Beaucoup trop de défaut pour trop peu de qualité

Avis sur Gotham

Avatar Florent_J_aplha
Critique publiée par le

Pour commencer je connais très peu l'univers de Batman c’est un univers que j'affectionne mais au final que je connais très peu. Donc j'ai fait un peu près comme tout le monde j'ai vu la trilogie de Nolan quelques épisodes de dessins animés et puis c'est tout... Je me suis donc lancé à corps perdu dans cette série et au bout du 11éme épisode ( il y en à 15 ) j'ai dit stop.

Dans cette série nous voici plongé dans l'univers de Batman sans Batman. En effet cette série nous fais suivre les aventures de Jim Gordon avant que ce dernier ne rencontre son acolyte Batman, ce point de vue ayant pour but de nous montrer l'évolution des personnages principaux de Batman avant qu'ils ne deviennent ce que l'on connait d'eux.
Le fait de s'attaquer a cette facette de la série n'a jamais été fait autant il existe une version ou on voit Batman en fin de carrière ( discussion en soirée avec un fan de Batman la flemme de vérifier si c’est vrai ou non) mais là, il me semble que c'est du inédit. La façon de s'attaquer à l'univers Batman est prometteuse.

Dès le début les principaux personnages qu'on connait le mieux de l'univers sont mis en avant ( Bruce Wayne , Alfred , Jim Gordon , Pingouin, Catwoman ....) dès le pilote ceci est regrettable mais bon voyons voir ce qui ce passe.

Dès le début est mis en avant l'histoire de Bruce Wayne on le voit perdre ses parents. Gordon fait donc une promesse au petit Bruce de trouver l’assassin et cette histoire nous suivra tout au long des 10 allé 11 épisodes que j'ai vu de cette série. Un lien se tisse donc entre ses deux personnages Bruce Wayne et Jim Gordon ce qui est assez déstabilisant quand on connait un minimum la série.Mais j'y reviendrai.

Alors on suit donc ce bon flics Jim Gordon jeune droit dans ses bottes l’honnête policier fougueux qui n'a qu'une seule hâte nettoyer cette ville de tout ses ripoux mafieux comme flics.Il est supplé par le sulfureux Bullock qui est son extrême opposé.

La série se déroule de tels façon un crime est à élucider pour les 2 compères ce qu'il faut et en même temps on voit comment Jim Gordon l'indomptable évolue dans cet environnement mafieux ou tout le monde est pourri jusqu’à l'os. Ce denier essaiera de ne jamais déroger à ses principes et s'enfermera dans un rôle creux de plus que l'acteur rend ce personnage très peu charismatique.

Heureusement la série ne met pas qu'en avant ce personnage et certaines évolutions de personnages seront assez savoureuse à regarder ( Coucou Pingouin on parle de toi !) . D'autant plus que l'intrigue est bien tourné ce qui fait que même si certains personnage sont caricaturaux ou manque de charisme, le scénario de la série fait qu'on en redemande à chaque fin d'épisode.

Certaines enquêtes sont ennuyante d'autre palpitantes mais le réalisateur arrive tout de même a nous laisser scotché devant sa série. Sans qu'on reconnaisse que sa soit une grande série on ne s'ennuie pas ou rarement devant et l'évolution et les intrigues sont plutôt bien menées. Donc on a qu'une seule hâte c'est de continuer la série pour voir si cette série va continué de nous étonner et peut être commençer à devenir une très bonne série. Hélas tout le contraire se produit.

Alors que je commençais à trouver cette série intéressante son conglomérats d'incohérence a eu raisons de moi. Et le paroxysme de ce conglomérat se situe dans l'épisode 10. Pour faire court Mini Bruce et Mini Catwoman deviennent potent et flirtent entre eux, Alfred devient le majordome le plus badass du monde ( ça à la limite ça peut être plaisant), Alfred se bat contre la mafia pour récupérer le petit Bruce et la petite Catwoman. Harvey Dent fait des apparitions inutiles et grotesque il est une caricature de lui même ( personnage type qui ne sert juste à faire des apparitions à la camera pour montrer qu'on le reverra dans la série Batman) . Les méchants qui veulent capturer les Mini Batman et Mini Catwoman sont grotesques .Et les personnages principaux sont spectateurs.

Mais l'intrigue fait en sorte que Jim Gordon se retrouve destitué de son poste de flic et devient un vulgaire pion dans l'asile Arkham. De l’obscurité médiocre du scénario jailli une infime lumière. Qui me fait dire tient il se retrouve dans un asile comment va t'il évoluer ? Est ce qu'on ne va pas se servir de ça pour mettre en avant d’autre personnage et rétablir une cohérence d'espace et de temps dans la série ?

Cette infime lumière m'a poussé à survoler l'épisode numéro 11 ou l'intrigue devient plus du tout intéressante et les personnages sans profondeur d'esprit , caricaturaux au possible apparaissent comme par magie ( le méchant boss de l'asile qui s'acharne sur notre pauvre Gordon , le docteur bonasse de l'asile qui s'empresse de séduire notre ami gordon..) .
C'est dommage l'intrigue sur la mafia et Fish qui essaye d’être calif à la place du calif était bien sentie mais bon comme le dit mon titre les défauts ont dépassés les qualités dommage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 807 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Florent_J_aplha Gotham