Par-delà les limites de l'impossible, Gurren-Lagann

Avis sur Gurren Lagann

Avatar Pierre
Critique publiée par le (modifiée le )

Le plus gros problème de 'Tengen Toppa Gurren-Lagann', c'est que l'exercice d'expliquer ses qualités est extrêmement difficile tant cet anime joue sur le ressenti de son visionneur. En effet, sur le papier, 'Gurren-Lagann' n'a rien de bien exceptionnel, l'intrigue n'est pas très dense, les personnages peu développés, pas beaucoup de gros twists inattendus à l'horizon... Si vous êtes du genre à kiffer le real robot, 'Evangelion', toussa... vous resterez sûrement sur votre faim. Cependant, si comme moi vous avez sût immédiatement raisonner avec l'esprit et le délire de celui-ci, alors vous vivrez un grand moment de japanimation !

Gainax, 2007, le studio à l'origine de tueries ayant marqué leurs générations comme 'Nadia et le Secret de l'Eau Bleue' ou encore 'Neon Genesis Evangelion' est bien mal en point. En effet, ça fait longtemps que celui-ci n'a plus sorti un seul anime ayant fait grand bruit comme à l'époque, les années 2000 est synonyme de déclin pour Gainax et celui-ci mise alors tout sur un ultime projet dont dépendra son avenir. Il confie la lourde tâche de mener ce projet à bien à un de ses animateurs les plus talentueux et prometteurs, Hiroyuki Imaishi dont ce sera le premier travail en tant que réalisateur. Les moyens mis en place sont colossaux, l'ambition démesurée, la volonté présente, l'équipe peaufine au maximum son bébé afin d'obtenir le meilleur et le plus abouti produit qui soit ! Et vous savez quoi ? Ça a marché !

Simon, un jeune garçon vivant dans une colonie sous terre avec son ami de toujours, Kamina persuadé qu'il existe un monde au-dessus de la terre, découvre un jour en creusant une tête de robot. Soudain, la colonie se fait attaquer par un robot géant tombé du plafond. Simon et Kamina y voyant là une preuve qu'il existe bel et bien un monde au-dessus et une occasion inespérée d'échapper à la vie d'excavateur combattent le robot à l'aide de la tête trouvée il y a peu et s'enfuient à la surface où ils découvrent un monde ravagé et dominé par des créatures improbables contre lesquelles se bat la résistance.

Le premier contact que l'on a avec 'Gurren-Lagann' est assez déstabilisant. Commençons par le graphisme simpliste des personnages, loin de ce que l'on a l'habitude de voir dans la japanimation, d'influence très cartoonesque, il rend les différents protagonistes extrêmement expressifs permettant de faire communiquer la moindre de leurs émotions avec brio, et pour un anime visant à procurer un maximum de sensations à son visionneur, il est parfaitement adapté à l’œuvre !
Vient ensuite l'univers, l'histoire commence dans des colonies souterraines où les personnages vivent enfermés toute leur vie et ne peuvent s'en libérer. Un néophyte de l'animation n'y verra qu'un point de départ, voire même une référence au film 'La Grande Evasion' de John Sturges, mais les vétérans passionnés ont tout de suite reconnu là une référence à 'Space Battleship Yamato' et ses fameuses colonies souterraines ! Ça ne s'arrête pas là, quelques minutes après le début on découvre également une des nombreuses références qui seront faites à 'Ashita No Joe' ! On commence alors à comprendre quel sera l'un des gros objectifs de 'Gurren-Lagann'. Série créée par des passionnés d'animation, elle multiplie tout au long de la série les références ici-et-là aux animes (notamment mecha) des années 70/80/90 ! On retrouve ainsi la virilité de 'Getter Robo', la démesure de 'Gunbuster' et 'GaoGaiGar', des attaques pompées sur 'Combattler V' et 'Ideon' (merci Rukawa) etc... Même dans la structure, 'Gurren-Lagann' est un anime mecha old-school des années 80 créé en 2007, mais le tout modernisé à la sauce 2000 pour plaire également aux plus jeunes et faire de 'Gurren-Lagann' un anime neo-old-school tout bonnement rafraîchissant ! Se voulant être un suprême hommage à toute la japanimation de ces années-là, il prend tous ces clichés et clins-d’œil et les met à la puissance 10 pour en ressortir le best-of anime mecha ultime !

Mais l'un des plus gros points forts de 'Gurren-Lagann', c'est sa capacité à emporter son visionneur et lui faire vivre chaque scène à 100% ! A défaut de proposer comme dit précédemment un scénario et des personnages complexes, 'Gurren-Lagann' revient aux fondamentaux du divertissement en permettant au public de s'éclater au maximum sans s'embêter avec des questions de cohérence, de conséquences ou quoique ce soit ! Les batailles que vivent les personnages sont toutes travaillées de sorte à ce qu'elles soient les plus épiques et mémorables possible ! Avec son animation hors du commun et extrêmement soignée, ses thèmes musicaux épiques, les innombrables explosions jonchant les champs de bataille, la puissance dégagée par chaque attaque assénée par un mecha, la mise en scène étudiée dans les moindres détails glorifiant chaque plan victorieux et apportant un surplus d'intensité aux combats, il est difficile de lâcher tant le tout est prenant et surtout extrêmement jouissif ! On pourrait limite parler d'orgasme audiovisuel tant la recette des scènes d'action de 'Gurren-Lagann' résulte d'un condensé de sensations fortes pour le visionneur qui aura du mal à se contenir devant l'awesomeness de la chose !
Et si ce n'était que les combats ! Même les scènes en dehors sont une accumulation de fun avec des personnages virils, déjantés et attachants rendant le tout extrêmement agréable et rafraîchissant à regarder ! Cet anime raye le mot "ennui" du dictionnaire avec un rythme sans faille, du fun en barre et de l'action survoltée allant à 200 à l'heure, le genre d'anime qui donne envie de se lever et de CRIER DEVANT SON ECRAN (ET MOI AUSSI J'ECRIS EN CAPS LOCK COMME TOUTES LES CRITIQUES SUR CE SITE, PARCE QUE FRANCHEMENT, C'EST PAS POSSIBLE DE RÉSUMER LA SÉRIE SANS) ! SI VOUS N'AIMEZ PAS 'GURREN-LAGANN', EN MON SENS, LA SEULE EXPLICATION EST QUE VOUS ÊTES BLASE ! JE VOIS PAS D'AUTRE EXPLICATION !

