Avis sur

Emily in Paris par homocavernus

Avatar homocavernus
Critique publiée par le

Voilà une "série du moment" du créateur de Sex and the city. Le scénario est simple et il est contenu dans le titre de la série : on va nous raconter l'histoire d'une états-unienne Emily qui travaille dans le marketing et qui va être envoyée à Paris. En d'autres termes, nous allons avoir droit à la vision de Paris et de la France, et des français en général du point de vue des états-uniens. Darren Star n'est ni le premier ni le dernier à le faire. Je pense par exemple à Minuit à Paris de Woody Allen, ou à un épisode de la série The Romanoffs, je crois que c'est le premier, si mes souvenirs sont bons, qui se déroule à Paris, et qui était particulièrement insupportable, et qui en y repensant nous montrait pas mal de clichés semblables, mais je suis sûr que vous pourrez me donner d'autres exemples aussi succulents (ou truculents). Avant de regarder la série, j'avais vu que pas mal de français étaient irrités par la vision de Paris et des français véhiculée par la série. Des états-uniens aussi critiquaient la manière dont la ville est montrée.
En effet, la ville de Paris est montrée selon une vision clichée, celle du fantasme que peuvent avoir les habitants des USA, bien loin de la réalité. C'est un Paris de contes de fées, le Paris "romantique kitsch" qui est montré.
On ne nous montrera pas les travaux permanents, les embouteillages (ils sont un peu évoqués, me semble-t-il dans une scène vers la fin), ni les clochards, - on nous montrera les crottes de chien, attention gros spoil, l'héroïne marche même dedans - j'ai vu une poubelle à l'écran dans la scène où ils se baladent le long du canal Saint Martin, et où l'un des protagonistes - vous savez le snob rencontré au café de Flore, celui qui passe de sémiologue à philosophe d'une épisode à l'autre (non ce n'est pas la même chose) dit que le canal aujourd'hui, qui s'est boboisé, ou gentrifié - comme vous préférez - n'a rien à voir avec avant. Dans une autre scène, on apprend que le long du canal du port de l'Arsenal, on peut déguster des huitres sur des tonneaux (vous savez, dans la scène où un français rencontré dans une fête, et avec qui elle s’apprêtait à faire des galipettes, lui murmure à l'oreille - en gros- qu'il a "envie de bouffer de l'américaine", lui coupant l'envie par la même occasion. Je n'ai jamais vu ça (pour les huitres).
Ainsi d'un côté, la série veut nous montrer une Emily qui arrive pleine de rêves et de fantasmes par rapport à Paris et qui va se heurter à la "réalité de Paris", et en même temps, on ne nous montre pas la réalité de Paris. Mais qu'importe ? qui veut voir la réalité de Paris ?
Il s'agit d'une œuvre de fiction, et qui effectivement enchaine les clichés. Mais plutôt que de s'en agacer, on peut en rire. En regardant cette série au 2eme, 3eme, degré ou plus, elle est tellement ridicule qu'elle en devient amusante et très divertissante. Elle est drôle par sa bêtise.

Ce que j'ai trouvé réaliste est l'attitude d'Emily et de son amie soi disant chinoise, qui en réalité a tout de la culture des USA (et effectivement, l'actrice Ashley Park est états-unienne d'origine coréenne et n'a donc rien de chinois). Elles arrivent avec des idées préconçues sur la France, et les gardent tout du long, parce que la fausse réalité qui nous est montrée correspond finalement à leur donner raison.
La France est très sympathique, mais un peu arriérée quand même !

Lily Collins (la filiforme fille de Phil), qui a commencé comme mannequin est parfaite dans le rôle. La pauvre n'a d'ailleurs pas de chance. Je ne l'avais vue avant que dans Tolkien, mais sinon, à part peut-être Okja que je n'ai pas encore vu, elle n'a joué que dans des flops commerciaux qui étaient ans doute aussi des nanars. C'est finalement peut-être son meilleur rôle jusqu'à présent (c'est pour dire). Bref pour en revenir à son personnage, on peut dire que son travail de mercatique (marketing en bon français), elle le fait bien. Mais elle est très arrogante, elle s'y connait bien mieux que les français, et elle va leur montrer, et finalement elle leur montre. Mais de temps en temps elle se loupe un peu, pour mieux se rattraper ensuite. La méchante, sa cheffe, Sylvie (Philippine Leroy-Beaulieu que j'ai trouvée excellente dans le rôle) qui ne supporte pas cette petite pimbêche arrogante dès le début et qui ne rêve que de la voir partir après l'avoir rencontrée. Pour en revenir à l'amie "chinoise" Mindy Chen, elle joue le rôle d'un personnage assez récurent dans ce genre de série : l'amie un peu moche et agaçante qui ne fait que parler (à toute vitesse) pour ne dire que des banalités. Je dois avouer que je n'ai pas regardé beaucoup ce genre de séries, mais je pense par exemple aux amies d'une des petites amies (vous retrouverez vous-mêmes) dans la série You. Bref, la tête-à-claques.

Finalement, il y a tellement de clichés dans cette série que ça en est jouissif. Ils sont plutôt bien équilibrés (autant de clichés sur la France que sur les USA). Mais ce n'est pas parce que c'est cliché qu'une chose est fausse. Il y a des clichés vrais et des clichés faux.
Par exemple, il y a une scène qui m'a bien fait rire, au tout début quand elle fait sa présentation et qu'on lui demande "mais pourquoi tu cries ?". J'ai remarqué cela chez plusieurs personnes originaires des états -unis qu'ils parlaient fort. Pour ce qui est du fait qu'ils sourient tout le temps, ça je pense que tout le monde l'a remarqué. Et le contraire, le français, ou plutôt le parisien qui fait toujours la gueule, avouons-le, c'est un peu vrai !
Les épisodes de format court se laissent bien regarder, et son plutôt égaux en qualité. Le personnage du couturier encore cliché, mais tellement vrai m'a fait hurler de rire par son ridicule. Il m'a presque donné envie de réessayer de regarder Gossip Girl !

Bref, j'arrête là. Vu la fin de la saison 1, on peut se dire qu'il y aura une saison 2.

En attendant peut-être pourrait-on embaucher Darren Star à la mairie de Paris pour rendre la ville plus glamour ? Anne, si tu me lis ...

Et vous, quels clichés vous ont le plus agacés ? et lesquels reconnaissez-vous qui sont vrais ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 581 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

homocavernus a ajouté cette série à 1 liste Emily in Paris

Autres actions de homocavernus Emily in Paris