Même pas peur, même pas drôle

Avis sur Dead Landes, les escapés

Avatar Sébastien Aurousseau
Critique publiée par le

Alors c'est simple j'ai tenu cinq ou six épisodes mais c'est vraiment tout ce que ça méritait. Et pourtant je ne suis pas le spectateur le plus difficile qu'on puisse trouver loin de là. Alors commençons...

La réal est catastrophique, de nombreux Youtubers débutants font mieux sans parler du concept caméra embarqué et des "effets" de micro-coupures et bruit numérique permanents absolument pas crédibles. A la limite ça pourrait être du deuxième degré mais ce n'est pas du tout exploité si ce n'est pour signifier lourdement qu'on est dans une parodie de film "à la" Rec, Blair Witch, etc...

En terme de parodie justement le plus drôle restera le titre clin d'oeil à Land of the dead. Ca a du suffire à convaincre un des patrons de France 4 autour d'un apéro prolongé... Il faut dire que dans ce genre il y a déjà de très bonnes choses, de toutes sortes et de toutes époques, qui parviennent à créer une ambiance "film d'horreur" pour mieux la dézinguer par des gags qui du coup font mouche. Alors pourquoi pas, avec Descraques qui a fait des choses sympathiques et VDG qui est drôle normalement ça pourrait marcher.

Sauf que rien ne marche... Les acteurs se divisent en deux catégories: les rôles "sérieux" qui joue comme des figurants de Julie Lescaut et les rôles "comiques" qui se débattent dans des caricatures éculées. VDB fait du sous Dubosc (ah oui ça fait mal), les vannes sur les prêtres ou la Pologne datent de Solidarnosk, le survivaliste aurait pu être un peu original mais il est tellement prévisible dès le premier épisode qu'il ne fait même pas sourire.

Comme en plus il faut subir un scénario chiant, faussement mystérieux et des effets spéciaux qu'on doit pouvoir reproduire après avoir visionné quelques tutos sur Adobe Première ça finit par être insupportable. Dommage j'aurais adoré adorer...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 393 fois
2 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Sébastien Aurousseau Dead Landes, les escapés