Dragon Fall

Avis sur Dragon Ball Super

Avatar Payn
Critique publiée par le

Avant de me lire, sachez que tout ce qui va suivre, n'est ni aveuglé par la nostalgie douce des jours heureux, ni un ramassis de haine gratuite pour me faire mousser. M'okay ?

On va pas tourner autour du pot, cette série animée est une immondice encore jamais vu dans toute l'histoire de la japanimation, et de très loin. Une horreur si infâme que je suis encore choqué et estomaqué en me rendant compte du nombre de personnes masochistes qui regardent et apprécient ce torchon. Ce mutant difforme et illégitime. Dragon Ball Super n'est pas une suite, mais un spin-off torché à l'arrache qui colle une énorme baffe insolente et irrespectueuse à Dragon Ball et Dragon Ball Z. Le plus douloureux étant de savoir que c'est l'auteur original qui a validé le tout, et à rendu de ce fait invalide le dernier chapitre de son manga culte... Une honte.

Pur produit issu du merchandising à outrance et néant de créativité, je vais vous la décortiquer et vous la démonter point par point sans aucune pitié et sans ménagement, pas par plaisir, pas par fanboyisme de la première heure, mais par le bon sens le plus élémentaire. Pas de quartier je vais tirer dans le tas au lance-roquette et achevé les survivant au lance-flamme.

Qu'es ce qui ne va pas dans Dragon Ball Super pour me provoquer un tel émoi et me sortir de mes gonds à ce point ?

1/ L'animation
Oui je sais on en a déjà fait toute une histoire de l'épisode 5 digne d'un storyboard construit par des trisomiques sous acides, mais c'est toute la série qui souffre de ça. Et l'heure à laquelle où j’écris ses lignes nous en somme au 66e épisode quand même. Pas une évolution, rien. L'animation est une honte à tout les niveaux, elle est largement inférieur à aux années 80... même les premiers épisodes de Dragon Ball avec bulma et goku dans la pampa étaient mieux animés (on marche sur la tête). Incroyable, c'est tout simplement ahurissant de voir une production aussi bâclée et baveuse en 2016 et de surcroît sur le manga le plus culte de tout les temps ! La Toei elle en a pourtant du pognon et des moyen ! L'image est saccadée, les personnages changent de morphologie, de taille, et de design d'un plan à l'autre. La perspective est une notion qui a foutue le camp (putain parfois on voit des personnage debout, qui sont comme allongé sur le sol derrière eux, et ça arrive tout le temps, je vous raconte pas ce qu'il se passe dans une scène qui comporte des escaliers). On fait dessiner les stagiaires sous paint, car plus rien n'est fait à la main, uniquement des traits DROIT à l'ordinateur, ce qui rend le tout à la fois moche, statique, et pas du tout sexy. Dans Dragon Ball Super personne ne vérifie le travail et on balance ça à la télévision japonnaise. Faut surtout pas dépasser les 5€ de budget par épisode sinon c'est pas rentable. Et si seulement c'était que ça, mais même les décors sont affreux, ternes, et figé. Pendant les combats, l'eau ne bouge pas, on a juste droit à un filtre after effect dégueulasse boréal pour simulé un mouvement dans l'eau, idem pour le sol ou les bâtiments, c'est difficile de retranscrire les erreurs innombrables d'animation tellement elles sont nombreuses, bizarres et honteuses ! (oui le champs lexicale de la honte riens souvent pour qualifier DBS). Bien entendu, on a droit à tout un tas d'effet lumineux ou déformant pour cacher la misère, un effet numérique tout prêt et recyclable à l'infini c'est plus rentable et pourquoi se casser le cul ? Bref, pour ce premier, c'est mauvais partout, zéro pointé, même les pires épisodes de One Piece ont plus de dynamisme. Et les rares fois où y'a du meilleur, c'est même pas équivalent à ce qu'on pouvais trouvé dans les pire épisodes de DBZ. Je déconne pas !

