Conquis, je fus; séduit, je reste.

Avis sur Halt and Catch Fire

Avatar Alfred Boudry
Critique publiée par le

Comment pourrais-je ne pas aimer cette série? Elle contient Mackenzie Davis et Kerry Bishé (dont j'estime qu'elles auraient dû avoir priorité au générique sur les messieurs, mais bon). Elle contient aussi deux chansons de Peter Gabriel, parfaitement mises en scène (Mercy Street et Solsbury Hill). Et plein d'acteurs formidables. Quatre amitiés réalistes (et même, l'une des rares amitiés femme/femme sans la moindre connotation lesbienne; ça fait du bien, dans le paysage actuel). Une reconstitution historique incroyable (surtout pour quelqu'un qui a eu 20 ans les années 80). Des gens qui évoluent vraiment, sans pour autant rêver d'être des super-héros ou d'avoir des pouvoirs magiques à la mords-moi-le-hub.

Avouerai-je que j'ai chialé comme un môme à la mort de Gordon? Voilà qui est fait. Et je ne peux pas en dire autant de celle de Ned Stark ! Loin de là..

Accessoirement, c'est une série qui montre comment fonctionne la mentalité capitaliste. Et ça, c'est très appréciable dans une société qui considère désormais cette idéologie comme "naturelle" et ne songe plus à la remettre en question. Je ne dis pas que c'est une série pédagogique, attention. Je dis qu'il est fascinant de voir des humains s'aimer autour d'idées passionnantes puis se déchirer pour des questions de fric et de pouvoir. Si Halt and catch fire devait avoir un sous-titre, ce pourrait être La voie de la sagesse..

Anyway, what a scope !

PS: bon, bin, je viens de me refaire toute la série en une semaine (confinage oblige) et ça fonctionne encore mieux que la première fois. Comment est-ce possible? Je l'ignore. En tout cas, H&CF entre au panthéon de mes séries préférées, avec Tremé, The Wire, Firefly et Le Prisonnier. Bouyah!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 81 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Alfred Boudry Halt and Catch Fire