Note a moi même : Soigner ma paranoia

Avis sur Esprits Criminels

Avatar Cedric Clanet
Critique publiée par le

Critique de série #1 - Esprits Criminels (Criminal Minds)

Une plongée dans les tréfonds de l'ame humaine

Ca, c'est le nom donné par les journaux. Nous l'appelerons le suspect inconnu... Ou l'anonyme.

Les critiques de séries sont assez courte par rapport a ce que je fais d'habitude. En effet, si je devais me mettre a résumer tout les épisodes, je n'aurais pas fini...

Cette série porte sur une équipe d'enqueteurs du FBI. Leur spécialité, l'esprit humain. Ils ne se fient pas aux preuves scientifiques comme les Experts, mais plutot au comportement. Par exemple, si un tueur a tué avec un couteau, ca peut impliquer qu'il a considéré la pénétration par le couteau comme substitut d'acte sexuel.

Tout ca pour dire que l'analyse du comportement des criminels est la spécialité des membres de l'équipe. Chaque membre a en plus sa spécialité, par exemple Derek Morgan est un spécialiste de l'etude des bombes (du moins des fragments). On peut aussi parler de Spencer Reid, qui est le cerveau du groupe, ayant en tête toutes les statistiques (limite du monde entier). Ah, il est doué en profilage géographique(voir plus bas).

Maintenant que les presentations sont faites, parlons des épisodes. On a tout d'abord la scène où on voit le meurtrier faire... son boulot, ou alors une personne lambda qui trouve un cadavre dans un état plutôt... sale. La police qui debarque, et le FBI qui est appelé. Suivi d'une scene au BAU (Behaviour Analysis Unit), ou les héros vivent leur vie. Ils sont convoqués, on les briefe sur le sujet, ils sortent leurs premieres hypothèses, "Décollage dans 30 minutes", générique. (Un générique classe en plus.)

Ensuite, bien sur, la visite chez le medecin légiste, inspection des scènes de crimes, installation chez la police locale, souvent les trois en même temps vu que l'équipe se sépare. Entre deux analyses, on voit le tueur (ou le kidnappeur si la victime est vivante) faire son affaire, ou kidnapper un personnage qui va survivre. (Je déconne pas. A chaque fois qu'une victime est enlevée ou menacée au milieu de l'épisode, elle survit.)

Un profil est dévoilé au public, et aux forces de l'ordre. (Je vous donne un exemple Sur le lien qui s'affiche en bleu , il s'agit d'un exemple de profil délivré, en anglais). Généralement, le profil est exact, mais des fois, de nouveaux elements, comme un meurtre, viennent modifier ce qu'a dit l'équipe. Du coup, ils affinent leur profil et continuent leur recherche. Soit par le biais d'entretien cognitif (voir plus bas) sur un témoin, ou un survivant, soit par le biais d'autres recherches.

Vient la derniere partie, le coupable est repéré grace a Penelope Garcia, l'analyste informatique qui a assez d'ecran dans son bureau pour rendre jaloux tout les fous de fond d'ecran géant. Souvent, ca part d'une question genre "Peut tu me dire qui vit a Atlanta, est pompier et a subi une blessure qui l'a empéché de travailler pendant un certain temps?". Une adresse est donnée, et ils s'y dirigent. Le méchant est arrété, tué... Ou fuit, oui, des fois, ils reussisent a s'echapper, ou a ne pas être repéré. Et enfin, ils remontent dans l'avion, et discutent de l'affaire, ou se posent une question philosophique ("Quand est-ce qu'on mange"?).

Ce que je pense de cette série? Je m'eclate a la regarder. Deux affaires ne se ressemblent pas. Sauf lors de la saison 8, mais c'est l'arc narratif qui veut ca, et ca me va très bien. On voit la noirceur de l'ame humaine, ce qui peut faconner un humain a être un bon ou un mauvais humain. Par contre, ne pas regarder cette série si vous êtes un maniaque de votre sécurité, ca va vous rendre paranoiaque. Je surveille tout les humains quand je suis en ville maintenant. Je me suis même surpris a prendre pour des possibles tueurs des personnes qui me suivaient, juste parce qu'ils prenaient le meme chemin que moi pendant plus de deux minutes.

Un autre bon point, cette série a le bon gout de ne pas être gore pour être gore. Les meurtres peuvent être particulierement sales, mais ce n'est pas "Graphic", je veux dire par la qu'on a pas des scènes ultra choquantes, ou hyper sanglantes a la Game of Thrones ou a la Dexter par exemple (je pense a la scène de Tronconneuse dans Dexter).

Troisième point, chaque épisode est accompagné d'au moins une citation littéraire, et maximum deux. Une post-générique, et une a la toute fin de l'épisode, avant les crédits. Ces citations ont toujours un rapport avec l'épisode en cours, et c'est souvent beau. (Certains evenements au sein d'un épisode peuvent faire qu'on a pas de citation de fin, mais ca depend vraiment de l'épisode, par exemple, un two-parter.).

En conclusion, une série excellente, qui trouve toujours le moyen de se renouveller, soit par des affaires en stand-alone qui sont toujours bien imaginées, soit par des arcs narratif (qui durent toute la saison, ou juste quelques épisodes), et enfin, par l'arrivée et le départ de personnages qui viennent offrir du sang neuf. (D'ailleurs, les personnages qui partent de la série, sauf exception, ne meurent pas, leur laissant une chance de revenir, ou même d'être appelés/cités dans d'autres épisodes.)

10/10 pour moi, cette série est un bijou.

Les critiques de séries sont assez courte par rapport a ce que je fais d'habitude. En effet, si je devais me mettre a résumer tout les épisodes, je n'aurais pas fini...

En fait, j'ai fait ma plus longue critique je crois.

Elnys, out.

Le profilage géographique, c'est le fait de regarder ou sont les lieux des différents crimes sur une cartes, et dire si il y a une symbolique derriere, comme l'organisation des differents points en la constellation de la grande ourse par exemple. Ou alors juste trouver la zone de confiance du tueur, dans laquelle il tue principalement, pour savoir où le trouver, en gros.

Un entretien cognitif consiste en l'enqueteur qui essaye de faire revivre l'evenement que la personne doit décrire, le tout dans sa tête. Je vous fais un exemple dans la parenthese : (
- Mise en situation par l'enqueteur
- Ressenti du témoin
- Arrivée "mentale" a la zone precise par l'enqueteur
- Description vague de la situation
- Questions precises de l'enqueteur
- Hesitation, reflexion, réponse du genre "Je me souviens ! Il avait telle arme dans la main" ou alors "Je croyais que c'était un homme, mais en fait, je vois le visage et c'était une femme"
- Puis d'autres questions qui suivent)
Le but de l'entretien cognitif est donc de faire remonter des souvenirs enfouis, par le biais d'une séance de jeu de role, en gros, ou tu joue ton propre role et tu as pas le droit de tuer le dragon et de gagner un niveau.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 694 fois
1 apprécie

Autres actions de Cedric Clanet Esprits Criminels