Massacre de la légende arthurienne

Avis sur Cursed : La Rebelle

Avatar Enalie
Critique publiée par le

N'ayant pas lu le roman, je n'ai pas forcément le regard lié au texte qui a servit de base à cette série. Mais autant être honnête : c'est l'horreur absolue.
Il y avait sans doute une bonne idée au départ, mais elle s'est volatilisée dès les premières minutes du premier épisode. C'est typiquement américain de vouloir réécrire les mythes et les légendes et de les massacrer au passage. Résultat, la légende arthurienne vient d'en prendre un sacré coup et ça fait mal aux yeux et au cœur. Il y a des gros soucis de temporalité et de cohérence. Pour n'en citer que quelques uns, Arthur et Morgane ne sont que demis-frères et sœurs et elle le déteste, Pendragon est censé être leur père et il n'est plus en vie lorsque ceux-ci sont des adultes et autres petits détails (très gros en fait...c'était ironique). Je ne parle même pas de Merlin... enfin si j'en parle du coup : l'acteur ne correspond pas à l'ambiance mythique du personnage, Gustaf Skarsgård est trop marqué de son personnage de la série Viking pour en sortir et impacte de manière négative le personnage de Merlin. Le dépeindre en ivrogne, manipulateur, égoïste et inutile (puisqu'il a perdu ses pouvoirs) brise tout le plaisir de se plonger dans ce monde légendaire.
En abordant les acteurs, j'en viens également à Katherine Langford qui joue comme un pied. En fait, ils jouent quasiment tous comme des pieds, regardez l'acteur qui joue Pendragon, c'est juste atroce. J'en reviens à notre "héroïne", qui n'a rien d’héroïque à mon sens puisqu'elle rejette en permanence son destin, pleurniche et se plaint sans arrêt et est totalement creuse. Elle ne réfléchit jamais, elle demande toujours aux autres, on ne voit aucun déploiement de sa personnalité et elle ne progresse pas du scénario.
On peut également parler d’Écureuil, le nouvel Olaf, tellement on peut le trouver pénible. Sérieusement ?!

Perceval ?!

Mais de qui se moque-t-on ? Et Arthur ? Qu'est-ce que c'est que ce coupe jarret ?! C'est une blague ? C'est lui qui doit monter sur le trône de Bretagne ? Mais qui a confiance en lui ? Déjà pas les Faë et si Nimue tombe sous son charme (moments super gênants et inutiles) elle a trop souvent tord de croire en lui :

il lui pique quand même son épée pour son propre orgueil mal placé !

Deux personnages trouvent néanmoins grâce à mes yeux : le personnage d'Iris, qui va jusqu'au bout de son projet ; enfin un personnage méchant qui réussit !!! Elle est psychopathe et malsaine à souhait

et ça me plait de la voir assouvir sa vengeance.

Le second est le moine larmoyant. La vérité à son sujet était limpide et la torture intérieure du personnage était bien travaillée. Petit plus quant au choix de l'acteur qu'est Daniel Sharman, qui n'est pas désagréable à regarder, mais on ne va pas se mentir, le choix du casting n'était pas fait en fonction de la beauté et de l'esthétisme.
J'ai été horrifiée en découvrant qu'il y aurait une suite potentielle à cette première saison et je ne peux que vous déconseiller de la regarder si vous êtes fans de la légende arthurienne et celtique. En revanche, si vous posez votre cerveau avant, là pourquoi pas... et encore. Bref, une atroce et cruelle déception pour moi en découvrant Cursed.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1133 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Enalie Cursed : La Rebelle