Passionless

Avis sur Godless

Avatar Krimssone
Critique publiée par le

Je viens de tout m'enfiler d'une traite. Il est temps désormais à chaud, de dresser un premier diagnostic.

Godless est un western peu inspiré. Oubliez les beaux contre-jours, les slow motions dans les rivières, la lumière hyper travaillée, parce que le western c'est pas que du cosmétique. Ici on en a plein, mais c'est sûrement pour nous faire oublier que l'haleine est pas super fraîche. Voilà, le problème de ce truc, un gros gros manque de fraîcheur...

Evidemment, Logan, le sbire de la compagnie minière, rappelle Open Range de Costner. Le comédien y jouait un rôle assez semblable par ailleurs. La soudaineté de la violence aussi rappelait ce coup de carabine qu'il recevait de la part de Kevin. Et Open Range, faisait déjà référence, entre autre, à Shane, pour cette même violence, soudaine, explosive, inattendue, extrêmement sauvage.

Tiens donc, Shane, l'histoire d'un hors la loi qui veut se ranger et reprend goût à la vie au contact d'un gamin...

L'évocation de Laramie, d'une Winchester 73 renvoie aussi à l'immense Anthony Mann. Voilà, selon moi, les références majeures. Pourquoi j'en parle en premier, parce que je pense que Godless n'arrive jamais à la cheville de ces films dont il s'inspire. C'est pas mal, je dis pas le contraire, mais selon moi faudra pas crier au chef d'oeuvre.

On sait comment ça se termine très vite, et ça c'est quand même un sacré problème, sauf si on vous surprend mais là, rien, jamais un effet de surprise.
Le jeu d'acteur, rien de transcendant, hormis, et de loin Jeff Daniels, qui campe un perso bien torturé, humain et oui, psychopathe...

Aucun thème nouveau, aucun point de vue qui vous amène à réfléchir plus que ce que vous n'aviez fait avant. Genre une tragédie survenue dans votre vie, vous changera à jamais. griffin, Roy, Alice, Maggie, le shériff, la ville, tout le monde a subi un truc horrible et a réagi. Bon ok soit, un truc plus profond que : lui s'est relevé plus fort, l'autre s'est relevé, méchant et cinglé, etc. Vu et revu. Si encore, la tension, l'action nous sortait de notre torpeur. J'aurais pu attendre encore 20 épisodes, je crois que rien de ce serait vraiment détaché.

Dernière question : Pourquoi faire une série de ça, en un film tout tenait largement ? Le format visiblement ultra bankable des séries pour les producteurs les pousse à en sortir frénétiquement, au dépend du cinéma...

Astuce : The Punisher sur Netflix, c'est plus intelligent, même si plus polémique,au niveau des thèmes abordés...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3273 fois
12 apprécient · 11 n'apprécient pas

Autres actions de Krimssone Godless