[Saison 1] Passé, présent et futur passés à la moulinette !

Avis sur Dark

Avatar JuDeMelon
Critique publiée par le

Dark, voici une série pas comme les autres. Rarement je m'étais autant pris la tête (dans le bon sens du terme) sur une telle création, depuis Twin Peaks et Lost en fait.

Etant de base attiré et fasciné par la thématique du voyage dans le temps et ses nombreux paradoxes difficilement gérables (donc osé à aborder en fiction, avec parfois plus ou moins de réussite), je me suis lancé sans hésiter dans cette nouveau brûlot Netflix, non sans mal d'ailleurs car on se retrouve très vite désarçonné par les deux premiers épisodes et la complexité d'un contexte tout d'abord plus familial que temporel.

D'emblée ressort ce côté Stranger Things (qui sera de plus en plus délaissé au fur et à mesure qu'on avance dans l'intrigue), Ça et Donnie Darko avec des jeunes qui disparaissent, d'autres qui interagissent plus ou moins maladroitement entre eux, et un secret sombre qui semble piéger une petite bourgade en l'apparence sans histoire. Puis très vite apparait cette idée de boucle temporelle, de différentes époques, d'un puzzle intense et intelligent qui fait réfléchir sur sa propre existence et sur les conséquences de nos moindres actes, tant est si bien qu'on finit par rentrer dedans et ne plus décrocher.

En cela Dark reste très intelligent, ne va jamais dans la surenchère et sait garder un semblant de cohérence malgré un univers chargé et plutôt tarabiscoté. Les épisodes avancent plutôt lentement et certaines scènes peuvent paraître anodines ou traîner en longueur avant de prendre tout leur poids émotionnel ou mystique parfois bien plus tard.

Au niveau de la mise en scène, de la photographie et des acteurs, on touche à une quasi perfection tout en sobriété et en froideur. Il y a là ce côté très allemand, très Luthérien, guindé mais tout de même attachant, loin des productions américaines ce qui confère à l'ensemble un dépaysement bienvenu.

Le seul petit reproche sera donc fait sur les révélations que l'ont voit venir souvent d'assez loin, et sur un final qui aurait mérité plus de clarté plutôt que nous teaser d'emblée une saison 2 qui pourrait s'avérer périlleuse si on en croit l'évolution présentée de l'intrigue (attention aux faux semblants cependant).

Il ne nous reste plus qu'à attendre la suite donc, de revoir certainement le tout avec tout le recul nécessaire et le cheminement de l'histoire bien en tête, avant d'élaborer quelques théories ou questions laissées en suspens :

[SPOILERS]

  • Qui est ce mystérieux Noah ? L'alpha ? L'omega ? Jonas lui-même d'un futur encore plus éloigné ? Ou un autre personnage que l'on connait déjà.
  • Quid d'Ulrich emprisonné en 1953 ? Deviendra-t-il le parent ou grand-parent d'un personnage de la timeline 2019 (on le sent gros comme une maison) ?
  • L'apocalypse de l'épisode final a-t-elle finalement changé le cours de l'histoire ou celle-ci restera inamovible comme ce fut le cas tout au long de la saison ?
  • Avec qui Helge (l'enfant délaissé / le tueur / le vieux fou) a eu son fils ? Car sa femme n'a jamais été évoquée il me semble (et faut l'imaginer avoir une descendance, vu son côté psychotique c'est pas évident), de là encore à ce que ce soit quelqu'un du futur...
  • D'ailleurs, il est où le petit Helge à la fin ? Perdu en 2019 ? Ce qui impliquerait que pas mal de choses changeraient dans le passé...
  • Hannah Kahnwald ne serait-elle pas une des clefs ? Personnage parfois perdu, parfois détestable, qui semble souvent avoir un rôle sur les causes de certains évènements. Trop pour que ce soit un simple hasard selon moi.
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 213 fois
Aucun vote pour le moment

JuDeMelon a ajouté cette série à 1 liste Dark

Autres actions de JuDeMelon Dark