Avis sur

Dark par limma

Avatar limma
Critique publiée par le

Une série allemande qui rejoint dans son ambiance celles des pays nordiques tant dans sa manière de lier le fantastique au thriller que des décors, mettant bien souvent la nature comme élément inquiétant.

Un enfant disparu dans un petite ville révèlera des similitudes avec des disparitions identiques quelques 33 années plus tôt. En émergera les secrets enfouis d'une communauté, où tous sont liés d’une façon ou d’une autre, dans le présent ou dans le passé.

La théorie de la relativité d’Einstein revue et corrigée, où la question finalement n’est pas comment se trouve t-on quelque part mais plutôt quand...une intéressante variation plutôt qu’une véritable étude. Mais il s’agit donc de fiction alors on laisse passer pour se laisser mener.

Une belle trouvaille également dans tous les personnages que l’on verra à différentes époques, où la mise en scène s’amusera à nous les présenter sous forme de photos au risque de nous perdre, ponctuant d’une voix off les explications sur les paradoxes temporels, les trous noirs et autres catastrophes nucléaires.

Créée par Baran bo Odar (Sleepless), les acteurs Louis Hofmann (Les oubliés) Oliver Masucci (Il est de retour) Maja Schöne mais aussi Jördis Triebel, Karoline Eichhorn et Andreas Pietschmann et la jeune Lisa Vicari, contribuent largement au succès.

Les périodes des années 50 et ses décors, aux années 80 et sa musique rétro sont bien retranscrites et restent dans une belle sobriété avec un soupçon à la fois nostalgique et dramatique.

On peut s’interroger sur certaines manières de voyager dans le temps et les facilités du scénario avec quelques points de temporalité assez légers, il n’en reste pas moins que la mise en scène est soignée et nous propose à plusieurs reprises de beaux plans fixes ou séquences et des tons sombres qui servent parfaitement l’intrigue. Sobre, froide et forcément pluvieuse, servie par une musique lancinante, une histoire teintée de philosophie où la mémoire et la destinée, le libre arbitre et l’illusion contribuent à en faire un excellent moment si ce n’est de pleine réflexion, de divertissement assuré.

Les jeunes acteurs évitent d’être pénibles et les adultes ont aussi leur part d’importance, ce qui peut plaire à un public large. Si les personnages sont tous justes je regrette encore cette manière d’impliquer la famille comme étant le seul point important valant de se sacrifier ou de sacrifier les autres... Une tendance à démontrer le peu de solidarité et l’égoïsme propre à notre actualité et thème récurrent bien souvent dans les séries et les films.

Une belle réussite par contre sur ce qui faisait l’attrait du début des séries, à savoir l’importance de tous les personnages sans qu’aucun n’ait le beau rôle nous perdant d’autant plus dans le cheminement des uns et des autres. Et à vouloir nous perdre, la série en fait parfois trop avec des sous intrigues accessoires qui à défaut de la rendre plus palpitante encore, la rendra parfois trop brouillonne, voire répétitive. Malgré quelques défauts, reste une certaine cohérence et un rythme sans temps mort, un suspense bien mené où les indices sont distillés tranquillement épisode par épisode et en font une série addictive.
Il faudra donc suivre ce puzzle alambiqué mais surtout ne pas bouder cette série avec un final qui annonce clairement une saison 2.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 11034 fois
63 apprécient

Autres actions de limma Dark