Ne faisons pas la fine bouche

Avis sur Glacé

Avatar Eric ROBINNE
Critique publiée par le

J'avais lu le livre de Bernard Minier et j'avais bien aimé. Je partais donc avec un a priori confiant. Pour éviter les pubs à rallonge, j'avais enregistré la série en me disant que je la visionnerai comme un film, histoire d'en estimer le ressenti sous un autre angle. Je crois que j'ai bien fait. J'ai donc avalé les six épisodes à la suite.
Mes sensations :
- les personnages ne sont pas aussi denses et aussi particuliers que dans le livre. La gendarme Ziegler voit son rôle fortement évoluer, notamment. Certains disparaissent même, plus ou moins dans le film ;
- l'ambiance générale du livre transpire plutôt bien, et c'est un bon point ;
- l'intrigue est assez fidèle même si la fin est différente ;
- les épisodes du milieu notamment le 4, alourdissent plus qu'ils ne rendent service à l'intrigue. Du coup, et j'en suis sûr, cette série aurait certainement été plus dense sous format film de 2 h 30, plutôt qu'en série de 6 épisodes de 50 minutes soit 5 heures au total. La concision aurait apportée une densité encore plus forte, à mon sens. L'action aurait été encore plus présente, un peu comme dans les Rivières Pourpres ;
- L'interprétation des acteurs me semble assez fidèle à l'univers du livre, même si Pascal Greggory joue un Hirtmann qui aurait gagné à afficher encore plus de sadisme. Berling interprète un Servaz honnête, mais un peu trop mou. Globalement, c'est pas si mal.
Au final, je trouve le résultat très satisfaisant, bien différent des séries policières à la française habituellement diffusées sur nos chaînes, et pour une fois faisant un clin d’œil aux polars nordiques. A croire que le froid devient un cadre nécessaire pour assouvir nos violences et transformer nos peurs en vérités palpables.
En principe, une suite devrait se dessiner. A voir...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3862 fois
2 apprécient

Autres actions de Eric ROBINNE Glacé