On l'aura tous oublié dans 3 mois

Avis sur Darling in the FranXX

Avatar Jan-01
Critique publiée par le

Darling in the FranXX était un anime prometteur. Combiner l'inventivité de Trigger aux moyens et à la qualité d'animation de A1-Pictures annonçait vraiment du lourd, l'excellence même ! Malheureusement le résultat est tout autre, un beau ratage.

Les premiers épisodes de Darling in the FranXX m'ont plutôt plu même si j'ai rapidement senti que l'anime allait se traîner certains défauts irritants à la longue. L'un des plus gros points noirs est sans aucun doute le personnage principal : je n'éprouve aucune empathie pour Hiro. Sa personnalité est d'une fadeur rare pour ne pas dire qu'elle est inexistante. Je ne comprends pas son insupportable obsession pour Zero Two, une chieuse aux penchants psychotiques prononcés qui ne vaut d'ailleurs pas beaucoup mieux que lui. Il ne pense qu'à elle, quand que ce soit et où que ce soit ; il est prêt à abandonner tous ses amis à la mort pour aller la rejoindre.
Petite anecdote : au bout de 20 épisodes, un des personnages lui met son poing dans la gueule en lui hurlant ses quatre vérités - ce qui n'a pas manqué de lui octroyer ma pleine et entière sympathie. Malheureusement ce même personnage lui présentera plus tard des excuses en disant qu'il avait tort et qu'il regrette alors que NON ! Il avait parfaitement raison, toutes ses critiques étaient légitimes et méritées !

Bref, Hiro et dans une moindre mesure Zero Two (à savoir les deux personnages les plus importants et dont la relation est le point central de l'anime) sont ratés. L'anime part donc avec un gros handicap.
Fort heureusement les autres personnages sont globalement bien plus réussis. Contrairement à ce qu'on pourrait craindre ce ne sont pas des caricatures ambulantes, même s'ils sont définis essentiellement par un trait de caractère chacun et peuvent faire preuve par moments d'un degré de bêtise conséquent (c'est le cas de Hiro à chaque fois qu'il décide de suivre son instinct c'est à dire à peu près tout le temps, mais ses compagnons aussi ont leur moment d'absurdité notamment Mitsuru le petty et Futoshi le gros de service).

Pendant les 15 premiers épisodes il y a pas vraiment d'intrigue ou d'objectif à atteindre, on sait pas trop où on va. C'est purement et simplement du slice of life où l'attention est focalisée sur les relations entre les personnages et plus particulièrement les relations fille-garçon. Les personnages offrent d’ailleurs des moments plutôt comiques et touchants. C'est vraiment ce côté léger qui fait la force de l'anime selon moi, le fait de suivre un petit groupe d’amis découvrir le monde sans réelle prise de tête.

Sauf que Darling in the FranXX est un anime de mecha, ce qui implique des gros combats dans des robots géants face à des hordes de monstres. Combats qui sont confus et répétitifs. Les hurleurs ne représentent une menace réelle qu'en grand nombre, prenant l'avantage sur notre groupe de héros jusqu'à ce que le Strelitzia arrive à la rescousse et renverse la situation à lui tout seul. Je dirais qu'il faut débrancher son cerveau et se contenter de regarder des explosions dans tout les sens, la plupart du temps sans ressentir d'inquiétude pour les personnages ou d'enjeu quelconque.
Pas de séquences stylées comme dans Gurren Lagann, pas de bande-son epic comme dans Kill la Kill, les combats sont juste moyens. En fait "moyen" c’est sans doute l’adjectif qui qualifie le mieux cet anime.

  • Darling in the FranXX est terriblement moyen. C'est un anime qui n'atteint jamais l'excellence à aucun niveau ni aucun aspect que ce soit. L'action n'est pas spectaculaire et la réflexion pas très élevée : non, Darling in the FranXX n'est pas un chef d'oeuvre avec plusieurs degrés de lecture, c'est une oeuvre prétentieuse qui essaye de refaire du Evangelion mais échoue lamentablement. Rien n'est subtil, les quelques "messages cachés" n'en sont pas, ils sont déclamés à plusieurs reprises avec de gros sabots et sans intelligence. A ce propos la narration est particulièrement paresseuse : il y a énormément d'exposition, que ce soit à travers la voix off de Hiro en début d'épisode, ou cet espèce de conseil de vieux politiciens inutiles assis dans une salle lumineuse.

Le principal intérêt de Darling in the FranXX réside en l'observation de l'évolution des personnages, et là encore les deux principaux sont difficilement supportables.
Oui, visuellement c’est pas mal (les décors et le chara-design sont réussis) mais ce n’est pas une qualité suffisante pour mériter que vous y consacriez 8 heures de votre vie. Honnêtement je ne peux que vous recommander de passer votre chemin : regardez Gurren Lagann, Evangelion, Code Geass ou même Kill la Kill si ce n'est pas déjà fais. Contrairement à eux, Darling in the FranXX ne va pas marquer l'histoire de la japanimation, et on l'aura tous oublié dans 3 mois tout au plus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 771 fois
Aucun vote pour le moment

Jan-01 a ajouté cet anime à 1 liste Darling in the FranXX

Autres actions de Jan-01 Darling in the FranXX