Affiche Dynastie

Critiques de Dynastie

Série de et (1981)

Critique de Dynastie par Dust

Tout ce qu'on aime dans une série : des connasses en robes lamés très discrètes avec des choucroutes "Mon Dieu est-ce légal ?" qui boivent du champagne en s'insultant à longueur de journée. Cela devient vraiment drôle à partir de la saison 2 avec l'arrivée d'Alexis Morrell Carrington Colby Dexter Rowan (oui, rien que ça) qui est juste la connasse en chef ! Y'a du fils caché, de l'aldultère, de... Lire la critique de Dynastie

10 2
Avatar Dust
7
Dust ·

Critique de Dynastie par Botwin

J'ai décidé de tout regarder et sachez qu'à ce stade, j'en suis à la saison 5. Cette critique va donc bouger d'ici quelques temps. Selon moi, Dynasty ne mérite pas le 3.3 de note globale qui lui est attribué ici - mais on est en démocratie ; je me résigne. La série ne mérite pas 10 non plus, et pour beaucoup de raisons. D'abord parce qu'au fil du temps - et cinq saisons me... Lire la critique de Dynastie

2
Avatar Botwin
7
Botwin ·

Critique de Dynastie par Hell O

Face au succès de Dallas, cette série émergea, tout en essayant de se différencier: Seulement, difficile d'échapper aux stigmates du pétroles, de la prospérité Américaine et et de cet orgueil ou de cette démonstration de cette condescendance face aux autres pays du monde. Malgré les prémices du SIDA, la série osa aborder l'homosexualité, dont la nouvelle série sur Netflix montre une autre... Lire la critique de Dynastie

Avatar Hell O
6
Hell O ·

Amour gloire et crepages de chignons.

En septembre 1983, La France a les yeux rivés sur le petit écran, pour découvrir "Dynastie" la nouvelle série américaine, prometteuse du moment, sensée faire de l'ombre à une autre série américaine à succès "Dallas" Cette fois, le téléspectateur est invité à se rendre à Denver la capitale du Colorado, dans un manoir de quarante huit pièces où le luxe est omniprésent. Nous avions fait la... Lire la critique de Dynastie

Avatar Thierry Dupreuilh
7
Thierry Dupreuilh ·