👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Saison 1 : 9/10
Saison 2 : 8/10
Saison 3 : 6/10
Saison 4 : 7/10

Aïe! Cette troisième saison de "Fargo" voit la série chuter à mon sens de plusieurs crans par rapport au niveau des deux premières, et plus particulièrement de la saison inaugurale, qui reste la meilleure aux yeux de nombreux observateurs.

Pourtant ce troisième opus démarre bien, via un pilote dans la droite lignée de ce qui a précédé : des personnages bien barrés à fort potentiel, une intrigue décalée et jouissive, des situations rocambolesques, de l'action, de l'humour, un brin de réflexion...

Mais assez vite, on réalise que le charme n'opère plus tout à fait, car la mécanique reste trop similaire d'un récit à l'autre : on retrouve ainsi énormément de points communs avec les saisons précédentes, à l'image du personnage de fliquette campée par Carrie Coon, décalque de celui d'Allison Tolman en S1. Certes, il s'agit de l'identité de la série, mais un minimum de renouvellement s'impose, sous peine de ne plus surprendre, ce qui a toujours fait la force de "Fargo" (cf l'UFO de la S2 ; la métamorphose de Lester à mi-saison 1).

D'autre part, on se rend compte que comme il n'a plus autant d'idées, le showrunner Noah Hawley délaie son récit : une escapade à LA pendant tout un épisode, un autre de 40 minutes à peine où il ne se passe à peu près rien, des discussions qui s'étirent au-delà du raisonnable...

C'est surtout dans la seconde partie de cette S3 que le show diffusé sur FX déçoit, à l'image de ce dénouement frustrant qui n'en est pas un : l'idée de laisser une incertitude finale ne me choque pas en soi, mais la manière paresseuse dont cette fin de saison est mise en scène laisse pantois. Un pauvre jeu de mots entre Riker's bars et Snickers bar, un échange de regard, et basta, on remballe...

Surtout lorsqu'on repense à certains arcs narratifs insipides (le fils de Gloria, sans aucun intérêt) et à certaines incohérences flagrantes (Emmit tombe en panne ; "incident" entre Nikki et le flic black ; Emmit repart avec la même caisse comme si de rien n'était!), on se dit qu'il y a quelque chose de bâclé au royaume de Fargo...

Bon, cela dit, je suis dur et j'insiste volontairement sur les défauts, mais cette saison 3 reste tout à fait regardable, notamment dans sa première moitié. On assiste toujours de temps à autre à de grands moments de télévision, à l'image de cette séquence de purgatoire dans un bowling (coucou "Big Lebowski") avec Ray Wise (coucou "Twin Peaks"), ou de cet accident de minibus spectaculaire.

De même, certains personnages resteront longtemps en mémoire, tel ce méchant d'anthologie joué par un David Thewlis aux dents longues, sorte d'allégorie du capitalisme financier, ou cette charmante arnaqueuse interprétée par Mary Elizabeth Winstead, qui nous dévoile en prime son ravissant fessier... Ewan McGregor fait lui aussi le job dans un double rôle étonnant, tandis que Michael Stuhlbag et Mary McDonnell composent de savoureux personnages secondaires.

En conclusion, au moment où l'on apprend l'existence d'une quatrième saison, il est temps pour Noah Hawley de se remettre en question, et de bosser sans doute davantage, pour offrir une suite à la hauteur de ce que fut "Fargo", c'est à dire une série haut de gamme et hors des sentiers battus, sous peine de gâcher le formidable travail effectué jusque là avec l'univers de frères Coen.

Saison 1 (notes / brouillon) :


  • intro : la mode des séries adaptées de film & anthologies

  • un pilote de folie (1H20) hyper réussi qui pose des personnages en béton
    quelques correspondances flagrantes entre persos ( le loser, la fliquette enceinte)

  • les allusions et références au film

  • l'ellipse et l'évolution de Frodon!

  • une atmosphère générale, du bien-être à la Twin Peaks


  • des invraisemblances (Malvo dentiste?)


  • un dénouement moyen, l'ellipse aurait pu ête mieux gérée

  • des perso qui disparaissent (le frère accusé à la place!)

Fargo
LongJaneSilver
9
Fargo

Did you know the human eye can see more shades of green than any other color?

Je pourrais transformer cette critique en compilation de citations de Lorne Malvo, je crois. Coup de coeur pour ce tueur cynique qui, avec sa philosophie de loup sauvage, va jouer le rôle du...

Lire la critique

il y a 8 ans

161 j'aime

4

Fargo
Strangelove
9
Fargo

On ne fait pas d'omelettes sans battre les oeufs en neige

Il y a des séries qui te font réfléchir. Pas parce qu'elles ont une quelconque portée philosophique ou autre piste de réflexion, mais parce qu'une fois que tu as terminé le visionnage, tu te...

Lire la critique

il y a 6 ans

79 j'aime

3

Fargo
Vivienn
8
Fargo

Animal Kingdom

Saison 1 À l'heure où la frontière qualitative entre le cinéma et la télévision est presque totalement effacée, les adaptations de films en format série fourmillent de plus en plus : rien que cette...

Lire la critique

il y a 8 ans

69 j'aime

8

Faites entrer l'accusé
Val_Cancun
9

Le nouveau détective

Le magazine haut de gamme des faits divers français, qui contrairement aux (nombreux) ersatz sur la TNT, propose toujours des enquêtes sérieuses, très documentées, sachant intriguer sans tomber dans...

Lire la critique

il y a 7 ans

46 j'aime

11

Mare of Easttown
Val_Cancun
9

Mare porteuse

La preuve qu'on peut produire une mini-série remarquable sans véritable originalité ni innovation, en s'appuyant seulement sur un excellent script et un usage pertinent des ressorts classiques du...

Lire la critique

il y a 12 mois

44 j'aime

2

L'Horloger de Saint-Paul
Val_Cancun
8

Mystère et traboule de gomme

Ce n'est qu'au deuxième visionnage que j'ai vraiment "compris" et aimé "L'horloger de Saint-Paul", et malgré l'estime que je lui porte, ce n'est pas un film que je recommanderais, en particulier aux...

Lire la critique

il y a plus d’un an

39 j'aime

2