2/ Le design
Que serai une animation dégueulasse sans un design sans âme, incohérent et simpliste ? Premièrement, tout les personnages ont rajeunît de 10 ans au moins, et ont perdus 20 à 30 kilos de muscles. Finis les énormes biceps, les veines, les vêtements en lambeau et les visages ténébreux. Finis le Goku torse nu et pissant le sang, finis le Vegeta à la fois fier et endurci, finis le Gohan en mode char d'assaut, ou le Trunks du futur ultra badass, maintenant, vous avez des débiles mentaux qui se caricature eux même avec des physique d'androgynes en malnutrition. Plus une goutte de sang, de membres cassés, arrachés ou toute autre forme de vrai violence, seulement des petites tapes sympathique qui font des salissures sur les joues. Et le SSJGODSSJ, parlons en vite fait. Superbe nouvelle transformation, c'est le SSJ1 qu'on connait tous, mais avec des cheveux bleu, c'est tout... je ne dis pas que c'est moche, ou idiot (pas plus que des cheveux jaunes), pourquoi pas le bleu me direz vous, mais sérieusement, il suffit pas de changer une couleur et hop on dit que c'est une nouvelle transformation... c'est qu'un putain de coloris bon dieu ! A côté de ça, le design est extrêmement enfantin, épuré, et censuré à l'extrême, on reconnaît le style de Toryama mais fait par un fan de devianart de 12 ans. Couplé à des dessins et une animation, je le répéte, dégueulasse, c'est absolument affreux à l'écran. Donc des canons de proportions modifiés plus proche du cartoon, grosses têtes, petits corps tout frêles et des grand yeux d’ahuries. Ce n'est pas le même désign que DBZ, on voit clairement que la série, visuellement tout du moins, essaie de séduire des gamins en bas âge. Pour ce qui est des nouveaux personnages et des métamorphose, chapeau, seul Beerus et Whis ont une vrai patte et une colorimétrie adéquat à l'univers DBZ et avec un petit "quelque chose". TOUT LE RESTE C'EST DE LA MERDE EN BARRE !!! Le dieu de tout qui ressemble a un foutu ballon de plage, les deux recyclage de freezer de l'autre univers, le petit saiyan en mode somalien anorexique, les mecs de l'espaces qui patrouillent, le massacre sur Gohan et Trunks (ce dernier étant devenu un chanteur émo de K-pop qui a lui aussi chopé le verre solitaire qui a mangé tout ses muscles). On en parle aussi du Zamasu mi goku, mi crotte de nez ?

3/ La bande originale
Pas besoin de développer, des musiques ultra fade, mi métal, mi electro. Le générique pu la merde et la tristesse (ça vous enjoue vous le mec qui chante en se pinçant le nez ?), les doubleurs dorment, le son des attaques n'a plus autant de peps qu'avant, donc, on nous souille la vue, et l'ouïe. Seul le doubleur de Zamasu semble ne pas être tombé dans le coma. Pour ce qui est de Goku, faut arrêter, je sais que sa voix est emblématique, mais maintenant la personne qui le double est une grand mère bordel ! UNE GRAND MERE ! On fait pas doubler un personnage ultra balèze par une mémé qui a la voix qui tremble... ça marchait plus ou moins quand elle avait 30 piges de moins ! L'exemple type du fan-service qui nuit à l'oeuvre.

