Saison 1, pour le pire et le meilleur

Avis sur Doctor Who

Avatar Alex D. Wolf
Critique publiée par le

"Commandant ?
-Oui, stagiaire.
-Nous avons un nouveau cas de Saison 1.
-Quelle catégorie ?
-Quatre, mon commandant.
-Celui qui sait que la série a des fans hardcores, qui fréquente quelques whovians tels que nous, mais qui ne sait pas en quoi consiste le show et se lance à l'aveuglette, sans avoir même vu un épisode en streaming, et qui commence en plus par la première saison et non la troisième. La pire catégorie de l'existence.
-Devons-nous le surveiller ?
-Pas trop. Je pense que nous perdons notre temps. Comme tous les autres, il abandonnera très vite.
-Bien mon commandant."

"Commandant ?
-Oui stagiaire.
-Vous vous rappelez du numéro quatre dont je vous parlais la semaine dernière ?
-Vaguement.
-Il a regardé les cinq premiers épisodes.
-Déjà !... Y a-t-il un espoir ?
-Monsieur, il...
-Commandant.
-Commandant, oui. Il a regardé et... il ne tarit pas de...
-D'éloges ? De compliments ? De béatitude ?
-Non Mon... Commandant. Il soutient que c'est le pire show de la Terre !
-QUOI ?
-Il faut le comprendre.
-Non, non, non ! Ça ne se comprend pas, une hérésie pareille !
-Enfin, on parle d'une série avec un acteur principal à l'élégance d'une moule pas fraîche dans une veste en skaï monstrueuse, une pompom girl qui minaude dès qu'elle se met pas en danger en hurlant; des effets dramatiques appuyés à en vomir dans des histoires systématiquement apocalyptiques au milieu de décors en carton-pâte et de CGI baveuses qu'on croirait sorti d'un TP de seconde ! C'est normal qu'il ait du mal.
-S... Stagiaire. Vous venez d'enfreindre l'article 547 du code du Whovian. On ne dit jamais de mal de Nine. Et l'article 632. On ne dit jamais du mal de Rose. Quant à l'article...
-Attendez, c'est lui qui dit du mal ! Moi je rapporte ! Pourquoi c'est moi qui prend ?
-Parce que lui n'est pas whovian, il n'est pas conscient qu'il a mis le pied dans la série la plus complexe de la création et il ignore jusqu'à quel point s'étend la finesse de l'écriture de cet univers. Vous, vous n'êtes pas un ignorant et vous devez donc respecter cette qualité. Dans vos propos et dans vos actes.
-... (ah, ouais, on tolère tout de la part de ceux qui n'y connaissent rien mais pour ceux qui connaissent, on vire au gros nazi, quoi...)
-En attendant, laissez-le donc crever. Catégorie quatre... Quel espoir y avait-il !
-Bien, mon commandant."

"Commandant ?
-Oui, seconde classe.
-On a le rapport final pour un catégorie quatre.
-Je veux même pas savoir, mais balancez.
-Apparemment, un stagiaire vous en a parlé il y a un peu plus de six semaines.
-Vous croyez que je m'en rappelle ?
-Non, Commandant. Bref, il avait arrêté après l'épisode Dalek et il était parti pour ne plus jamais retenter sa chance.
-Finalement ?
-On lui a répété qu'il a passé le cap le plus dur, donc il a retenté.
-Finalement ?
-Il s'est enfilé les six épisodes en deux jours.
-Finalement ?
-Il a pas détesté la fin.
-Il achètera les saisons suivantes ?
-Il n'y compte pas.
-Il reste une chance ?
-Ca dépend de lui.
-Très bien. Comme quoi, même les quatrième catégories peuvent se transformer en quelque chose de viable. Il a été au bout, il a entrevu que ça en vaut la peine. Peut-être poursuivra-t-il donc.
-Peut-être ne poursuivra-t-il pas.
-La seule constante à l'uchronie, c'est la causalité.
-Ce qui veut dire ?...
-Que ce sera tout, seconde classe. Laissez la suite des événements nous apporter les réponses.
-Oui, mon commandant."

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3868 fois
42 apprécient · 11 n'apprécient pas

Autres actions de Alex D. Wolf Doctor Who