Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

"That's what I do. I drink and I know things."

Avis sur Game of Thrones

Avatar Albiche
Critique publiée par le

Ma critique ne comportera quasiment aucun spoilers et ceux-ci seront grisés, vous pouvez y aller sans risque si vous n'êtes pas encore à jour dans la série.

Cette critique a été écrite avant que la saison 8 ne sorte. Si vous voulez connaître mon avis sur la saison 8 et plus généralement mon ressenti global sur les critiques liées à cette saison, vous pouvez directement aller à la fin de la critique.

Alors que la saison 7 vient de s'achever en apothéose et que celle-ci vient plus que jamais consolider la place de Game of Thrones en première position de mon top 10 séries, me vient l'envie d'écrire cette critique pour parler de cette oeuvre télévisuelle qui fera date et dont on parlera encore dans des décennies, j'en suis convaincu.

Je tiens à préciser que je n'ai pas lu les livres dont la série est inspirée donc je me garderai de toute comparaison hasardeuse. En tout cas, beaucoup de lecteurs de l'oeuvre originale semblent être ravis de l'adaptation, ce qui est plutôt rare quand on sait que la plupart des séries et films tirés d'un livre sont très souvent considérés comme moins bons que les romans dont ils s'inspirent. La fantasy est très propice à la création de chefs d'oeuvre au cinéma , je pense bien sûr au Seigneur des Anneaux, mais ce n'est pas toujours le cas (la trilogie du Hobbit m'avait plutôt déçu même si ces films restent des divertissements honorables). Les séries ayant pris une place prépondérante dans nos vies et étant plus que jamais LE divertissement par excellence des années 2010, il était logique de voir une oeuvre d'une telle ampleur développée sur le petit écran. Heureusement, HBO n'a pas lésiné sur les moyens, en décidant d'en faire l'une des séries les plus chères de l'histoire et la plus onéreuse pour la chaîne avec Westworld. Cela se ressent dans le show qui est tout simplement grandiose et hyper impressionnant visuellement, et malgré le fait que la série soit parmi les plus téléchargées illégalement, HBO en retire d'énormes recettes, qui la poussent à donner toujours plus au téléspectateur, ce qui fait que les dernières saisons sont les meilleures selon moi et ce d'autant plus que la saison 8 nous gratifiera d'épisodes d'1h20 qui nous promettent un final ahurissant.

J'ai commencé à regarder la série assez tôt, au moment où la saison 2 venait de sortir, et j'ai très vite rattrapé mon retard, car j'ai directement été happé par la complexité de l'histoire et par la multitude de personnages présents qui vont tous avoir un rôle clé à jouer à un moment donné. Je suis très client du genre choral, qui permet de passer d'une histoire à une autre, d'un lieu à un autre au sein d'un même épisode car il permet de développer à fond la personnalité de chacun des héros et même de pas mal de personnages secondaires. En huit saisons, on ne peut pas dire qu'il y ait un seul personnage qu'on puisse qualifier de héros, c'était plutôt Ned Stark et sa famille dans la saison 1, les Lannisters ont ensuite occupé le coeur de la narration pendant plusieurs saisons, et depuis 2-3 saisons Jon Snow et Daenerys Targaryen ont repris le dessus. Chaque personnage est donc voué à avoir son heure de gloire, et c'est ça qui est génial car cela permet de s'attacher à chacun d'entre eux, y compris aux méchants (je suis de ceux qui à la fois jubilent et sont tristes de les voir mourir, car j'ai adoré les détester). Ce qui est marrant avec cette série, c'est que chacun y va de son personnage préféré, ce qui prouve que la construction du caractère et de la profondeur des personnages est une franche réussite pour que certains puissent préférer Tyrion, tandis que d'autres affectionnent Sansa alors que les derniers choisiront Daenerys. Ma préférence personnelle va au premier cité, qui n'est pas avare en phrases cultes et qui prouve à lui seul qu'un nain peut être doté d'un charisme exceptionnel. J'aime aussi beaucoup Jaime qui est le parfait symbole de la capacité de la série à faire évoluer ses personnages à travers le temps et de ne pas les cantonner à ce qu'ils étaient au départ. Détestable au début, il devient de plus en plus attachant

et la fin de la saison 7 le fait enfin changer de camp, ce que j'attendais depuis un moment.