4/ Le contexte
Vous vous souvenez des ennemis sadiques, invincible qui mettaient la Terre en danger et qu'on se demandaient tous comment les héros allaient s'en sortir ? L'histoire tragique de Trunks ? Le sacrifice de Vegeta face a un monstre millénaire quasi immortel ? Le combat ultime contre le tyran galactique Freezer ? Ou la lutte à mort dans le désert entre Goku et les envahisseur Saiyan ? Bien, vous les visualisés ? Maintenant vous vous les planter dans le fondement, et dites vous que c'est finis ! Le premier arc de DBS se concentre sur un Dieu de la destruction qui se vénér' parce qu'on lui a piqué du gâteau (euh what ?) et donc buter tout le monde. Le second, sur Freezer qui se radine une 3e fois pour se faire rekt comme une merde, le tout, oklm, avec un personnage qui remonte le temps (PARDON ???!!), surtout qu'il ne s'y passe presque rien. Freezer débarque, casse la gueule à la Z-Team, puis se fait démonter à son tour aprés une pirouette scénaristique bidon. Hop c'est plié. Un troisième arc pour un tournoi de clochard sans publique avec 8 participants pas impliqués du tout pour savoir quel dieu pourra bouffé la cuisine de Terre (MAIS VOUS AVEZ FUMEZ LES MECS ????!!!). Enjeux complétement naze, voir inexistant si on y réfléchis deux secondes. Combats chiants qui se bases plus sur des gags qu'autre chose, et l'explication des Super Dragon Ball vite expédié, c'est comme les boules classiques, mais en mieux, ferme ta gueule. Et un quatrième arc, qui se la joue faussement dark avec un trunks sous alimenté qui combat un goku possédé aux cheveux rose venu d'une dimension parallèle du futur qui a un plan aussi intelligent et cohérent que le programme de NRJ12 entre 12 et 15h. Donc sur 4 arc, un seul essaie de se rapprocher d'un DBZ, et se vautre complétement dans un semblant de scénario barré avec un méchant qui pue. Le tout ponctué de combats un peu plus sympas mais restent insultant pour les yeux avec ce design et cette animation de gitan. Intrigue pourrave, et situations improbables, voilà votre lot, le tout à base de blague sur la bouffe et des mongoliens en guise de protagonistes qui font des piques nique dans le jardin de bulma. Et qu'on ne me rapporte pas l'excuse "oui mais ils font le même schéma que Drabon Ball, d'avoir du débile et aprés du sérieux", oui, sauf que à l'époque, c'était bien fait, et ce qui a fait la renommé mondiale du manga, c'est la partie "Z", avec les combats dantesques, pas les blagues pipi caca à la Dr Slump, même si le gag du "panpan ou sont les boules" ça à fait marré une fois. Stop les mecs. Juste, stop.

5/ Les incohérences
Cette partie va être la plus fournis et la plus grasse de ma critique assassine. Dragon Ball Super vomit sur la logique, pas seulement la logique du manga, non, sur la logique tout court. J'ai relevé un nombre d'éléments tous plus wtf les uns que les autres qui m'ont tous fait hurler, ce genre auraient été normalement inacceptable à l'époque de DBZ :

  • dés les première secondes, la voix off nous explique que la Z-team à utilisée les dragonball pour effacé buu de la mémoire des terriens, et la scéne suivante, on remet un prix à Satan pour avoir sauvé la Terre (je dois vraiment expliqué ce qui va pas ?)

  • Trunks et Goten on le physique de môme de 7 et 8 ans, alors qu'ils sont sensé en avoir 14 et 15. Oui Goku faisait tout petit à 11 ans en comparaison de Bulma à peine plus agée, sauf que le design était différent, qu'on était dans une dynamique comique, et que pour contre exemple, Gohan au même age que son pére il pétait les dents de Cell et faisait bien 16-17 ans. Donc, non, et en faire deux comiques de services alors que dans la Saga Buu ils étaient parmis les guerriers les plus puissant avec la fusion, et même tout seul, ils étaient très puissant.

  • Bulma n'a plus de ride, elle à rajeunît, là aussi la notion d'age à fichue le camp, c'est un détail mais je tiens à le reveler pour bien montrer le changement de design qui bascule vers un rajeunissement drastique des personnages, alors qu'on est APRES DBZ...

  • Le Dieu de la destruction qui sort de nul part alors qu'il a été dit et redit que Goku était le guerrier le plus puissant de l'univers, et qu'il a été capable de vaincre buu, un tueur de divinité, où même les kaoishin se chiaient dessus rien que d'en parler. Ajouter Beerus comme ça est maladroit et idiot. Je vois pas pourquoi tout les dieux auraient été en admiration devant Goku juste en SSJ simple (encore pire pour le SSJ2 et SSJ3), alors qu'en théorie c'est une crotte à côté de Beerus. Niveau incohérence on est à l'extrême limite du crédible rien qu'avec ça.

  • Whis, qui est sensé être aussi fort, voir plus que Beerus, se déplace MOINS VITE que Goku et sa téléportation qu'il a appris au prés de simple mortels sur une planéte au hasard.

