Allô, docteur.

Avis sur Dr House

Avatar Taradhish
Critique publiée par le

Alert Spoiler/ / Alert Spoiler/ /Alert Spoiler/

Que ce soit Dr. House en français ou House MD en VO, quand arrive cette nouvelle série en 2004, on pouvait légitimement se dire: "encore une série médicale".
Mais comme nous sommes des petits curieux bien avisés, nous avons quand même jetés un oeil.
Et finalement lorsque l'on commence, on comprend dès le début que l'ont tient peut-être ici quelque chose de nouveau, joie!

Gregory House pour résumer, c'est quand même un médecin qui possède son propre service de diagnostique au sein de l’hôpital de Princeton Plainsboro, rien de bien extraordinaire me direz-vous jusque-là, excepté qu'il n'accepte que les cas qui l’intéressent, comprenez-par là qu'il ne soigne que les patients que les autres médecins n'ont pas pu ne serait-ce que d'établir un diagnostique (on insiste d'ailleurs beaucoup sur ça le long de la série).
Misanthrope par excellence, a subi un infarctus qui s'est localisé dans sa jambe droite et a conduit à la découpe d'une bonne partie de son muscle.
Sous médicalisation à vie (Vicodine principalement, gros sujet de la série) ainsi que pour le port d'une canne, notre ami n'est que rarement heureux dans sa vie.

A partir de là le concept est posé, plus qu'à rajouter à ce bon docteur la fine fleur des médecins de Princeton pour constituer son équipe.
Vous avez Foreman le médecin noir (oui oui faut le préciser, House le fait beaucoup) toujours prêt a tenir tête à son patron et spécialiste en neurologie.
Chase, jeune blondinet beau gosse, qui le sait d'ailleurs, lèche-bosse de service (du moins les 3 premières saisons) de House parce qu'il en faut bien un, spécialiste en cardiologie et chirurgie car mine de rien ça sert.
Et enfin si vous avez le blond aux yeux bleus, le black, que reste-il pour avoir un ratio qui satisfait tout le monde? Et oui une jeune femme.
Allison Cameron donc, spécialiste en immunologie et allergologie, éprise de son patron (classique), gros problème de confiance en elle, et qui recherche l'auto-affirmation un épisode sur deux.

Vous ajoutez à tout ce beau monde le meilleur et pratiquement seul ami du père House en la personne du Dr Wilson, cancérologue aguerri qui sert de "conscience" à son poto.
Et enfin la ravissante doyenne de l’hôpital de Princeton: Lisa Cuddy, toujours prête à montrer son charisme pour rappeller qu'elle est avant tout une femme. Passe son temps à gérer House.

Un épisode de la série se découpe quasiment toujours de la même manière:

- Début de l'épisode avec présentation de la victime qui a forcément une pathologie méga-rare, sinon elle ne serait pas là hé! La victime subit un symptôme: évanouissement, saignement de nez, perte de la parole, que sais-je encore...

- Générique de la série (à regarder en VO parce que Massive Attack quoi! Oui en VF on n'a pas acheté les droits, vous voyez on aime tout faire différemment).

- Retour sur l'équipe, présentation du cas, petit tour de table sur les idées du pourquoi du comment, House écrit tout cela sur son beau tableau blanc, rappelle à Foreman qu'il est noir, Cameron une femme, et Chase Australien (oui y a matière a moquerie aussi).

- Allez-retour dans la chambre du patient (mais pas pour House, il n'aime pas voir ses patients, rappelons qu'il est misanthrope et qu'il fait ça pour lui, pas pour les patients), enquête au domicile du patient.

- Aggravation de l'état du patient puis stabilisation, suivi du total questionnement de ce que peut bien souffrir le bougre.

- Vers 36/38 minutes, éclair de génie de House.

- Cas résolue

- Fin

Vous l'aurez compris, les épisodes sont souvent identiques, mais c'est tellement bien foutu que c'est justement la clef de la réussite.

Alors pourquoi 7/10 avec toutes ces qualités me direz-vous?

Eh bien car House pour moi c'est l'auto-sabotage scénaristique par excellence, à savoir que cette formule qui marchait si bien, on va rien trouver de mieux que de tout chambouler à partir de la saison 4 en changeant toute vu qu’a la fin de la saison 3 Chase est viré, les deux autres démissionnent.

Arrive alors un concept peu banal dans la saison 4, ça je le reconnais, House qui est alors forcé par sa jolie patronne (la doyenne si vous suivez) de recomposer une équipe dans les plus brefs délais.
Mais comme House aime bien emmerder le monde et ne fait jamais comme tout le monde, plutôt que faire passer des entretiens et choisir 3 collègues, il préfère faire venir une quarantaine de jeunes médecins qu’il éliminera au fur et à mesure des semaines selon leur performance, oui oui style téléréalité c’est bien ça.
C’est donc pour moi là que le déclin va apparaitre, car même si cette saison reste bonne (bien que raccourcie, grève des scénaristes cette année là), le concept lasse très vite et je me suis très vite retrouvé en manque de l’ancienne équipe, Foreman finit bien par revenir dans l’équipe pour suppléer house, on revoit régulièrement Cameron (passée chef des urgences) et Chase (en chirurgie désormais), mais ça n’est plus comme avant.

Au final, en plus de House et Foreman, une équipe de 3 est à nouveau formée avec Kutner, un indien sympathique, Taub, ancien chirurgien plasticien coupable d’adultère avec une infirmière lorsqu’il dirigeait son cabinet, et enfin la jeune et très belle Rémy Hadley que House surnommera 13 dès le début à cause du numéro qu’elle portait en tant que candidate dans la saison 4.

Cette équipe ne durera qu’un temps puisque Kutner se flingue vers la fin de la saison 5 (Kal Penn ayant quitté la série pour raisons politiques).
Les saisons 5/6/7/8 ne resteront vraiment pas bonnes pour moi avec les deux dernière atteignant même le catastrophique par moment, l’équipe ne cessera de tourner (on retrouvera même l’équipe d’origine dans la saison 6 le temps de quelques épisodes avant que Cameron ne s’en aille définitivement), 13 disparaitra pendant près de deux saisons pour revenir 2/3 épisodes puis repartir, mais le pire restant la dernière saison ou en plus de Foreman et Taub verront s’ajouter deux nouvelles jeunes femmes, avec des personnages creux comme pas possible, énervantes à souhait etc…

Je n’ai jamais cherché à me renseigner du pourquoi de la tournure à partir de la saison 4, prise de risque probablement, ou bien volonté d’insuffler un certain renouveau, pas de chance pour moi c’est tout l’inverse qui s’est produit et qui à plongé la série dans une longue descente vers les abîmes de la médiocrité.
Le public ne s’y est d’ailleurs pas trompé, 5 millions de téléspectateurs perdus entre la saison 3 et 4 !

House MD, 8 saisons, 4 de bonnes à très bonnes, 4 de mauvaises à très mauvaises, je mets malgré tout un petit 7 car les 3 premières saisons restent exceptionnelles :)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 619 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Taradhish Dr House