Jamais déception n'a été aussi grande ...

Avis sur Fear the Walking Dead

Avatar Anne-Thérèse Lasselin
Critique publiée par le

Une série qui promettait le Graal à tous les fans de cadavres en vadrouille: le début de l'épidémie! On s'imaginait déjà voir comment le virus a été créé et s'est échappé, des scènes de panique, d'affrontement colossal entre armée et morts-vivants, l'effondrement du gouvernement, la prise de conscience de la population... La fan de World War Z de Max Brooks que je suis jubilait déjà!

Et là, quelle déception!

On n'apprend strictement RIEN des origines du virus qui donne l'impression d'avoir surgi spontanément parmi les junkies de Los Angeles comme une vulgaire pop-up de la Redoute sous Internet Explorer!
La généralisation de l'épidémie et la fin de la société moderne sont pliées en 2-3 épisodes que les personnages passent en grande partie enfermés dans un salon de coiffure. Tout ce qu'on voit qui pourrait ressembler à une scène de panique est tellement brouillon qu'on n'arrive même pas à distinguer les morts des vivants et a l'air de ne concerner qu'un quartier.

En ce qui concerne les morts, ils ne sont que rarement une menace et il arrive de passer un épisode entier sans voir l'ombre d'une canine pourrie. Le danger vient le plus souvent des vivants! Et si, par pur hasard, des zombies s'en mêlent, ce sera presque toujours parce qu'un personnage a commis une bourde!

On en arrive justement au gros point faible de cette série, à mon sens: ses personnages! Ils sont tellement creux et manquent tellement de charisme que, même au bout de 2 saisons, on peine à retenir leurs noms!

Premier problème, et pas des moindres, leurs réactions face à l'épidémie: presque pas d'incompréhension, de déni, peu de peur. Ils acceptent presque immédiatement que les morts reviennent à la vie et dégomment rapidement du zombie comme si ils étaient nourris aux films de Romero depuis le berceau et lisaient "Le guide de survie en territoire zombie" tous les soirs avant de dormir!

Deuxièmement, le jeu d'acteur. Les personnages n'ont l'air de ne posséder que 2 expressions faciales disponibles: le vide abyssal et la colère; et passent de l'une à l'autre avec la rapidité et la cohérence d'un Jack Russel schizophrène sous LSD!

Ensuite, leurs histoires personnelles. Ou pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? Pas de Mr LeLivreurDePizza, de Mr LeGentilFlicDuCoin ou Melle LaFilleDuFermier, auxquels s'identifier facilement. Ici chaque personnage ou presque a un passé tragique ou digne d'un épisode d'Esprits Criminels! Sincèrement, quel était le pourcentage de chance que se retrouvent au même endroit: (SPOILERS) une ex-junkie reconvertie en conseillère d'orientation, son délinquant-junkie de fils, son nouveau mari professeur d'Anglais maori en froid avec son fils depuis son divorce, un ex-tortionnaire devenu coiffeur et un ex-escroc devenu l'amant-associé du millionnaire qu'il a essayé de voler?

En réalité, le passé des personnages servira souvent de "hasard qui fait bien les choses" au niveau scénaristique. (SPOILERS) Un personnage est en manque? Quel hasard, j'avais justement confisqué des médocs à un élève! Il faut interroger un militaire? Quel hasard, j'ai été bourreau dans une autre vie! Une femme se casse la jambe? Quel hasard, je suis élève-infirmière! Il faut quitter la ville en vitesse avant un lâcher de bombes? Quel hasard, j'ai justement un bateau avec le plein et des vivres à disposition! Des pirates nous attaquent? Quel hasard, j'ai justement un fusil caché sous la banquette! Il faut accoster en vitesse dans un endroit sûr? Quel hasard, j'ai pas loin d'ici une propriété entourée de murs bien hauts! etc, etc....

Enfin, leurs personnalités. Jamais des personnages ont été aussi peu sympathiques! Leurs décisions sont souvent à rebours du bon sens voire ont l'air de caprices. Ils changent d'avis plus vite qu'un artiste de quick change change de tenue. Ils manipulent, torturent, mentent, et trahissent à tout va. Et surtout, la série échoue là où TWD excelle: créer un groupe soudé et cohérent. Ici les personnages ne s'entendent pas!! Au mieux, ils ne se font pas confiance, au pire ils se détestent! Il n'y a même pas de véritable chef pour les garder unis. Celà pose un gros problème de cohérence. Jamais des personnages avec aussi peu de points communs et aux caractères aussi incompatibles ne tenteraient de survivre ensemble. Chaque microgroupe de 2-3 partirait de son côté au bout de quelques jours maximum. D'ailleurs quand certains s'en vont effectivement (mais ils finissent toujours par revenir, sans vraie raison), les autres paraissent les oublier presque instantanément!

Tout cela en fait une bande de personnages insupportables et antipathiques qui peuvent disparaître dans l'indifférence générale, à la fois des autres personnages que des téléspectateurs! Exit les morts tragiques de TWD qui "traumatisent" les fans! Ici, on aura même parfois un sourire soulagé (du genre "bon débarras!") au trépas de certains, et on se surprendra parfois à encourager les zombies!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 328 fois
Aucun vote pour le moment

Anne-Thérèse Lasselin a ajouté cette série à 1 liste Fear the Walking Dead

Autres actions de Anne-Thérèse Lasselin Fear the Walking Dead