  • La transformation en Saiyan God... qui donne le pouvoir d'un dieu, juste en se donnant la main en cercle. Pas d'incantation, d'entraînement, de rage extrême, non, tu veux être presque aussi fort que le dieu de la destruction lui même ? Donnez vous la main. Stupide. Ca désamorce tout le côté épique et dramatique des niveaux des SSJ et de tout leurs entraînements. Ils leurs auraient suffit de poser une question au dragon depuis le début pour vaincre tout leurs adversaires ?! Et vous m'expliquez pourquoi Goku deviens tout maigre et à les yeux de sailor moon en SSJGOD ?

  • Le pouvoir de remonter le temps de Whis. Déjà que les Dragon Ball avaient supprimés toute notion de mort comme étant graves, et définitive, ce powerup sorti de nul part dis que même en cas de cataclysme cosmique, pouf, un coucou à Whis, et on est tranquille. Plus aucune tension ne peut être installé puisque rien n'est grave, on s'en fou c'est la fête du slip.

  • Feezer presque aussi fort que Goku en saiyan blue, en 4 mois. Bah oui. Et en plus il peux choisir sa couleur. Pareil les échelles de puissances n'ont plus aucun sens, seulement quelques semaines à Freezer pour rattraper son rival, qui, je le rappelle, c'est entrainé non stop depuis, et à même atteint une transformation (le SSJ3) en s'entrainant dans le monde des morts car un corps mortel ne pouvais atteindre un niveau pareil. L'explication de l'auteur ? "oui bin en fait la race de Freezer elle est cheaté de base, donc un peu d'entraînement ça suffit". Donc ok, suivons ta logique mon pote, si 4 mois suffisent à un démon du froid pour être équivalent a un Saiyan Blue dans le monde de Drabon Ball, alors en toute logique, tu peu exploser Beerus (cf. le guerrier le plus fort all times y parait) au bout d'une petite année de fitness. Ca doit être l'entraînement de Saïtama en fait, genre 100 squat, 100 pompes, 100 abdos et 10km de course à pied chaque jour. Crétin.

  • Gohan devenu anorexique, trouillard, et même plus foutu de se changer en SSJ (je le rappelle, de Cell à Buu il s'entraînait quasiment pas à cause des études, et ils était charpenté comme un buffle, ça a été dit et redit, et reredit, c'est le saiyan avec le potentiel le plus élevé de l'univers de DBZ... en vous en faite une grosse tapette coupe au bol en survet aux couleurs de l'Algérie... une sombre loque qui sers à rien, sans courage, sans muscle, sans pouvoir, et ce, en quelques mois ? C'EST UN SAIYAN BORDEL DE MERDE !!! Il fait parti d'une race faite pour le combat, il a en théorie même pas besoin de s'entraîner pour avoir de la carrure, ca fait parti de son ADN le combat. Hein ? quoi ? à moitié humain ? Non mais stop, à moins d'avoir le cancer c'est impossible de passer de Mystic Gohan Jedéfoncebuuenquelquebaffe, à Nicolas Hulot sous prozac putain ! Il y avait d'autres moyens de le rendre plus faible sans pour autant l'humilier comme ça et devenir aussi incohérent.

  • Vegeta qui a baissé son froc devant Beerus. Quoi que vous puissiez dire, le fait de lui avoir fait dansé le bingo, et fait la cuisine pour pas mourir, c'est ni logique, ni digne pour ce personnage déjà humilié et rabaissé en boucle tout au long du manga. Il refusait déjà de fusionné avec Goku pour sauver l'univers, alors être la pute de Whis pour sauver une planéte, non, et non. Ni logique, ni intéressant.

  • La puissance pas du tout retranscrite, depuis Freezer les combattants on le pouvoir de faire sauter une planéte, et ont développé des pouvoirs que l'on peut qualifier de cosmique. Et lorsque l'ont assiste à un combat entre divinité... on a des nuages de poussière tout gentil avec des petit pétard mouillés, des surfaces de combats de quelques dizaine de mètres et des enchainements de coup déjà vu, et revu. On était en droit de s'attendre à ce que chaque coup arrache des partis de la planéte, ou que les adversaire s'envoie des soleils et des lunes dans la figure. On reste dans des combat à la hauteur de ce qui se voyait déjà avec Piccolo Daimao... et ça, c'est l'un des points les plus choquant pour moi. Quand Goku se changait en SSJ3 c'est toute la planéte qui tremblait, des ras de marrés se créaient, des ouragants, des tornades. Maintenant y'a plus un souffle d'air, pas de tonnerre qui gronde ou de tornade sur une musique épique, non non. Un rayon de lumière de 5s et hop ! Une transformation random.

