3 bonnes saisons... et puis plouf.

Avis sur Gossip Girl

Avatar David Rumeaux
Critique publiée par le

Tiré d'un livre, Gossip Girl voudrait nous montrer la "jeunesse dorée de Manhattan". Et si la série fonctionne au départ, elle sombre vite, même si la globalité reste d'un niveau acceptable...
Gossip Girl, durant sa premiére saison, c'est l'histoire de divers personnages, qui font quasiment tous partis de l'élite de Manhattan, et des grandes fortunes américaines. C'est des histoires de trahisons, de profonds coups de couteaux dans le dos, d'amitiés qui se font et qui défont à une vitesse hallucinante, selon les besoins du moment. Et au milieu de tout ça se trouve Dan, petit gars de Brooklyn qui est tombé amoureux de Serena, la star du coin avec ses dérapages à répétitions. C'est forcément à lui que s'identifie le spectateur puisqu'il découvre aussi cet univers qui, bien qu'un peu caricatural, me semble assez proche de la réalité. Mais si les relations se font et se défont aussi facilement, c'est aussi du fait de la fameuse Gossip Girl, blogueuse qui reçoit des tas de mails l'informant des derniéres rumeurs et infos et qui poste tout. Tout le monde la suit et tout est donc prétexte à n’importe quelle dispute. En terminant la premiére saison, j'étais plutôt convaincu mais je me demandais déjà ce que pourrait faire la suite pour se renouveler.

La réponse est... rien. Chaque saison suivant va nous resservir la même recette, en faisant disparaître et réapparaître aléatoirement des personnages selon les besoins des scénaristes. Un épisode de la saison 6 tient d'ailleurs la palme de l'écriture la plus ridicule, condensant en 40 minutes le pire de la série. Pas une prise de risque, on finit par détester quasiment tout les personnages. Personnellement, le seul à m'avoir paru honnête reste Chuck alors qu'il est le plus détestable au début. La seule évolution positive, les autres n'étant, dans les derniéres saisons, que des coquilles vides. Et ne parlons pas des adultes agissant exactement comme leurs enfants mais leur faisant la morale, alors qu'ils n'ont aucune autorité vu que leurs enfants ont bien compris qu'ils ne faisaient que les copier. En soit, c'est intéressant mais sur 6 saisons et 121 épisodes, ça devient lourd. Gossip Girl est donc une série intéressante le temps de ses 2-3 premiéres saisons, mais plonge ensuite dans le ridicule le plus absolu. Jetez y quand même un oeil si, contrairement à moi, vous ne vous sentez pas obligé d'aller au bout ensuite...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 252 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de David Rumeaux Gossip Girl