Et malgré ça, l'anime arrive quand même à faire passer des messages ! Comme vous le savez peut-être, l'un des grands thèmes de 'Gurren-Lagann', c'est l'évolution, les personnages démarrent de rien, ils sont des merdes infâmes enfermés sous terre creusant des trous pour s'enfoncer encore plus dans la merde dans laquelle ils sont déjà pour se convaincre encore plus qu'ils sont des moins que rien, mais une fois l'élément déclencheur arrivé, rien ne pourra stopper leur évolution qui grandira, grandira, grandira exponentiellement pour atteindre un niveau tout bonnement insoupçonné ! Vous vous disiez que niveau puissance, rien de pourra dépasser 'Dragon Ball' ? Vous vous mettez le doigt dans l’œil ! 'Gurren-Lagann' se permet toujours de repousser les limites de l'impossible et du sens commun, d'aller plus loin que tout ce qui a déjà été fait auparavant, la notion d'"insurmontable" n'existe pas au sein de la Gurren-dan ! Si il y a un mur, on le détruit, si il n'y a pas de chemin, on le créé ! Tels une spirale, rien ne peut empêcher la progression des personnages poussés par une volonté tellement puissante qu'elle peut repousser n'importe quel obstacle ! C'est là la morale de la série, qui paraît ô combien classique, mais qui touche avec une justesse insoupçonnée le visionneur ! Quel que soit l'obstacle, quelles que soit les difficultés, aussi grand et insurmontables soient-il, ta seule limite est ta volonté ! Crois en toi, si tu ne crois pas en toi, crois alors en les autres qui croiront en toi en retour et alors rien ne pourra vous arrêter !

En ce qui concerne l'habillage, c'est du grand art ! La direction artistique singulière et reconnaissable entre mille donne un charme immédiat à l'anime, le character, monster et mecha design sont très réussis, les couleurs bien choisies, de nombreuses marques sont restées comme les fameuse lunettes devenues symboles de virilité et de puissance du personnage GAR par excellence ! L'animation est d'un niveau tout bonnement exceptionnelle ! Quasiment entièrement faite à la main (3D utilisée à un moment pour symboliser la lutte contre l'invasion de l'animation digitale), elle arrive à être fluide et soignée en toute situation ! L'investissement de Hiroyuki Imaishi et son style d'animation reconnaissable aux mouvements irréalistes, spontanés et dynamiques ainsi que les scènes aux traits épais et forcés rend l'intensité encore plus palpable et la chose encore plus fun à mater ! Gainax jouait son avenir sur le projet et a par conséquent investi de grosses sommes d'argents dessus, parfois une très grosse part uniquement pour un épisode ! Il en résulte une claque visuelle de tous les instants où on sent tout le cœur qu'ont mis les animateurs pour obtenir une animation stylisée de grande qualité, sûrement la meilleure animation qu'il m'ait été donné à voir dans une série d'animation japonaise (et quand je repense à certaines personnes qui me disaient que c'est mal animé, je grince fortement des dents) !
Concernant l'OST là encore, c'est excellent ! Les musiques composées par Taku Iwasaki restent en tête, s'adaptent très bien aux situations, accentuent fortement le caractère épique des batailles et certaines sont devenues cultes comme le fameux refrain ROW ROW FIGHT THE POWER ou le thème le plus épique jamais créé, Libera Me From Hell qui relève un pari osé et risqué, mais qui se révèle être une totale réussite !

Pour résumer mon ressenti, je dirais qu'à une époque où j'étais un peu blasé par les shonen nekketsu à la pelle ne sachant plus de quoi s'inspirer s'enlisant dans des concepts stériles pour tenter de se démarquer de la masse en oubliant ce que l'on attend principalement d'un divertissement, 'Gurren-Lagann' fût une véritable bouffée d'air frais et une révélation ! Par un je ne sais quoi qui fait l'étincelle de cette série, je n'ai pas réussi à en décrocher avant d'avoir englouti les 27 épisodes d'affilés ! Ce n'est pas seulement à mon goût le shonen nekketsu le plus abouti qui soit, mais aussi une véritable déclaration d'amour faite à la japanimation par ses réalisateurs et pour moi, quelque chose de rare qui aura réussi me faire rêver ! 'Gurren-Lagann', c'est exactement l'anime que j'aurais surkiffé étant gosse, un anime qui crie sa passion à travers l'écran, qui ne s'impose pas la moindre limite et qui nous fait vivre une aventure hors du commun où l'on enchaîne rire, larmes, frissons, craintes, tension et joie ! Et putain que c'est bon !!!

Pour finir : ROW ! ROW ! FIGHT THE POWER !

Note : Si après vous vous dîtes que l'on ne pourra pas faire plus épique, alors allez regarder le film 'Gurren-Lagann: Lagann-hen', par rapport à ça, la série, c'est juste de la rigolade ;) !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4355 fois
32 apprécient · 1 n'apprécie pas

Pierre a ajouté cet anime à 4 listes Gurren Lagann

Autres actions de Pierre Gurren Lagann