Mieux que Spinal Tap

Avis sur Detroit Metal City

Avatar Ashtaka
Critique publiée par le

Ahhhh DMC ! Quand on m'avait envoyé le lien de l'opening, je me suis dis qu'il était absolument indispensable que je regarde. Premier choc : DMC c'est vraiment trash mais surtout cru ("J'ai bien lu ? Elle parle bien de sa chatte qui mouille ?"). C'est exagérément vulgaire mais en fait cela va bien avec l'anime car tout y est GROTESQUE ! DMC est un manga parodique et tous les clichés du métal (version death metal satanique) et des metalleux sont présents. On peut se demander au bout d'un moment si ce n'est pas une forme de critique de la musique commerciale (il n'est d'ailleurs pas question que du métal) mais je crois que c'est déjà sur-interprété DMC et qu'au fond l'auteur ne fait que rigoler un bon coup.

Car ce qui est drôle, outre la crudité et les situations loufoques, c'est bien le décalage permanent qu'il y a chez Negishi l'interprète de l'effrayant démon Krauser sur scène mais en réalité fan de pop suédoise, du film Amélie Poulain et autres niaiseries. Mais voilà quand il s'énerve ou qu'il a trop bu alors c'est son double qui intervient et là bonjour le carnage. Son entourage n'est pas en reste et les personnages secondaires (variés) et ses nombreux fans complètement crétins et crédules seront toujours là pour l'enfoncer encore plus dans ce personnage qu'il dit pourtant détester.

L'animé fait 12 petits épisodes de 12 minutes justement. Chacun est consacré à un sketch (parfois deux) ce qui fait que ça se regarde très bien et qu'on rigole volontiers. Le manga s'étire sur 7 volumes (Les 2ers sont repris dans l'anime) et utilise pour ainsi dire la même formule d'un sketch par chapitre. C'est là qu'est le défaut global de DMC.

Car au final si on se contente de l'anime alors DMC est vraiment bon et plaisant à regarder. On a 12 épisodes très courts et qui se regardent vite. Mais sur la durée et avec le manga, on ne peut que rester sur sa faim puisque les sketchs aussi originaux soient-ils ne font que se répéter. C'est LE seul véritable défaut de DMC mais comme le manga n'est pas fini on peut encore espérer de voir le problème réglé.

J'en oublié presque de vous parler du reste : animations, graphismes, bande son... c'est juste c'est pas du tout important. Rien n'est mauvais sans être exceptionnel pour autant. Je dirais même qu'il y a peu d'animation mais que ça ne gêne en rien le déroulement de l'histoire. Sur la bande son qui est tout à fait correcte je regrette qu'on entend pas plus que ça les compos du groupe. Heureusement il y a l'OST.

En résumé :

LES PLUS :
- C'est vraiment drôle.
- Le décalage permanent chez Negishi.
- La manager. FUUUUUUUCK !
- L'opening.
- Les noms de groupes ou d'artistes.... Tetrapod melon tea.... MDR !
- Bah la musique ;)

LES MOINS :
- Pour les âmes sensibles, on y parle vraiment cru.
- Pas toujours évident de suivre les sous-titres.
- Certains personnages secondaires gagneraient à être plus développés.
- Il est finalement peu question de musique. Ne comptez pas apprendre quoi que ce soit.
- Utiliser la même (bonne) recette à chaque fois fait perdre de l'intérêt à la série. Surtout vrai pour le manga.

Article original issu de mon blog :
http://ashtaka.blogspot.fr/2013/08/detroit-metal-city-jai-aime-mais.html

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 293 fois
2 apprécient

Ashtaka a ajouté cet anime à 2 listes Detroit Metal City

Autres actions de Ashtaka Detroit Metal City