Mais même les personnages secondaires sont géniaux, que ce soit Brienne, Bronn, le Limier, Oberyn Martell... La série n'hésite d'ailleurs pas à mettre en avant les femmes, qui occupent des rôles et des fonctions très importantes pour la plupart. Et elles ne sont pas du tout cantonnées à un rôle de potiche quand on voit le traitement d'Arya, de Sansa et de Cersei par exemple, qui sont de véritables femmes fortes qui ont clairement leur mot à dire dans l'histoire.

Ce qui est aussi génial avec Game of Thrones, c'est que c'est typiquement la série qu'il ne faut pas spoiler. Vous allez me dire que c'est un inconvénient mais pour moi une série qui a le mérite d'être aussi imprévisible devrait être saluée. Les retournements de situation sont tellement surprenants que j'ai parfois bondi de mon lit devant la fin de certains épisodes. Game of Thrones est la seule série qui s'autorise à faire mourir ses personnages principaux à tout moment, et ça doit être souligné. On le doit bien sûr à la plume de George R.R. Martin. On ressent d'ailleurs dans la dernière saison que la série a dépassé le roman, car le scénario semble plus convenu et moins imprévisible.

Qui n'avait pas imaginé la romance entre Jon et Daenerys qu'on voyait se profiler depuis le début de la saison ?

Mais le fait que la série avance enfin et accélère son rythme rattrape largement ces quelques facilités scénaristiques. J'ai vu Internet se moquer de la réduction des distances à Westeros et le fait que les personnages semblent se téléporter sur la carte dans la dernière saison. Personnellement, j'ai trouvé cela un peu déstabilisant au début mais très vite j'ai compris que cela servait parfaitement le récit car cela se faisait au bénéfice de l'action et du spectaculaire.

Les scènes d'action et de batailles sont une franche réussite dans GoT, elles se multiplient d'ailleurs au fur et à mesure que la fin approche, et si elles sont aussi réussies c'est grâce à la réalisation impeccable, qu'on pourrait qualifier de cinématographique. Mais il ne faut pas oublier que GoT c'est avant tout de la politique, de la stratégie et des dialogues savoureux. Certaines personnes n'hésitent d'ailleurs pas à critiquer certains épisodes où le blabla se fait au détriment d'avancées concrètes du scénario et de déferlement d'action qui, il est vrai, n'est pas toujours au rendez-vous. Personnellement, je trouve les dialogues tellement bien écrits que ces épisodes, souvent qualifiés de transitoires, ne m'ont jamais ennuyé. Il est toujours amusant de voir Littlefinger essayer de manipuler ses victimes, de voir Tyrion déblatérer sur l'alcool et les femmes, de voir Cersei préparer de sales coups, que j'ai rarement senti le temps passer devant cette série.

On ne compte plus le nombre de scènes cultes, dont je me rappelle encore des années après, en 7 saisons, la série nous en aura vraiment fait voir de toutes les couleurs. Certains passages resteront gravés dans ma mémoire à tout jamais. On pourra simplement regretter que parfois les scénaristes attendent les dernières minutes de l'épisode pour nous balancer la sauce alors que l'épisode en soi n'était pas exceptionnel, mais ce procédé n'est plus vrai pour les dernières saisons qui comportent de plus en plus d'épisodes spectaculaires de bout en bout.

