Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

La revanche d'une veuve (saison 1)

Avis sur Dead To Me

Avatar Red Arrow
Critique publiée par le

"Dead To Me" ne laissera sans doute pas le souvenir impérissable d'une grande série, de celles qui deviennent des incontournables rangées à jamais dans un coin de notre tête et qui, on le sait, appelleront de nouveaux visionnages dans les prochaines années tant l'expérience procurée fut une odyssée de moments intenses. Cependant, en tant qu'oeuvre plus mineure, cette création de Liz Feldman -produite par Will Ferrell et Adam McKay- fait figure de vrai petit hit dans sa catégorie avec son incroyable capacité à vous rendre accro à sa combinaison d'ingrédients tous aussi irrésistibles les uns que les autres...

L'impossibilité de ne pas trop en dévoiler sur la teneur du premier épisode prouve d'ailleurs sa réussite et installe instantanément cette impression de dépendance auprès du spectateur par son lot de surprises. Sachez juste que "Dead To Me" prend comme point départ l'amitié improbable de deux veuves, Jen et Judy, aux caractères diamétralement opposés et que la construction très maligne du pilote va les placer dans équation amenée tôt à tard à imploser. À partir de là, la série va bien sûr jouer perpétuellement avec le danger représenté par cette grenade dégoupillée mais elle va surtout être l'occasion d'aborder avec une étonnante justesse les questions du deuil, de la culpabilité et du pardon à travers la complémentarité des héroïnes et l'aide mutuelle qu'elles s'apportent pour guérir de leurs blessures existentielles. Chaque épisode va les placer devant une nouvelle étape à surmonter en ce sens (le refoulement des sentiments, la disparition de certaines illusions sur une vie de couple, de possibles nouvelles relations, des enfants souffrant eux-mêmes de leurs côtés, etc) avec souvent une étonnante gravité n'hésitant pas à s'aventurer vers des sujets sensibles de la condition de femme/épouse. Car, oui, "Dead To Me" est une comédie dramatique prenant son appellation très au sérieux et, si l'humour est bel et bien présent dans les situations parfois absurdes que les deux nouvelles amies rencontrent (le cynisme de Jen fait mouche en permanence), la série contrebalance sans cesse cette apparente légèreté avec un réel traitement de fond des traumatismes les habitant. Cet équilibre fragile mais toujours maintenu avec subtilité au fil de la série est une de ses qualités majeures que la force de son duo d'héroïnes ne va faire qu'exarcerber.
Dès leur première conversation autour d'une machine à café dans un groupe de soutien, les étincelles de la rencontre entre Jen et Judy font des merveilles et la combinaison entre le regard acerbe de la première et la naïveté apparente de la deuxième va devenir une espèce de constante de rires et d'émotions indissociable de l'âme de "Dead To Me". Grâce à des dialogues finement écrits, il émanera ainsi toujours quelque chose d'aussi sincère que touchant de leurs échanges pouvant très bien passer en une seconde d'une remarque hilarante à un dialogue introspectif lourd de sens sur les états d'âmes de chacune.
Avec cette habilité à jongler entre les tons et les caractères de ses personnages pour façonner son identité cohérente et séduisante, la série va bien entendu être un terrain de jeu idéal pour ses deux actrices principales. À l'aise sur tous les registres que lui offre ce rôle en or, Christina Applegate nous rappelle tout simplement combien elle nous avait tant manqué en tête d'affiche et s'investit à un tel point qu'elle en vient même jusqu'à troubler la frontière entre elle et Jen en évoquant l'épreuve de sa propre double mastectomie par son intermédiaire. Face à une comédienne qui se met autant à nu, Linda Cardelleni répond présente -on n'en doutait pas vraiment à vrai dire- dans un rôle sur certains aspects bien plus complexe et lui permettant d'explorer également un éventail assez fou de contradictions émotionnelles à transmettre. Il va transpirer une sorte de vérité constante dans la relation de leurs personnages, nous les rendant de suite attachantes et elles ne cesseront de continuer à nous toucher devant chaque épreuve amenée à les faire grandir... avant l'inéluctable révélation finale.

Soyons honnêtes, c'est peut-être du côté de sa progression que "Dead To Me" ne va pas avoir les reins assez solides pour prétendre au titre de "grande série"... Même si elle va réserver de très nombreuses surprises dont quelques-unes feront leur petit effet, force est de constater qu'aucune n'aura la puissance de celles habitant son premier épisode. Alors, oui, la série saura toujours rebondir vers des directions nouvelles pour rapprocher encore un peu plus l'épée de Damoclès au-dessus de la tête des héroïnes ou explorer leurs déchirements en utilisant notamment tous les très bons seconds rôles gravitant autour d'elles (ils auront tous un rôle décisif à jouer !) mais elle va avoir de plus en plus mal à rester crédible sur quelques points comme le sort d'un personnage se mettant beaucoup trop lui-même en danger sans raison valable vers les épisodes 8-9 (enfin, si, il y a une raison plus ou moins consciente et la série l'explique d'ailleurs bien, toutefois, cela devient vraiment trop absurde au bout d'un moment pour tenir debout...). En plus de quelques autres raccourcis scénaristiques ici et là, cette donnée va un peu assombrir notre enthousiasme devant ces avants-derniers épisodes sans pour autant nuire à l'évolution de Jen et Judy qui, elles, auront toujours notre attachement indéfectible.
Et c'est d'ailleurs avec un regard centré sur elles que va se terminer de manière géniale l'épisode 9 ! La fameuse onde de choc tant attendue va gouverner une conclusion quelque part logique, bouclant un cycle pour en redémarrer un autre dans lequel la relation de Jen et Judy sera à nouveau le point central face à l'adversité (à voir si une saison 2 viendra poursuivre l'aventure)...

"Petite série" mais vraie réussite, "Dead To Me" est une très bonne surprise ô combien addictive par sa générosité en rebondissements, il est quasiment impossible de ne pas avoir envie d'y revenir après chaque épisode, et portée par trois strates qualitatives (son mélange de tons, la complémentarité de ses héroïnes et le talent de ses actrices) ne faiblissant pour ainsi dire jamais. Espérons que Netflix ne nous laisse pas tout de suite veuf de Jen et Judy car on a déjà envie de retrouver ce duo terriblement attachant...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 550 fois
6 apprécient

Autres actions de Red Arrow Dead To Me