Catastrophe sexuelle.

Avis sur High School DxD

Avatar A4Blachonesque
Critique publiée par le

Vous pensez que l’expression “Porno Tout Public” est à la fois un oxymore et une abjecte aberration. Vous serez ravis d’apprendre qu’une bande de tarés ont “””tenté””” de concrétiser cette expression. Et voilà le résultat…

Je pense que “catastrophe sexuelle” est le meilleur résumé de cet série mais...

Avant toute chose, pourquoi avoir mis “3” et pas “1” (parce que malheureusement on peut pas mettre 0). Cela tient en deux choses :

1 - Jusqu’à très récemment, la beauté et la qualité de l’image était vraiment très bonne et agréable à regarder (sans parler du cul).

2 - Si on m’avait présenté la série comme un porno, j’aurais sûrement mis 7 voire 8 parce qu’il n’y a que dans ça qu’il excelle.

Sinon…

Je suis toujours à la recherche d’un scénario, et s’il y en a un… bah je l’ai toujours pas vu. J’ai vaguement compris qu’il y avait des trucs avec des démons et d’autres joyeusetés dans ce genre mais à part ça… je suis bien incapable d’en tirer quoi que ce soit.
Plus sérieusement, j’ai presque eu l’impression que les phases “narratives/de combat” était totalement superflues et que l’animé aurait pu s’en passer très largement.

La plupart des personnages sont insupportables.
Koneko, la chatte de garde ; celle qui nous rappelle que le cul : “c pa bi1”, alors qu’elle performe elle-même dans un porno. Ses interventions sont lourdes et loin d’être amusantes comme le voudrait la série.
Akeno, la péripatéticienne, celle qui nous rappelle que le cul : “c tro bi1”, voire même un peu trop, voire même BEAUCOUP trop. Elle arrive à être trop penchée sur le cul alors qu’elle performe elle-même dans un porno.
Issei, un livreur de pizza qui a été embauché par hasard. Ce type est PAUMÉ. Si on pouvait juste lui dire que quand une demoiselle te tend des seins gros comme un glacière ; qu’il faut faire un minimum semblant d’apprécier ça, plutôt que de saigner du nez comme un caïd de cité devant une armée de CRS.
Et j’en passe et des meilleurs.
Quand ils ne sont pas insupportables, ils sont vides de sens…

J’ai dû m’arrêter à la fin de la saison 1 tellement la torture était grande. Les dialogues sont soit creux soit surréaliste tellement on arrive pas à croire qu’on raconte autant de conneries. Ces fameux dialogues, au même titre que le scénar, le comportement des perso, la construction et la présentation de certaines situations rappellent les prémices gênantes d’un porno gay allemand des années 2000. On tente de cacher la misère comme on peut, mais l’histoire est absente, les personnages sont des acteurs pornographiques (et non pas des démons combattants chéplu quoi), les vannes baignent dans le graveleu comme un hachis parmentier Carrefour se noyant dans son huile, les dessinateurs (entre deux branlettes) ont dessiné des ridicules bonnets M pour les prostitués de la bande et une pauvre planche à pain pour la chatte de garde (à croire qu’on commence à comprendre pourquoi elle abhorre autant le cul). Quand on propose un contenu qui patauge dans la bite du scénar au character design ; je pense qu’un partenariat avec YouPorn aurait dû être signé depuis bien longtemps.

Enfin bref, si vous voulez vous rincer l’oeil ou vous asticoter la courgette un soir d’été, c’est un excellent porno pour les néophytes du hentai japonais. Mais sinon, pas grand chose à part une catastrophe sexuelle...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1050 fois
2 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de A4Blachonesque High School DxD