La spirale de la poisse...

Avis sur Happy Valley

Avatar Eric ROBINNE
Critique publiée par le

Quand des loosers envisagent un coup fumant, on devine très vite que ça va dégénérer...
Et ça vous fait inévitablement penser à Fargo des frères Cohen.
Et comme dans le film, pendant les 8 huit épisodes de cette série, vous assistez lentement à la désagrégation de l'équipe, de son projet, à l'accumulation de bourdes dramatiques, à des retournements de situation parfois attendus, parfois surprenants, jusqu'à la tragédie finale.
L'idée géniale de ce groupe de perdants est de se faire payer une rançon par le patron du comptable mielleux qui a l'idée d'enlever sa fille parce qu'il lui a refusé une augmentation. Projet débile ! La petite bande rate tout et s'enfonce dans un délire permanent entretenu par le méchant de service interprété par l'excellent James Norton.
Même si on se doute de l'issue finale, on est habilement maintenu en émoi grâce aux rebondissements fréquents et au suspense bien dosé.
Sarah Lancashire est parfaite en grand-mère éplorée dont le petit-fils n'est autre que l'enfant issu du viol (ce qu'on nous explique) de sa mère par Tommy, l'homme de main, et vrai violent.

J'ai passé un très bon moment et même si le scénario ne renouvelle pas le genre, le fait d'avoir déporté l'intrigue dans un coin paumé et perdu du Yorkshire ajoute un brin de tristesse et de fatalité à cette entreprise perdue d'avance.
J'ai beaucoup aimé... A voir sur Polar+

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 46 fois
Aucun vote pour le moment

Eric ROBINNE a ajouté cette série à 1 liste Happy Valley

Autres actions de Eric ROBINNE Happy Valley