Ma critique de Death Parade - Coffret Collector DVD (2016)

Avis sur Death Parade

Avatar SamyJoe
Critique publiée par le

À tous les fans de séries animées japonaises et aux nouveaux intéressés, on se retrouve ici pour une nouvelle chronique vidéo, celle de l’animé Death Parade qui reprend l’univers de l’OAV Death Billiards. Cette série, produite par les studios Madhouse à qui l’on doit de grands animés dont le récent One-Punch Man, est sortie en deux coffrets collector, une version en Blu-ray et une autre en DVD. Tous deux proposent le même contenu, à savoir l’intégrale de la série (12 épisodes), l’OAV Death Billiards, un story-board de 64 pages, un livret de 64 pages et le tout dans une belle édition cartonnée placée dans un insert transparent. Sur ce, c’est parti, on lance le premier DVD qui fait défiler une flopée de bande-annonce d’animés disponibles sur ADN, plateforme de streaming qui a d’ailleurs diffusée la série Death Parade dont nous allons parler ici plus en détails.

Je vais déjà vous parler du tout premier épisode qui ouvre le bal en mettant en scène deux personnes, un homme et une femme, qui sortent respectivement de deux assesseurs bien distincts, sans savoir pourquoi ils sont là et comment ils ont pu atterrir ici bas dans un bar étrange et totalement vide appelé le Quindecim. Ces personnes on les appelle « les disparus ». Ils sont alors accueillis par Decim, un barman au look et au regard assez neutre, qui va leur proposer de jouer à un jeu de fléchettes. Du moins, ces deux personnes vont plutôt être forcées de jouer au péril de leur vie. Ils doivent alors sortir vainqueur de ce jeu mortel afin de pouvoir quitter le bar. Mais tout n’est pas gagné, les joueurs se rendent alors compte qu’il n’y a ni gagnant ni perdant mais qu’ils ne se battent que pour le salue de leur propre âme. Seront-ils réincarnés ou finiront-ils dans le néant ?

Ce précédent résumé est donc principalement issu du premier épisode, mais le concept reste similaire tout au long de l’animé qui propose toutefois certaines règles qui différent un peu. Le jeu auxquels doivent s’affronter les arrivants est déterminé de manière aléatoire par une sorte de roulette et une fois le jeu choisit la rivalité est de mise. Le premier épisode pose directement les bases et le spectateur est immédiatement plongé dans le bain, un bain au ton assez sombre. On comprend de suite que l’enjeu personnel devient ce qu’il y a de plus important. Ici on parle d’égoïsme envers autrui et même si l’adversaire est une personne connue de l’autre. Certaines mises en scènes sèment donc le doute entre les participants mais ce sentiment remonte aussi au niveau du spectateur et j’ai trouvé cela assez jouissif. Nombreuses situations m’ont d’ailleurs touchées, me concernant quand je regarde un animé j’essaie de me plonger au mieux dans la peau des protagonistes, surtout dans ce genre de situations, à savoir comment je viendrais moi-même à réagir.

Death Parade tourne beaucoup autour des nombreuses réflexions de la vie que l’on puisse avoir en tête. Parmi elles, la mort qui prend ici une part très importante, l’égoïsme, le mensonge, le doute, l’empathie et j’en passe, je préfère vous laisser le plaisir de la découverte. Le spectateur est à la fois touché et choqué même par moments en découvrant certaines situations ou conséquences qui ont mené les disparus, qui ne sont pas que des adultes, à se retrouver au Quindecim. J’ai trouvé les flashbacks des personnes concernées assez intéressants nous montrant donc comment ces rivaux se retrouvent à être face à face. La bande son est excellente, elle colle au poil avec l’ambiance qui pèse dans le bar, sous un fond de jazz très posé. La plupart des musique de Death Parade suivent le même tempo avec par moments des sons plus calmes joués au piano à l’exception de l’opening qui s’avère être extrêmement rythmé, ça pulse, c’est vraiment très punchy ! L’ending n’est pas trop mal non plus, mais avec une sonorité plutôt tournée vers le rock sentimental.

Me concernant, je regarde les séries d’animations japonaises en VOstFR, mais ici j’ai testé la VF histoire de tâter la qualité du doublage. Et je dois dire que j’ai trouvé les doublages de bonne facture, à quelques exceptions de personnages mais rien de transcendent. L’intonation des voix joue ici un certain rôle, notez par exemple celle de Decim qui est très posée avec des paroles bien droites, assez strictes même. Le travail effectué sur les autres membres du casting est du même acabit, que ce soit sur Chiyuki (l’assistante de Decim) ou sur les disparus et cela concerne aussi les expressions faciales. Côté animation, j’ai trouvé ça géniale avec des scènes à la dynamique digne des studios Madhouse. Les personnages jouent un rôle bien retranscris, avec une bonne gestuelle, sans oublier que c’est très propre graphiquement. Niveau scénario, je le trouve ambitieux, très intéressant. On constate que les épisodes peuvent être indépendants, mais certains ont un lien avec le suivant proposant un autre point de vue de la situation précédente. On peut dire que cela forme de mini arcs avec des situations distinctes.

Tout au long de l’animé, on en apprend davantage sur le rôle d’arbitre, ils sont d’ailleurs plusieurs. Les disparus atterrissent au Tribunal des âmes et c’est là qu’ils prennent part au jeu afin de déterminer s’ils seront réincarnés ou s’ils finiront au fin fond des ténèbres. Le scénario, violent par moments, tend à surprendre le spectateur par de sombres situations, paroles ou autres comportements qui peuvent devenir un peu troublants, si ce n’est malsain. De mon point de vue, je trouve très intéressant et assez charismatique le personnage Decim qui semble rester de marbre face à telle ou telle personne, mais je pense qu’il cache autre chose. Ne serait-ce qu’une intuition ? Non, j’avais raison et vous le verrez bien vous aussi. Death Parade intègre bien sûr d’autres personnages en plus des disparus comme Nona, Clavis, Ginti, Clastra parmi d’autres dont certains sont à plutôt prendre comme des personnages d’ordre secondaire par rapport à la trame principale.

Le coffret DVD, dont il est question ici, est sorti aux éditions Kazé le 11 mai 2016. Death Parade est aussi décliné en version Blu-ray et la différence de prix entre les deux versions est assez minime. Donc si vous disposez du matériel nécessaire, je vous conseille de privilégier la version Blu-ray. Comme évoqué précédemment, le contenu des deux éditions est identique d’une version à l’autre, la seule chose qui diffère n’est autre que les deux personnages qui apparaissent sur l’insert plastique. Cette édition collector est très bien travaillée, le story-board est très intéressant et le livret permet d’en savoir davantage sur les divers jeux proposés ou les disparus. Aussi, on profite de belles images des personnages qui prennent part au scénario de Death Parade. N’oublions pas que cette édition intègre aussi l’OAV d’origine Death Billiards, tout aussi intéressant mais après avoir vu Death Parade on constate que le scénario de la série est bien plus détaillé, l’animation mieux gérée et on apprécie cela à sa juste valeur.

« Une certaine force dans le scénario nous incite à vouloir rester bien plus longtemps au bar Quindecim à prendre un autre verre. Death Parade est vraiment un bon cru et on en reprendrait bien une tournée ! »

Source de la critique : JeGeekJePlay

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 608 fois
1 apprécie

Autres actions de SamyJoe Death Parade