Un peu trop d'ambitions

Avis sur Durarara!!x2 Ketsu

Avatar Jules Trevissac
Critique publiée par le

Durarara c'est l'histoire d'un lycéen qui a créé un réseau social très populaire dans le quartier d'Ikebukuro à Tokyo mais c'est aussi l'histoire d'une jeune fille possédée par l'esprit d'un sabre légendaire. Il y a également ces gangs de délinquants qui se battent dans les rues pour tenter de ressembler à de véritables clans de Yakusas. Ces derniers sont également de la partie et on peut suivre les mésaventures d'une fillette un peu naïve appartenant à une famille mafieuse. On a également un groupe de tueurs russes venus au Japon pour tenter d'éliminer une créature étrange que l'on surnomme le motard sans tête. On a aussi un homme à la force herculéenne habillé en barman qui lutte contre le criminelle le mieux informé de la ville.
Ça fait beaucoup non ?

Et bien dites-vous bien que je n'ai pas évoqué la moitié des personnages présent dans Durarara. On frise l'indigestion, il y a trop d'histoires différentes, trop de têtes à retenir, trop d'interactions entre les différents personnages bref, on perd pied face à un casting beaucoup trop important. En fait, on passe notre temps à essayer de se souvenir qui est qui et du coup, on ne rentre jamais vraiment dans l'intrigue, ou plutôt dans la quinzaine d'intrigues proposées.
Et le truc, c'est qu'elles sont toutes intéressantes dans l'absolu mais on n'arrive pas à les suivre. C'est comme si un type essayait de vous raconter son dernier rêve pendant qu'un autre vous résume le match de foot de la veille et qu'un troisième vous parle de son film préféré, le tout en même temps.
Au bout d'un moment on ne comprend plus rien et on a envie de tout envoyer balader.

Et c'est dommage car l'ambition de la série est énorme : raconter les aventure d'une ville entière, bouillonnante et quotidienne à la fois. C'est passionant comme projet, on a envie d'y croire mais c'est également un défi terriblement difficile à relever.
C'est un peu comme si j'essayait de gravir l'Everest, là comme ça tout seul, sur un coup de tête. Ce serait courageux de ma part et même d'une certaine manière assez admirable mais je n'arriverais jamais vivant au sommet.
Durarara c'est pareil : je n'arrive pas à détester cette série car je trouve le projet extraordinaire et je suis très content qu'elle existe mais en même temps j'ai vraiment eu beaucoup de mal à la regarder jusqu'au bout.

Pour moi c'est un échec, mais un échec que j'aime bien et je ne peux que reconnaitre les efforts de Omori et son équipe pour tenter de donner un souffle nouveaux à l'animation japonaise...
Merci quand même les gars, continuez à essayer, votre ambition est votre plus grande qualité !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1952 fois
4 apprécient · 2 n'apprécient pas

Jules Trevissac a ajouté cet anime à 2 listes Durarara!!x2 Ketsu

  • Séries
    Cover Hiver 2016, le Bilan

    Hiver 2016, le Bilan

    De mon point de vue, l'année 2016 commence très fort en ce qui concerne l'animation. Trois grandes séries, un OVNI jouissif et...

  • Séries
    Cover Hiver 2016 : attentes

    Hiver 2016 : attentes

    Je mettrais ici les séries de janvier que je compte regarder, avec à chaque fois une petite explication.

Autres actions de Jules Trevissac Durarara!!x2 Ketsu