Jim, you seem like a nice guy, but this is not a city or a job for nice guys.

Avis sur Gotham

Avatar vive_le_ciné
Critique publiée par le

Saison 3

Et encore une baisse de régime, même si cette fois-ci c'est moins marqué. La faute notamment à une première partie de saison plutôt ennuyeuse, exploitant très moyennement le personnage du Chapelier Fou pour ensuite s’embourber dans des triangles amoureux à n’en plus finir et sans le moindre intérêt. L’intersaison se réveillera un peu avec le Retour de Jérôme, mais sans réussir à concrétiser par la suite alors qu'on a l’introduction du Sphinx et du Pingouin à proprement parler, et que la Cours des Hiboux prend toute son importance. Alors certes, ça restera un poil mieux que la première partie, notamment parce que les craquage de slips se feront moindres et que, à part la catastrophe qu'ils nous ont fait avec Ivy, les scénaristes sont restés relativement soft. Ce qui manque réellement à cette seconde partie, c'est vraiment un souffle épique qui nous y plonge.

Au final, ça sera éventuellement du côté de Bruce Wayne que cette saison sera le plus intéressant, parce que ça restera presque en intrigue secondaire au final, et qu'on se dirige définitivement vers la destinée de Bruce (ainsi que celle de Selina), notamment dans le final. Ça ne sera pas fantastique, mais ça restera homogène sur la saison, et souvent meilleur que l’intrigue centrale. La première partie de saison permettra d’aborder certaines idées de la Cours des Hiboux, pas forcément bien exploitées, mais c'est surtout dans la seconde partie, où je me demandais où ça nous menait et comment les scénaristes allaient retomber sur leurs pattes. Globalement, ils s’en sortent plutôt bien.

Au niveau du casting, je dois concéder deux choses. Je crois que j’arrive à saturation (où j’en suis pas loin) de Ben McKenzie et de son interprétation de Gordon. Déjà que le personnage n'est pas aidé par l’écriture, mais là le côté « je suis en colère mais je reste honnête » est tellement forcé que ça en devient ridicule. Alors avec en plus tout ces triangles amoureux foireux (notons l’inutilité à tous les niveaux de Jamie Chung), c’est presque insupportable. C'est dommage, parce que du côté de Donal Logue, ça fonctionne toujours aussi bien, tout comme Robin Lord Taylor et Cory Michael Smith, qui ont une véritable dynamique.

Morena Baccarin fait ce qu’elle peut avec son personnage, mais là aussi on frôle l’overdose. Le trio Sean Pertwee (même si je suis pas fan de cette vision d’Alfred), Camren Bicondova et surtout David Manouz s’en sortent aussi admirablement bien. Erin Richards est devenue aussi ennuyante que son personnage, tandis que Jessica Lucas et Drew Powell (intéressante la piste prise lors du final) feront le taff. L’arrivée de Maggie Geha aurait pu laisser quelque chose d’intéressant pour Ivy, mais on est parti trop loin dans le délire pour vraiment obtenir un truc qui puisse me convaincre un jour. Niveau foirage, j'ai rarement vu ça.

Techniquement, la série fonctionne toujours aussi bien. On sent des efforts fait au niveau des effets spéciaux pour rendre le côté super-héroïque, même si ça reste quand même très cheap. La musique restera du même acabit, tout comme la mise en scène malgré quelques plans sympas, voire iconiques (terminer sur celui-ci ? ah, on essaye de se racheter hein ?). Mais bon, dans l’ensemble on restera quand même très format série, avec beaucoup de limitations ici et là.

Bref, une troisième saison qui peine encore à revenir à ce qu'était la série lors de son premier tour. La première moitié souffre vraiment des affres qui avaient plombé la seconde moitié du précédent exercice, et on sent qu'ils ont essayé de réparer ça. On va voir si ça se confirme pour la saison 4.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 239 fois
Aucun vote pour le moment

vive_le_ciné a ajouté cette série à 2 listes Gotham

Autres actions de vive_le_ciné Gotham