareil pour Suzaku, il n'est pas aussi charismatique et développé que L et on aurait pu espérer un meilleur développement mais bon... Là aussi c'est chipoter que de le critiquer.

Non les seuls réels défauts que je peux trouver à Code Geass sont ceux annoncés au début à savoir les défauts de forme (chara-design + le côté mécha qui n'est pas vraiment ma tasse de thé mais qui au final se laisse quand même regarder).

Bref Code Geass est un chef d'oeuvre et si tu connais pas encore bah dépêches toi d'aller le regarder, Sanfiel Vi Britannia te l'ordonne au nom du Geass. Voilà, bisous.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5872 fois
8 apprécient

Pierre Jenczewski a ajouté cet anime à 4 listes Code Geass ~ Lelouch of the Rebellion

Autres actions de Pierre Jenczewski Code Geass ~ Lelouch of the Rebellion