Affiche Deadwood

Critiques de Deadwood

Série de (2004)

Swearengen.

Deadwood, c'est la boue, l'illégalité, c'est un nègre général, des chinois croque-morts qui gèrent les macchabées en nourrissant leurs cochons, c'est l'or qui fait creuser, tamiser, suer, boire et mourir. Deadwood c'est des meurtres, c'est faire du vélocipède, c'est manger des fruits au sirop en conseil municipal, c'est apprendre à fermer sa gueule si on veut se réveiller le lendemain et se... Lire la critique de Deadwood

49 23
Avatar DjeeVanCleef
8
DjeeVanCleef ·

L'Amérique est née dans la boue

Si, pour vous, le western est synonyme de grands espaces et doit se dérouler dans les décors naturels des grandes plaines ou du majestueux Monument Valley, passez votre chemin. Deadwood, c’est la boue et d’infectes bicoques. Visuellement, la série est dépouillée de tout ce qui pourrait l’éloigner de son sujet principal. Du coup, les épisodes sont principalement constitués de plans sur les... Lire l'avis à propos de Deadwood

23 3
Avatar SanFelice
7
SanFelice ·

Dead "fuckin'" Wood !

Deadwood c'est cette ville, coincée dans les montagnes, dont une partie du développement se fit en dehors de toute loi fédérale, dont la ruée vers l'or contribua à son épanouissement, et qui attira une population très hétéroclite dont la coexistence est un des enjeux de la série. Deadwood, pourrait se résumer à deux choses: les acteurs et les dialogues. Evidemment, c'est beaucoup plus... Lire la critique de Deadwood

38 14
Avatar guyness
8
guyness ·

Boy-the-Earth-Talks-To

Revisiter la ruée vers l'or américaine sans fards ni tabous ? Telle était l'ambition de la série de David Milch, qui a su tenir son pari trois saisons durant, de 2004 à 2006, avant que HBO ne décide d'arrêter les frais et annule cette brillante production. Loin de la vision mythique proposée par les western en tous genres, Deadwood est une plongée non pas dans l'ouest américain par le biais de... Lire l'avis à propos de Deadwood

9
Avatar Jben
9
Jben ·

Surveille ton langage, cocksucker.

Deadwood, c’est l’histoire d’un rendez-vous manqué. Entre les scénaristes et la série. J’aimais l’idée de départ : par le biais d’un nouveau personnage débarquant à Deadwood, introduire le spectateur dans ce "camp" tout juste sorti de terre, une de ces villes-champignons américaines, poussées quasi en une nuit par la seule volonté de pionniers sans attaches qui s’installent... Lire la critique de Deadwood

8 2
Avatar Kogepan
7
Kogepan ·

Le bois mort.

Trois petites saisons pour Deadwood . Un temps largement suffisant normalement pour installer une série, bon là il n'y aura pas eu le truc déclencheur pour faire quelque chose de vraiment intéressant avec les héros, car seul le personnage de Al Swearengen sort du lot. Les autres, sont soit trop lisses, soit ils manquent de personnalité. Quand ils ne sont pas sans intérêt, comme le concurrent... Lire l'avis à propos de Deadwood

5
Avatar Heurt
5
Heurt ·

Critique de Deadwood par dylanesque

Deadwood est la série la mieux écrite, réalisée et interprêtée que j'ai eu la chance de voir. David Milch est un fou et son projet le plus ambitieux est du jamais-vu : raconter une histoire se déroulant sur quelques semaines seulement, qui nous parle à la fois de toutes les facettes de l’Homme et de la construction d’un pays tout entier, en étant à la fois exigeant et plein d’humanité. Un... Lire la critique de Deadwood

4
Avatar dylanesque
10
dylanesque ·

La conquête de l'Ouest, la vraie !

Deadwood est une série qui s'étale sur trois saisons, même si l'ensemble de l'équipe aurait souhaité tourner une quatrième saison. Mais faute à un budget trop conséquent pour les producteurs, cette dernière saison ne verra jamais le jour, laissant par là une forme de goût de trop peu à l'épisode final de la troisième saison. Malgré tout, même si l'intrigue ne se défait pas... Lire la critique de Deadwood

4
Avatar batman1985
8
batman1985 ·

Le monde se divise en deux catégories

Les quatres premiers épisodes de Deadwood saison 1, c'est à peu près la plus grande baffe qu'on nous ait servie rayon Western depuis j'sais même plus quand. C'est lugubre, c'est crasseux, çà patauge dans la boue. Cà vit dans des tentes insalubres, çà flingue pour des peccadilles. En veux-tu, en voilà, des alcoolos sévères, des chatouilleux de la gachette, des badass et autres solides enculés,... Lire l'avis à propos de Deadwood

18
Avatar beebee
5
beebee ·

Un gouffre entre la saison 1 et la suite

La saison 1 de Deadwood est géniale : de bons personnages (un immense Al Swearengen, Billy Hicock, E.B...) d'excellents costumes, une intrigue captivante... La saison 2 commence à agacer avec l'arrivée d'Anna 'Skyler White' Gunn qui tétanise notre personnage principal Seth Bullock. Toute l'histoire avec le tant attendu Hearst traîne sur la longueur et les découpages territoriaux et politiques... Lire la critique de Deadwood

3
Avatar OG_LOC
6
OG_LOC ·