Même avec des Gants Mapa j'y touche pas

Avis sur Gantz

Avatar PanchoVilla
Critique publiée par le

Ne tournons pas autour du pot. Je trouve que Gantz est un très mauvais anime.
Au rang des griefs, en vrac :
Une qualité technique médiocre voire carrément mauvaise, avec une synchro labiale inexistante (les perso parlent bouche fermée et vice versa), une animation médiocre malgré l'emploi de 3D. L'abus de plans fixe, le travail très faible sur les textures et couleurs, et la qualité très variable du dessin laissent penser que la production a été rushée et faite au rabais.
Un rythme atrocement malmené. Les personnages passent les trois quarts des épisodes en monologues intérieurs ou dialogues mous, alors que tout indique au dehors que la situation revêt un caractère d'urgence. C'est sans doute fait ainsi dans le manga, mais que ça passe mal en animation ! Et c'est systématique. Voici en substance les monologues/dialogues de la grande majorité des épisodes.
- "Oh ! On est dans la merde ! Il faut faire quelque chose. Mais que faire ?
- Attention !
- Mais tire-lui dessus ! Mais qu'est-ce qu'elle a à me dire de faire ça ? Je sais bien que je dois faire quelque chose. Mais quoi ? Ahhh, et ses nichons me font grave bander, argl !
- Mais tire, bon sang ! Pourquoi me regarde-t-il ?
- Je sais que je dois tirer ! *Elle m'a regardé ! Si on s'en sort vivants, peut-être qu'elle voudra baiser avec moi !"
- Vite, dépêchez-vous ! *cet alien qui vient de me lacérer le ventre a le droit de vivre, merde ! A quoi ça rime tout ça"
- Aaa-lllez !
- Argl!
- Mince, on n'a pas pu le sauver ! J'espère quand même lui tripoter les seins tout à l'heure.
Et ça, ad vitam nauseam.
L'ineptitude totale des dialogues, qu'on devine dans l'extrait au-dessus. Je n'ai jamais vu (même dans les animes qui pourtant fleurissent de ce genre de trucs totalement abscons) des dialogues étant autant à côté de la plaque.
Un épisode final au mindfuckomètre explosé, mais qui pourtant n'a que très peu de sens. J'aime bien le mindfuck qui est soit brillant (David Lynch) soit médiocre (Jonathan Nolan), mais là c'est du foutage de gueule. La fin est tellement ouverte sur son interprétation que ça laisse clairement penser que plus personne ne savait comment finir la série de manière à peu près cohérente. Autre possibilité, c'est volontaire. Mais ça ne change rien au résultat. A la limite, remplacer cet épisode par un plan fixe d'un chien mangeant une pomme alors qu'un ouragan s'aperçoit dans le fonds a autant de sens.

Mais qui dit épisode final dit aussi que j'ai vu la série en entier, ce qui témoigne d'une certaine qualité. Le personnage de Kurono évolue et devient de plus en plus intéressant, certains épisodes osent aller loin dans le bouleversement de l'"ordre habituel".
Et le Gantz lui-même est un personnage intéressant, qui ne révèle pas ses secrets, mais qui se laisse découvrir au fil des épisodes. Une grosse déception de bout en bout, malgré quelques éclairs scénaristiques intéressants.

En revanche, je sais que beaucoup de monde reproche la violence et le gore de cette série, ce que je ne comprends guère. Le Japon est coutumier de ce genre d'approche extrême, et même parmi le "regardable" de leur production, ce n'est pas la série qui va le plus loin. C'est très gore, mais contrairement aux nichons, ce n'est pas totalement gratuit.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 315 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de PanchoVilla Gantz