  • Zamasu... Juste... Zamasu... Au delà de son design dégueulasse (le pire étant la fusion avec lui même, c'est le Zamasu d'origine, avec la coupe de Goku, waow, inspiré et inspirant), que ca soit sa version normal ou en black goku, c'est un débile profond. Nous avons là, un méchant immortel et plus puissant que buu; admettons. Le mec, il est pas capable d'arrêter Trunks pendant des mois, alors que d'un revers de la main il pourrai tout simplement détruire la Terre ou même le systême solaire, il suffit de lacher un pet trop fort et ca atomiserai le soleil bon dieu. Mais ok, peut être qu'il veux garder intacte la Terre; pourquoi pas ? Euh je rappelle que même Buu, bien moins fort et cheaté, à pu tuer toute l'humanité sans bouger de là où il était avec ses boules téléguidées sans rien casser d'autre. Zamasu, est une branque, c'est tout. Pas même capable de tuer un seul SSJ qui se nourrit à la bouffe pour chien alors qu'un simple levé de cil réglerai le problème. Le gars il se fait chier à rentrer dans les bâtiments, marcher lentement, et il fait que se la raconter et blablabla... contre la logique et le bon sens, il ne tue pas ce pauvre Trunks, enfin si on sais, parce que le scénario, ta gueule. D'ailleurs pour C17 et C18 c'était crédible concernant la survie de Trunks. Les Cyborg prenaient plaisir à humilier leurs adversaires, tuer les humains, et faisaient durer le plaisir, c'étaient des gros sadique névrosés, mais c'était logique que Trunks survive en se cachant. Là, Zamasu, il a des milliards de fois plus de puissance que Freezer qui lui, déjà, faisait péter des planètes au petit déjeuner en se marrant comme une baleine. Soit Zamasu est con, incompétent et faible, soit les scénaristes sont trop cons pour trouver de vrai explications.

  • Les attaques de Zamasu qui n'ont aussi aucun sens que ca soit avec l'univers DBZ et la cohérence globale de ce qu'est le ki (putain le coup de la faux de la mort, l'oiseau géant Susano ou les pic explosif, bienvenue dans un ersatz de naruto croisé avec bleach). Et l'explication là encore "oui bah en fait je suis tellement fort que j'ai des pouvoirs que j'explique pas, voilà"...... SERIEUSEMENT ??? Vous vous en branlez à ce point de la cohérence qu'en introduisant des éléments aussi nouveaux et surprenant vous nous répondez ça comme raison ? "on sais pas" ?

  • Le Kaiosin rattaché au Dieu de la destruction. Donc l'être le plus puissant de l'univers, dépend d'un être infiniment plus faible que lui qui n'est même pas au courant de ce fait, et n'est pas protéger par ce même dieu ? Y'a que moi qui trouve ça con ? En plus le Kaoishin il est agé de plusieurs millions d'années, tu va pas me dire qu'il a jamais entendu parlé de ça ?! Là aussi c'est comme l'existence de Beerus tout cours, on te trouve pretexte de connard pour l'introduire de force à une continuité déjà mis à mal. Non, le Kaioshin NE PEUX PAS être lié au Dieu de la Destruction, si c'était vrai, le Kaioshin, vivrait avec Beerus, point barre.

  • La régle des potala qui change comme ça. Avant, ces boucles d'oreilles faisaient fusionné deux être vivant de manière définitive pour cumuler leurs forces, bah finalement, c'est le cas que pour les Kaioshin; des saiyan c'est bon, ça dure une heure et aprés c'est comme le fusion métamol, on redeviens comme avant. Du coup la séparation de Végéto dans le corps de Buu, c'était un coup de bol ? Pile poil une heure ? Et bin ça alors... Pfff

  • L'arrivé de Végéto pathétique qui se fait en loose derrière un muret, pas d'explosion gigantesque ou d'éclaire, un flash, coucou jsui vététo, la bagarre ? Et pourquoi ils ont pas mis les potala avant ? C'est juste plus rigolo de se faire éclater un peu ? Le Deus Ex machina tout moisi sans blague.

