Gotham- oureux

Avis sur Gotham

Avatar Corentin Brazon
Critique publiée par le

Depuis le temps que j'attendais une série comme celle là, une critique sous jacente d'une déperdition chronique avancée. Gotham nous offre en plat de résistance, la vérité dévoilée dans le "je" superficiel et le " moi" superfetatoire, en trois épisodes nous sommes transportés au delà même des frontières psychologique humaines, dans un tourbillon de pur génie qui n'est pas sans nous rappeler shakespeare et sa plume acérée.
Le personnage de bruce est simplement complexe et complexé il offre au spectateur une nouvelle version pré adolescente d'un enfant privé de ses parents. que ce soit dans sa relation compliqué et pourtant attachante avec les chauves souris et Alfred que nous pourrions traduire par le désormais célèbre " lache moi t'es pas mon père!"
Le comissaire Gordon quant à lui est un savant mélange de mélancolie, un soupcon de schyzophrénie, et l'embellie totale qui frappe par sa dichotomie psot moderne de la ville de Gotham

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 401 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Corentin Brazon Gotham