Chroniques du féminisme en mileu sauvage

Avis sur Docteur Quinn, femme médecin

Avatar Babymelaw
Critique publiée par le

On me somme donc de m'expliquer sur la note que j'ai mis à cette série.

Eh bien mes amis, c'est très simple: cette série, visionnée par une enfant prépubère de 10 à 13 ans, l'a tout simplement éveillée aux théories féministes de la fin du XIXe siècle.

Michaela Quinn arrive tout droit en train à vapeur de Boston où elle a mené avec succès des études de médecine, et vient s'installer dans le trou du cul du monde pour exercer: Colorado Springs. Au début, la ville entière se fout de sa gueule, comment une bonnasse en jupe pourrait-elle sauver des vies ?

A LA FORCE DU POIGNET T'ENTENDS.

Le Dr Quinn gagne d'épisode en épisode le respect des gentils (les Indiens, Horace, le couple de Noirs, les prostituées du saloon dont elle soigne les maladies vénériennes, les enfants, Dorothy) et celui des gros cons (Hank le pimp, Jake le raciste-macho-beau gosse de service, et toute la ville qui s'enflamme tendance KKK au moindre passage de caravane d'immigrés)

MAIS CE N'EST PAS TOUT

Michaela trouve entre temps le moyen de chopper le plus saiksi des mâles alpha du tiéquar: j'ai nommé Sully, l'homme qui porte des vestes à franges. Il parle avec les loups et lance des machettes dans le dos de ceux qui veulent du mal à sa belle: ça c'est un homme, un vrai. ET elle s'occupe des enfants orphelins de sa pineco qui meurt dans le premier épisode. Elle devient même maire de la ville et guide spirituel de tous les freaks de passages (derviches tourneurs et prostipute en goguette). Sans oublier le plus important: elle empêche la guerre entre les Indiens menés par Nuage Dansant et les soldats des Etats-Unis en se mettant entre eux, les bras écartés, au ralenti.

TU PEUX TE TARGUER D'AVOIR FAIT CA, TOI ?

Mention spéciale à l'accouchement en solitaire contre un arbre, limite elle se fait elle-même sa césarienne avec le scalpel qu'elle avait dans sa poche.

Une femme de tempérament, un mentor spirituel qui guidera vos filles vers la lumière. C'est pour ça qu'on devrait tous regarder les rediffs sur Teva plutôt que cette saloperie de Twilight, HEIN.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2449 fois
72 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Babymelaw Docteur Quinn, femme médecin