  • Trunks qui répare son épée grâce à la magie et le pouvoir de l'amitié combiné des 50 derniers survivants humains pour faire un faux super saiyan blue cloud like avec une épée sabre laser, avec Zamasu qui se laisse coupé en deux par le bas comme une quiche au thon en à le temps de raconter sa vie... Quand je pense que l'énergie de tout l'univers à tout juste suffit pour atomiser Buu, mais quelques clochard sur une colline avec le pouvoir de l'amitié ça suffit à booster un Trunks complétement crevé contre l'incarnation même de la puissance ? (d'ailleurs à un tel niveau de cheat, Beerus il est hors course depuis un bail normalement)

  • Trunks qui donne UNE ARME A FEU à Maï pour se défendre contre Black Goku ! Euh les gars... DES LES PREMIERS PAGE DU MANGA ON NOUS MONTRE QUE LES BALLES PEUVENT MEME PAS TUER UN GOKU DISTRAIT EN ENFANT !!! Même Trunks voit bien qu'en bombardant son adversaire de boule de feu, et en se battant de toute ses forces il arrive à rien. Alors, au nom des couilles de Shenron, POURQUOI tu donne un flingue à ta meuf pour se défendre contre lui ? En plus on peu pas dire que c'est psychologique, Maï elle a bien vue que son mec il se fait rekt en boucle... je comprend pas la présence de ce fusil, ou même de ce personnage d'ailleurs.

  • Goku arrête l'attaque ultime de Zamasu en un kaméhaméha, alors que Trunks et Vegeta se font rekt juste avant à pleine charge... parce que ? quoi ? scénario ? ah oui pardon. Oui on a déjà vu des personnages devenir soudainement trés fort quelques secondes sous la rage, mais là y'a pas de mise en scéne pour le montrer, pas de "waow l'énergie de goku viens de triplé !" ou de discours poignant, rien, il se radie de nul part aprés s'être fait pété les dents, et balance son truc, oklm...

  • Un des guerriers de Freezer qui transperce Goku avec un laser à la con. Je dois développer ? Dans un univers comme DBZ où on nous répéte à l'infini que les armes sont obsolète et que tout passe par le combat et le ki, c'est suréaliste et inconcevable de voir une bague de merde perforer le corps de Goku comme ça, à ce stade le personnage est déjà une sorte de Dieu, même avec sa garde baissé. Ca n'a pas de sens.

  • Toute la Z team à perdue ses couilles devant Golden Freezer, alors que même Krillin, devant Buu, à tenté sa chance alors même qu'il savait qu'il allait mourir. Les personnages n'ont plus une once de courage, et je parlerai pas de Piccolo qui n'est plus qu'une nounou blasé d'un Gohan inutile.

Enfin bref je suis déjà fatigué de tout listé de tout ce qui ne va pas ou est farfelue, et y'a encore bien plus d'éléments que j'ai omis. Certes l'ancienne série avait ses défauts, comme les épisodes trop long ou une animation pas toujours top. Mais c'était il y a plus de 25 ans ! Tout a évolué, les techniques, les standards, mais pas Dragon Ball Super, qui est resté sur une politique d'économie extrême, au détriment de la qualité. Une qualité d'ailleurs qui a des relan de projet indépendant fanmade... On pensait jamais que ca a été pondu par un vrai studio d'animation. A ce stade c'est une regression et je suis vraiment triste de voir ce machin être regardé chaque semaine, et applaudis, alors que c'est rééllement tout ce que j'ai énoncé : une horreur. Je n'ai rien exagéré, tout est vrai, vérifié, et vérifiable. Il faut être le dernier des teubés pour défendre et aimé ça, ou être vraiment un tout petit enfant et ne rien connaître de Drabon Ball à la base, sincérement, c'est à peine suffisant pour les 5-6 ans. Et vous voulez que je vous dise ? J'ai largement préféré Dragon Ball GT, qui était mieux dessiné, mieux animé, mieux doublé, et quelques méchants sortaient du lot (puis moi j'aimais bien le SSJ4... beaucoup plus inspiré que le SSJ blue de merde, il y a eu de la recherche pour se design), et pourtant GT c'est de la belle bouse à la base, une série que tout le monde à renié pendant des années, et qui donne maintenant des allures de chef d'oeuvre en comparaison de DBS. J'espère de tout mon coeur que cette série aura, avec le recul, la notoriété qu'elle mérite, celle d'un spin-off qui n'aurai jamais dû exister et encore moins être validé par l'auteur qui n'en a décidément plus rien à foutre.