Il est également important de parler de la bande originale de Ramin Djawadi qui a réalisé un excellent travail. Le générique est désormais culte, mais il serait mal venu de limiter le talent de Djawadi à ce seul générique. Il nous a gratifié de thèmes fantastiques, qui accompagnent parfaitement les moments les plus intenses et épiques de GoT, je pense notamment à la musique présente dans le dernier épisode de la saison 6, Light of the Seven, qui dure environ 10 minutes et se marie parfaitement à la gravité de ce qu'il se passe à l'écran et qui en fait à la fois l'un de mes épisodes préférés, et ma composition favorite du génie allemand. Ces notes de piano accompagnées de violon et de choeurs tellement envoûtantes et montant crescendo me donnent des frissons à chaque fois, surtout quand je repense à l'épisode. Même s'il a tendance à réutiliser les mêmes thèmes, notamment dans la dernière saison, l'OST est tout de même un autre tour de force de la série.

GoT brille aussi par ses décors, ses effets spéciaux et ses costumes. Le visionnage de la série est un pur dépaysement, et je trouve ça génial qu'ils aient choisi de tourner la série dans plein d'endroits différents afin de coller le plus possible à la réalité au lieu d'abuser de fonds verts (même s'il y en a forcément). Mesdames, Messieurs, si vous souhaitez visiter Dragonstone et voir de vos propres yeux le fameux escalier, sachez que c'est possible, il vous suffira de vous rendre sur une île située au Pays Basque.

J'ai conscience qu'il y a encore 10 000 choses à dire mais faire une critique exhaustive sur une série aussi riche est juste impossible. J'ai juste essayé de laisser parler mon coeur pour les choses que je considérais comme essentielles.

Avant même sa conclusion, Game of Thrones est déjà qualifiée de plus grande série de tous les temps, à juste titre selon moi tant elle a bouleversé les codes de ce qui se faisait jusqu'alors et tant elle met la barre haute pour celles qui lui succéderont. Plus qu'une série, GoT est un phénomène de société qui perdurera encore un moment, et je sens que la saison 8 mettra tout le monde d'accord vu ce que les showrunners nous préparent. D'ici là, il va falloir s'armer de patience, mais après tout, êtes-vous pressés de vous dire que GoT c'est fini ? La page sera sans doute très difficile à tourner.

EDIT : Mise à jour après la diffusion de la saison 8

Les spoilers ne sont plus grisés, veillez à être bien à jour sur la dernière saison avant de continuer.

Bon bah je m'étais bien trompé dans ma conclusion de cette critique ! Cette saison a fait couler tellement d’encre et énormément de haine à l’encontre des showrunners de la série a été déversée sur les réseaux sociaux ces derniers temps, je n’avais jamais vu ça pour une série et les polémiques entourant la saison rappellent fortement ce qui s’était passé au moment de la sortie de Star Wars 8. A un point où les fans déçus de la série ont imité leurs homologues en signant une pétition qui réclame la réécriture de la saison. Ce n’est pas si surprenant que ça au vu de l’énorme fan base qui entoure la saga de science-fiction et la série de fantasy, GoT étant peut-être l’équivalent de Star Wars sur le petit écran en termes de popularité et de révolution qu’elle constitue pour son art. Je parie même que le phénomène va continuer à se reproduire pour de futures œuvres, tant les réseaux sociaux se sont démocratisés et tant la critique devient facile aujourd’hui, sans être forcément pertinente, avec souvent les mêmes arguments repris et amplifiés sans que les gens ne réussissent à penser par eux-mêmes et faire la part des choses.

C’est pourquoi j’ai très envie de défendre la série, et surtout la saison 8, car la majorité des critiques, même les plus virulentes, s’accorde à dire que la série est effectivement l’une des plus grandes de tous les temps et qu’elles ont surtout un problème avec les deux dernières saisons. Pour beaucoup effectivement, la qualité se serait dégradée à partir du moment où la série a dépassé les livres et que D&D étaient seuls aux commandes du navire. En ce qui me concerne, c’est pourtant loin d’être le naufrage annoncé.

