Manger ou être mangé

Avis sur Fargo

Avatar LeNatif
Critique publiée par le

Il fait froid, tout est blanc et la vie poursuit son train calmement dans cette petite bourgade folklorique du Minesota jusqu'à l'arrivée du loup venu s'attaquer aux brebis égarées.

Je commencerai par indiquer que c'est assez agréable de pouvoir appréhender une série en sachant qu'elle a un début, un milieu, et une fin. Ensuite on pourra regretter le fait de ne pas avoir assez d'informations et que des détails supplémentaires auraient put être apportés afin de ne pas vivre le dénouement en ayant cette terrible sensation de rester un peu sur sa faim. Mais c'est, bien entendu, notre nature de spectateurs que d'être critique lorsqu'il n'y a pas tellement lieu de l'être et de toutes façons d'autres diront certainement que cela donnera à notre imagination l'occasion d'être un peu taquinée.

Pour en venir aux raisons de la réussite de cette série :

J'ai appris qu'il y avait un film qui avait été fait avant cette série - je ne l'ai pas vu - et pour les gens qui, comme moi, n'ont pas un gout très prononcé pour les séries, livres et films policiers, il est assez compliqué d'adhérer au projet et de tenir jusqu'à sa finalité. En l'occurrence, ici, on rentre dans l'histoire, on y reste et on en redemande. Mais pourquoi ?

C'est évident, pour la qualité stylistique de la série mais aussi et d'abord, pour le jeu d'acteur des deux têtes d'affiches qui est redoutablement efficace. L'un énigmatique et envoûtant (Billy Bob Thornton) dans le rôle du prédateur, l'autre désespérant, parfois agaçant (Martin Freeman) dans le rôle du dominé devenant dominant. Leurs deux personnages sont des clichés tellement vus et revus au cinéma que la performance en est d'autant plus grande qu'elle fonctionne parfaitement et que ces jeux se complètent si bien que j'ai même cru, à un moment, que les deux personnages représentaient une perception schizophrénique du personnage principal.

Du point de vue de la réalisation cette série possède aussi des qualités indéniables notamment dans le mélange des tons que le réalisateur a parfaitement maîtrisé en mélangeant le drame avec une forme d'humour noir et dans ses partis pris cinématographiques. De nombreuses séquences sont d'une qualité esthétique assez délicieuse et la bande son, bien entendu, colle à merveille avec l'ambiance générale ce qui donne de manière assez évidente, un très bon rendu final parfaitement dosé dans son développement, profondément dépaysant et très propre à être visionné.

Petite phrase récurrente, marque de fabrique :

Nous pourrions, bien entendu, aborder de nombreux détails et clins d’œil qui m'ont marqué dans le film mais j'aimerai donner mon avis concernant le générique du début avec la mention expliquant que l'histoire est basée sur une histoire vraie qui est, contrairement à du racolage dont certains taxent ces phrases, plutôt, d'après moi, un parti pris du réalisateur qui sait que le spectateur connait les ficelles de ce type de réclame et qui, du coup, en rajoute en précisant bien que tout s'est passé exactement comme cela, etc... Je pense qu'il s'agit d'une forme de second degré car il est au courant du fait que tous les drames sont basés sur des faits réels et suppose que le spectateur, aussi, le sait.

Pour conclure, je vous encourage à regarder cette série aux nombreuses qualités, bien au chaud dans votre grande maison auprès de votre cheminé ou plus modestement dans votre petit appartement de centre ville, près de votre chauffage, avant que l'été n'arrive.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 575 fois
3 apprécient

Autres actions de LeNatif Fargo