Conclusion : Avec une animation aux fraises, des dessins hideux, une bande son qui se suicide, un scénario stupide et mal branlé, Dragon Ball Super n'a pas le moindre aspect positif, et réussi l'exploit de se vautrer à 100% dans tout ce qu'il entreprend. J'ai espéré, et prié pour qu'il y ai du mieux, que l'équipe se sorte enfin les doigts et fasse, à défaut de faire un chef d'oeuvre, une série correcte qui se laisse regarder et apprécier, mais ce n'est jamais arrivé, aprés 4 arcs et plus d'une 60e d'épisodes tous plus mauvais et crades les uns que les autres.

Au fond de mon coeur d'enfant, et de mon esprit d'adulte, je ne peux pas concevoir DBS comme une continuité à l'oeuvre qui a nourrit et marqué mon enfance, celle où j'ai essayé de me transformer en super guerrier dans mon pyjama mainte et mainte fois devant la TV. Dragon Ball à commencé par la rencontre de Bulma et Goku au détour d'un chemin, et s'est terminé magistralement, avec en guise de conclusion, tout les amis de Goku unis avec lui pour terrasser le monstre Buu qui deviendra ensuite son apprenti, et marquera définitivement la fin d'un manga culte et aimé génération aprés génération.

Dragon Ball nous a fait ses adieu il y a bien longtemps, c'est difficile à accepté, mais c'est la réalité. Il n'y aura jamais de suite, et c'est très bien comme ça.

Merci Toriyama Sensei pour Dragon Ball.

Mais allez vous faire foutre pour Dragon Ball Super votre monstre de Frankenstein !

EDIT : j'ai quand même eu la curiosité morbide de regarder au moins le dernier épisode de l'arc de Zamasu, histoire de voir s'il n'y avais pas un semblant de bonne idée avec un final, pourquoi pas, avec des qualités.

...

...

...

PUTAIN DE BORDEL DE MERDE MAIS QU'ES CE QUE JE VIENS DE REGARDER ?!!
Cet épisode 67 est un concentré des pires, je dis bien des PIRES idées que j'ai JAMAIS vu dans un anime japonnais toute époque et style confondu, du bullshit en barre, même des enfants défoncé sous crack n'aurai jamais pu imaginé un truc pareil. Les scénariste ont fait tout leurs possible pour accoucher d'une conclusion la plus merdique possible, et la plus barré qu'il soit, on atteint le plafond de la bêtise et de la médiocrité, que dis je ? on le transperce et on va bien au delà. Qu'es ce qui s'y passe pour me mettre dans un état pareil ???

Reprenons depuis le début. Grâce au pouvoir de l'amitié (réellement) trunks coupe en deux Zamasu avec son sabre laser taille XXL et le fait disparaître dans un nuage de flocons étincelant. Pour le voir réapparaître dans le ciel, sous la forme d'une... sphère verdâtre avec... sa propre tête dupliqué à l'infinie sur toute la surface de la dîte sphère, qui en fait, entoure toute la Terre et vitrifie après toute forme de vie sauf nos joyeux lurons qui ont peu se protéger grâce a leurs ki. Et là Goku sort un bouton magique de son cul, invoque Zen-Oh (vous savez le ballon de plage avec des bras à la puissance infinie) et celui ci, juge direct, sans réfléchir "cet univers ne mérite pas de vivre" et il détruit la réalité elle même juste après que la Z-team ai eu le temps de se barrer avec la timemachine, une fois le cataclysme effectué, Goku reviens chercher Zen-Oh qui flotte dans le "rien du tout" et le présente à son double de l'univers 6. Après quoi Trunks et Maï sont envoyé dans une autre timeline qui n'est pas du tout la leurs (puisque Zen-Oh à tout oneshot) où ils y vivront avec leurs propre double dans la paix et l'harmonie. Tout le monde est heureux et fin.

