👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Un point de vue mitigé malgré l'excellente note que je lui attribue...

Une très bonne série malgré des hauts et des bas. Je ne surprendrai personne en disant que les saisons 1 et 2 démarrent très fort et que la saison 3 est une erreur de parcours...inutile, ennuyeuse, en tout cas décevante par rapport au grand Dexter des débuts. Sans être du niveau des deux premières saisons, les saisons 4 et 5 avec Trinity et Lumen m'ont plu. Les saisons 6 et 7 placent Debra sous un nouvel angle. J'ai trouvé cette idée intéressante et bien menée (rien à dire quant à l'arrivée d'Yvonne Strahovski qui a satisfait tous les spectateurs !).

Plus généralement, contrairement à plusieurs de mes amis, je n'ai pas été déçue de "l'humanisation" progressive de Dexter. Oui évidemment le sexe fait de l'audience, mais j'ai du mal à imaginer un Dexter n'évoluant pas pendant 8 saisons. J'aime l'idée que le sociopathe sous couverture soit finalement capable de sentiments (mon côté fleur bleue?). En tout cas, le scénario est très bien ficelé pour faire progresser la psychologie du personnage et j'apprécie. Ça nous change de Lost ou d'autres séries écrites au jour le jour en fonction de l'audimat et des sondages.

J'en arrive à la saison 8 dont je voulais initialement parler. Une bonne saison qu'on essaie de savourer au maximum puisqu'on sait la fin proche. L'arrivée de Charlotte Rampling m'a réjouie. Une actrice de poids pour un rôle qui lui sied à merveilles. Le dernier épisode est plutôt bien mené et j'apprécie. Néanmoins, et je saisis à présent combien il est difficile de faire une critique sans rien dévoiler de l'intrigue, je pense que l'épisode devrait durer deux minutes de moins. Ceux qui l'ont vu me comprendront : sur les 56 minutes, les 53 ou 54 premières étaient très bien et constituaient une unité de sens suffisante. On aurait pu s'arrêter là. Les deux dernières minutes sont superflues et décevantes, selon moi, il s'agit véritablement ici d'un "cliffhanger" (si vous me permettez l'expression), d'une accroche destinée uniquement à laisser le spectateur sur sa fin et à laisser entendre qu'on pourrait éventuellement faire une suite, un jour, si on en avait les moyens et que le public était demandeur... C'est quelque chose qui me gêne. Dommage.
Dexter
Momodjah
9
Dexter

Quand la morale se voit assassinée ...

Beaucoup de choses intéressantes ont déjà été dites ici : sur la réalisation, la photo, le suspens, les différentes intrigues au cours des saisons, etc. Tout ça est extrêmement bien mené. Je ne vais...

Lire la critique

il y a 11 ans

107 j'aime

26

Dexter
Gand-Alf
6
Dexter

Nous sommes la nuit.

Difficile de noter une série comme "Dexter", tant elle aura chuté en qualité, passant de show subversif à spin-off malgré lui de "CSI" en quelques saisons. Exemplaire et fascinante pendant quatre...

Lire la critique

il y a 8 ans

68 j'aime

11

Dexter
GagReathle
7
Dexter

Tonight is the night.

It's going to happen. Again, and again, and again. It has to happen. Vous vous souvenez de ces quelques phrases ? Ces mots soufflés dans la nuit, qui nous faisaient vibrer, qui nous excitaient ...

Lire la critique

il y a 8 ans

51 j'aime

11

Une nuit pour convaincre
Levanah_Renfah
4

Sprachlos

Décevant remake pompé sur "Garde à vue" sauce woman power. Avec les acteurs en moins, et avec la fin en moins. Avec la vraisemblance en moins aussi. Bref, beaucoup de choses en moins et des acteurs...

Lire la critique

il y a plus d’un an

A la recherche du texte perdu
Levanah_Renfah
8

Queneau du futur !

Troublante expérience qui semble soudain rendre la machine poète. On est proche des Exercices de style de Raymond Queneau tout en ayant conscience que ce n'est que la machine (le hasard?) qui en est...

Lire la critique

il y a 2 ans