👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Enfin une série policière française qui nous fait oublier les « Julie Lescaut », « le juge est une femme », « les Cordier juge et flic » et autres nav'téléfilms français où chaque épisode se termine par un freeze de la dernière scène de l'épisode (généralement dégoulinant de « mouahaha tout est bien qui finit bien »), sur fond de générique. Qu'est ce qu'on se marre dans la police de TF1 ! Beurk !

Avec Engrenages, c'est place à une série qui ne sombre pas dans le manichéisme franchouillard type « gentil flic contre méchant bandit », mais à un concept plus profond et nettement plus attractif que ce que les feuilletons de la ménagère de TF1.

Tout le système judiciaire y est représenté : du flic au juge en passant par les avocats et procureurs. Jusque là rien de bien novateur excepté que les scénaristes ont décidé de travailler plus sur l'Homme avant même sa fonction, ce qui donne tout l'intérêt de cette série ! Fini les lieux communs du flic fort et droit, du juge incorruptible, et de l'avocat dévoué pour son client ; ici chaque personnage a sa personnalité avec ses limites, ses idéaux, ses forces, ses faiblesses, bref des humains quoi ! Il n'y a pas de super héro, tous sont quotidiennement mis à l'épreuve, et doivent faire face aux réalités les plus dures de leurs métiers tout en jouant à la limite du hors jeux législatif. La complexité de la machine judiciaire française offre un boulevard de situations jurisprudentielles tendancieuses, auxquelles nos personnages (aussi attachants que durs) doivent se frotter. C'est un vrai régal ! Le casting est super convaincant d'autant plus que se sont des acteurs que l'on ne connaît pas ou peu.

Néanmoins, il faudra passer outre les 2-3 premiers épisodes de la saison 1 où on sent l'esprit de la série se mettre maladroitement en place : quelques cafouillages dans le jeu des acteurs et dans le rythme mais rien de bien méchant. Un mal que l'on pourra facilement pardonner par la suite au vu des claques que l'on prend en pleine face jusqu'à la fin. Si la saison 1 est très bonne, la saison 2 est exceptionnelle ! Vivement que je visionne la 3. Pour la petite histoire, une saison 5 est en préparation et le concept a été repris par Meredith Stiehm (créatrice de« Cold Case ») pour la chaine BBC.
cigafly
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste

il y a 10 ans

12 j'aime

4 commentaires

Engrenages
eloch
9
Engrenages

Laure aux bouts des doigts ...

Elle est flic, dure, solide, pleine de convictions et seule ... Dans la première saison son caractère a du mal à s'affirmer mais au fur et à mesure elle se dessine, forte et fragile bref des héroïnes...

Lire la critique

il y a 9 ans

40 j'aime

14

Engrenages
Blèh
2
Engrenages

Critique de Engrenages par Blèh

Sympa le concept, Canal qui essaye de faire une série américaine en France, avec des "précédemment dans", des cliffhangers "de ouf" et puis des histoires tordues avec des personnages "profonds". Mais...

Lire la critique

il y a 12 ans

18 j'aime

11

Engrenages
Aqualudo
9
Engrenages

Eureka

Découvert sur le tard, soit quelques années après sa sortie canalesque, cette série, FRANCAISE, mérite le détour. FRANCAISE ? Alors quoi, le rédacteur de cette petite critique bascule-t-il dans du...

Lire la critique

il y a 9 ans

15 j'aime

Engrenages
cigafly
9
Engrenages

Critique de Engrenages par cigafly

Enfin une série policière française qui nous fait oublier les « Julie Lescaut », « le juge est une femme », « les Cordier juge et flic » et autres nav'téléfilms français où chaque épisode se termine...

Lire la critique

il y a 10 ans

12 j'aime

4

Breaking Bad
cigafly
9
Breaking Bad

Breaking bad addiction!

Breaking Bad est juste mon gros gros coup de cœur ces derniers mois en terme de série TV. Des séries de cette qualité on en redemande!! On retrouve Bryan Cranston (qu'on avait laissé dans...

Lire la critique

il y a 11 ans

2 j'aime

The Black Pixel Ape (Drinking Cigarettes to Take a Break)
cigafly
8

Critique de The Black Pixel Ape (Drinking Cigarettes to Take a Break) par cigafly

Je trouve les critiques à l'égard de cet album très dures. On ne peut pas vraiment qualifier cet album d'album mais une sorte de disque bonus expérimental dans la continuité du très bon White ape...

Lire la critique

il y a 7 ans

1 j'aime