BANDE DE SAC A VOMIT !!!
1 / Pourquoi Goku réalise à la toute fin, après s'être fait défoncé en boucle pendant X épisode, utilisé tout ses senzus, les potalas et ses meilleurs attaque, d'invoqué l'être le plus puissant jamais connu ? Il aurai pas pu le faire dés le début ? Le mec il fouille dans sa poche "ah ba tien c'est vrai je peux appeller le big boss, bon bah allé". Déjà c'est complétement débile, ça désamorce absolument TOUT ce que les types ont essayé de faire tout à long de cet arc. Les voyages dans le temps, la fusion, la rage de trunks, le pouvoir de l'amitié, TOUT CA n'étais finalement pas utile, et n'as pour conclusion de fin que la pression sur un bouton de magical girl !!! BRAVO LES TEUBÉS !

2/ Zen-Oh qui détruit une réalité entière pour un seul gars ? A la limite si tout le monde était mort, bon il y aurai encore eu le paradis c'était, au final, pas si grave que les gens meurent, dans le monde de Dragon Ball la mort n'est pas une fatalité, mais non, le pti enculé défonce tout. Et en plus, il se retrouve SEUL à flotté dans le vide, il est le roi de plus rien, condamné à errer à jamais dans le rien. Non seulement le personnage est débilement trop puissant, mais en plus il est simplet, l'inutilité absolue. Donc l'univers du Trunks du futur, où il a tout fait pour survivre, sauver tout le monde, ce futur qui a vu naître Cell, des décennie à se battre, tout ça englobé dans le néant. C'est rééllement, au sens large du terme la destruction de l'univers de Dragon Ball Z. Et du coup, cet abrutit finis à réalisé le plan de Zamasu, tout tuer pour ne rien laisser. Niveau stupidité scénaristique j'ai jamais vu mieux... ou pire, choisissez l'angle que vous voulez.

3/ Zamasu qui se transforme en une espèce d’entité bizarre après s'être fait coupé en deux, alors que jusqu'a maintenant il pouvait se reconstitué à l'infini qu'importe les attaques... mindfuck, et je parlerai pas de son incapacité à détruire la Terre, plutot que la vitrifié pour le lol. Connard autiste.

4/Trunks et Maï qui se barre dans une autre dimension en mode happy alors que TOUT LEURS AMIS son MORT ! Je parle pas de leurs double, leurs vrais amis de leurs époque et leurs univers, tous mort par la main de Zamasu, et de par l'action de se trou du cul de Goku qui a invoqué Zen-Oh. Y'a que moi que ça choque ?

5/ Gohan qui a retrouvé sa carrure badass sans aucune explication. Alors je suis content de le revoir dans son état normal, mais là aussi, incohérence, et bullshit. Du fan service pourrave, et juste pour la séquence où Trunks pleure en voyant son mentor de l'autre univers. D'ailleurs Trunks, hormis sont physique, est resté fidèle à son caractère d'origine, c'est l'unique bon point de toute cette série de merde.

6/ Végéta qui dit adieu à son gamin en l'attaquant... Alors qu'il sais qu'il le reverra plus jamais. Même dans la saga buu, Végéta à quand même pris sont gosse dans les bras, ok le contexte était différent mais là il sais qu'il ne le reverra effectivement jamais. Le prince saiyan se caricature encore une fois lui même bordel...

Conclusion de cet arc : tout ça n'a servit à rien, et la fin est horriblement triste, affreuse, et sans aucun sens. Tout le monde est mort définitivement, une réalité a été entièrement détruite, Trunks à échoué sur toute la ligne (ainsi que la Z-team) et Zen-Oh est un fils de pute. L'arc se termine là où tout a commencé, dans le jardin de bulma, avec des rire et des têtes d'attardés.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 6953 fois
30 apprécient · 8 n'apprécient pas

Autres actions de Payn Dragon Ball Super