Oui, les problèmes d’écriture sont présents et les raccourcis un peu trop évidents parfois, tout est trop « rushé » comme tout le monde s’amuse à l’écrire, et la série aurait sans doute mérité plusieurs épisodes supplémentaires, cela ne fait aucun doute. Par contre quand je lis que D&D auraient voulu se débarrasser de leur bébé pour se consacrer à leur Star Wars (en parlant de ça, je n’imagine même pas le flot de haine qui va être déversé sur ce film avant sa sortie, étant donné qu’il assemble les deux choses populaires les plus critiquées du moment), je pense que les gens se trompent car la saison a quand même mis deux ans à sortir et que le travail accompli sur cette saison, comme le montrent les making offs publiés sur Youtube, est titanesque.

Les saisons 7 et 8 sont rushées certes. Mais ce n’est pas pour autant que la série est incohérente et que la fin est bâclée. Les gens sont surtout déçus de ne pas avoir la fin qu’ils souhaitaient à mon avis. Mais comment contenter tout le monde ? Il y avait tellement de théories diverses et variées, notamment émises par les lecteurs du livre, que cela allait forcément diviser. Surtout qu’un coup on reproche à D&D l’absence de surprises (l’absence de morts importantes dans l’épisode 3) et le coup d’après on râle quand il y en a mais qu’elles ne nous conviennent pas (Bran qui finit roi). Le basculement de Daenerys en mad queen aurait également été précipité, mais pour moi l’évolution du personnage est très claire depuis le début de la saison. D’ailleurs tous les personnages évoluent convenablement et ce n’est pas parce que cette évolution ne se fait pas dans le sens que vous souhaitez qu’elle n’est pas logique. Jaime qui meurt aux côtés de sa sœur, ça a été critiqué. Moi aussi je m’étais énormément attaché à ce personnage, je comprends que ça en déçoive certains qu’il meurt aux côtés d’un tyran, mais c’est tellement logique si on se rappelle bien des saisons précédentes, et l’amour qui unit les deux personnages est plus fort que tout. Et la rédemption de Jaime a été faite dans tous les cas, donc c’est une mort très digne. Je ne peux pas énumérer toutes les évolutions de manière exhaustive, mais globalement je trouve que D&D connaissent hyper bien leurs personnages et qu’ils leur ont fait honneur.

Par ailleurs, en termes de réalisation et de spectacle, je crois que le petit écran ne nous avait jamais offert ça. Les épisodes réalisés par Miguel Sapochnik sont exceptionnels, j’aimerais vraiment qu’il se lance dans le cinéma et pourquoi pas réaliser le Star Wars de D&D, car cet homme est beaucoup trop talentueux pour se limiter à la télévision. En termes de tension dramatique, l’épisode 3 est une merveille et probablement mon épisode préféré de la série. Je l’ai déjà revisionné plusieurs fois. Quant à D&D je trouve qu’ils s’en sont extrêmement bien sortis pour la réalisation du dernier épisode, on voit qu’ils avaient leurs idées de plans en tête comme le magnifique plan où Drogon vole dernière Daenerys et que cela donne l’impression que les ailes appartiennent à Daenerys. Je comprends donc qu’ils n’aient pas voulu déléguer et bien leur en a fait.

J’aurais encore beaucoup de choses à dire sur cette saison, mais je risque de vous perdre. La conclusion de cette série m’a en tout cas fait pleurer à chaudes larmes, chose qui ne m'arrive que très rarement pourtant ; peut-être à la fois grâce au talent des scénaristes qui m’ont fait m’attacher aux personnages comme je ne l’avais jamais fait auparavant, de la réalisation du dernier épisode avec ce montage alterné sur les membres restants de la famille Stark encore une fois magnifiquement accompagné par la musique de Ramin Djawadi, toujours aussi bon dans cette saison, et l’émotion qui montait crescendo à partir du moment où Tyrion découvre les corps de son frère et de sa sœur, mais surtout du fait que cette série va énormément me manquer et que je n’étais pas prêt à ce que cela s’arrête si vite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 530 fois
39 apprécient · 2 n'apprécient pas

Albiche a ajouté cette série à 5 listes Game of Thrones

Autres actions de Albiche Game of Thrones