Erased ou l'effet papillon en anime

Avis sur Erased

Avatar zenko
Critique publiée par le

Nous avons tous connu un moment que nous aimerions changés. Que ce soit une parole maladroite, un geste déplacé ou encore une opportunité manquée. Nous aimerions tous pouvoir revenir en arrière de quelques minutes afin de corriger cela.

Mais imaginez que vous ne maîtrisiez pas réellement ce pouvoir. Que ce dernier se déclenche lorsque des personnes autour de vous risquent de perdre la vie. Que la seule possibilité d’échapper alors à une boucle temporelle sans fin est de faire en sorte de sauver cette personne. Que tout cela soit lié à un traumatisme d’enfance que vous avez refoulé et que le seul moyen d’éviter un drame est de le résoudre. Que feriez-vous? Et surtout, comment empêcher que cette catastrophe ne se reproduise ? C’est à cette question que boku dake, ou plus communément appeler Erased, tente de répondre.

L’histoire commence avec un jeune homme de 25 ans, nommé Fujinoma. C’est mangaka tentant de percer dans sa profession et occupant un job de pizzaïolo afin de payer son loyer. Jusque-là rien d’extraordinaire. Toutefois, il est doté d’un pouvoir lui permettant de remonter dans le temps quelque minute avant la survenance d’un accident. Il lui appartient alors d’empêcher la réalisation de cet événement et de sauver cette personne. Suite à une série d’incidents, un personnage proche de lui est assassiné. Il se retrouve alors accusé à tort de son meurtre et grâce à son pouvoir, il se retrouve projeté dans son enfance ou il lui sera possible de démasquer le meurtrier.

Toute l’histoire va se concentrer autour de Fujinoma qui va devoir empêcher un mystérieux meurtre qui a eu lieu dans son enfance afin de sauver son présent. On retourne ainsi avec lui, dans son enfance. On fait connaissance avec ses camarades. On découvre son quotidien. On partage ses émotions. On est révolté de la même façon que lui. Et on finit par espérer qu’il arrive à sauver cette personne. Bref, on est pris aux tripes par cette histoire. On arrive parfaitement à s’identifier aux personnages, à ce petit monde et aux terribles conséquences que son échec pourrait engendrer. C’est la grande force de cet anime.

Les personnages sont aussi attachants. Fujinoma, qui au début un type plutôt solitaire et indifférent, finit par s’ouvrir aux autres et faire confiance à ses amis. Kayo est attachante et on se prend d’affection pour elle. La relation qui va se nouer entre eux est progressive et bien construite. Ses autres camarades sont présents lorsqu’il le faut, sans plus et sans moins. Quant aux antagonistes, on les déteste, on les haït. On voudrait leur infliger les mêmes traitements qu’ils infligent. Cette transmission de sentiment est la preuve que les personnages sont bien écrits et qu’il est très facile de se rentrer dans cette histoire.

Tout cela est servi par une très belle réalisation. Les dessins sont magnifiques et l’histoire est très bien rythmée. Certaines séquences sont incroyables (la scène sous l’arbre, la discussion dans le parc) avec tout une scénographie très travaillée, qui montre les non-dits (le rapprochement entre les personnages, leurs sentiments et leurs relations). La musique permet d’accentuer tout cela sans s’imposer lourdement.

On ne peut lui reprocher que d’être trop court et peut être pas assez surprenant. Car avant même la révélation finale, on comprend qui est le meurtrier, vu qu’il ne reste plus que ce personnage principal. En outre, la révélation est un peu caricatural (je suis un grand méchant parce que je suis méchant et je fais avec un grand sourire de méchant pour que tu le comprennes). Mais en 12 épisodes, il aurait été difficile d’imaginer un autre dénouement, au risque de ne pas produire une fin satisfaisante. On pardonne vite ce petit problème, au vu du résultat d’ensemble

Au final, Erased est un excellent anime. Les personnages sont attachants, l’histoire est captivante et les dessins sont à la hauteur ce cet œuvre. Si vous ne l’avez pas encore regardé, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 480 fois
2 apprécient

Autres actions de zenko Erased