👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

C'est avec son dessin animé que j'ai découvert Détective Conan, qui passait alors sur France 3 quand j'étais plus jeune. J'aimais beaucoup, cela me réconciliait presque avec la décadence puis la disparition des Minikeums, et il m'a fait m'intéresser au manga papier (mon premier à part les DBZ de mon frère).

Puis, après avoir lu une bonne partie de la série originale, je suis revenu sur cette adaptation au format DVD. Et il y a des choses que je ne peux pas pardonner.

Passent encore les défaut inhérents à la série, à savoir son fil rouge qui n'en finit pas, ses personnages de plus en plus inutilement nombreux, la répétitivité des enquêtes qui suivent à peu près toujours le même schéma et l'incohérence de la vie sociale de Conan, qui aurait dû se faire griller depuis longtemps. Ce qui me déplaît particulièrement avec cette adaptation, c'est d'avoir à ce point édulcoré l’œuvre originale.

A la lecture des premiers tomes, celui qui avait d'abord découvert l'animé avait une petite surprise : le ton sensiblement plus sombre et la quantité d'hémoglobine. La première enquête s'ouvre même sur la décapitation d'un homme dans un grand huit! Un peu plus loin, c'est un personnage ayant des informations importantes sur les hommes en noirs qui mourait dans les bras de Conan.

Dans la version animé, sans doute car on la destinait pour un public encore un peu plus jeune (car qu'on se le dise, Détective Conan, son aspect policier à part, n'est pas très mature), le sang se trouve beaucoup moins mis en avant - exit donc les giclures en torrent - et le ton beaucoup moins dramatique. A titre d'exemple, le personnage cité plus haut n'est soudainement plus aussi important et ne meure plus!

Ajoutez à cela la qualité du dessin un peu moindre par rapport au manga papier, production industrielle oblige, et l'intérêt de la version animée s'en retrouve assez diminuée.

A réserver à vos enfants rentrant de l'école.
RaoulDeCambrai
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Collection de séries

il y a 8 ans

6 j'aime

Détective Conan
Mogia
10

Critique de Détective Conan par Mogia

Bien que l'histoire soit un peu répétitive, les épisodes avec l'organisation sont là pour redonner du rythme à la série.Ne vous laissez pas influencer par le côté un peu enfantin à première vue de...

Lire la critique

il y a 10 ans

6 j'aime

Détective Conan
RaoulDeCambrai
5

Enfance et trahison.

C'est avec son dessin animé que j'ai découvert Détective Conan, qui passait alors sur France 3 quand j'étais plus jeune. J'aimais beaucoup, cela me réconciliait presque avec la décadence puis la...

Lire la critique

il y a 8 ans

6 j'aime

Détective Conan
Bung
4

Critique de Détective Conan par Bung

Cette petite série sans prétention raconte, sans trop d'ambition non plus, les tribulations d'un jeune homme redevenu un petit garnement qui résout des énigmes, la plupart du temps étant des...

Lire la critique

il y a 8 ans

4 j'aime

9

Ça, tome 1
RaoulDeCambrai
5
Ça, tome 1

Un concept prometteur mais un résultat bancal

Attention, les lignes qui suivent sont susceptibles de révéler des éléments importants de l'intrigue. Il semble communément admis sur SensCritique que Stephen King est un écrivain maître de...

Lire la critique

il y a 8 ans

23 j'aime

3

Franz Ferdinand
RaoulDeCambrai
7

"Tiens, j'écouterais bien Franz Ferdinand. Pour voir."

Franz Ferdinand fait partie de ces albums que même ton père qui ne tolère qu'Elvis Presley dans l'univers du rock accepte que tu le passes dans la voiture familiale. Franz Ferdinand est très, très...

Lire la critique

il y a 10 ans

19 j'aime

1

Metroid
RaoulDeCambrai
5
Metroid

L'équation.

X=T1/T2 J'y ai mis du mien pourtant. J'ai noté mes mots de passe en précisant à chaque fois la progression dans l'équipement correspondant. Il n'y avait pas de carte, mais j'en ai fait mon affaire...

Lire la critique

il y a 8 ans

16 j'aime