Le Gossip Girl à clichés espagnol

Avis sur Élite

Avatar Aurélie Clg
Critique publiée par le

Tient, mais ça ne rappellerait pas une série de mon adolescence ça ? On sait très bien qu'en ce moment c'est la grande mode du "avant c'était quand même mieux" et bien "Elite" n'y échappe pas. Déjà que Gossip Girl, c'était pas ouf, mais ils avaient le mérite d'assumer à fond le côté richouille des personnages et ils ne les transformaient pas en clichés sur pâtes (du moins pas tous).

Il y a pas à dire, tout y est dans cette série, du moins surtout les personnages parce que l'intrigue, elle, elle s'est envolée dans les fin-fonds de l’abysse.

Donc vous avez (spoiler) des gosses de riches dont leur train de vie vous fera envie
Et l'école qui va avec bien-sûr
Mais pour ne pas trop faire clinquant, invitez-y trois enfants pas riches du tout.
Concernant les personnages vous avez la fille rebelle et rousse, la douce blondinette qui n'est pas si fragile qu'elle en a l'air, une famille musulmane aux enfants qui vont s'ouvrir au monde, un qui veut devenir riche mais en faisant le moins possible, l'homosexuel qui reste au placard et celui qui en sort, la fille populaire et brillante mais tête à claques, le drogué, l'instagrameuse, le sportif, le bisexuel, la gosse de quartier devenue subitement riche, le bad boy taulard, des parents lesbiennes et le petit blanc de famille moyenne qui essaye de se faire une place dans tout ça.

Mais bon, on a quelques branlettes et nichons par si par là, des plans à trois, les pauvres qui se mêlent aux riches et des riches qui se mêlent aux pauvres ainsi que des maisons immenses sans charmes qui fond quand même rêver avec leurs piscines intérieures ou à débordements et leur salle de sport, alors disons que ça sauve le tout non ?

Bref, bienvenue dans les problèmes de gosses de riches qu'on finira presque à plaindre les pauvres.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 119 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Aurélie Clg Élite