Critique Animés/Séries #17 : High Score Girl

Avis sur High Score Girl

Avatar Jérémy Raikou
Critique publiée par le

Découvert comme ça à peu prés par hasard , High Score girl a été pour moi une bonne petite surprise et ce dés les premiers épisodes ! C'est un court animé de 12 épisodes qui disposera de quelques OAV en Mars 2019 , à l'heure où j'écrit cette critique . Alors quesque High Score Girl ? On va voir ça de plus prés :p

Round 1 : FIGHT !

Nous sommes en 1991 en Japon et c'est la sortie du révolutionnaire Street Fighter II dans les salles d'arcade . Haruo Yaguchi , un passionné de jeux vidéos et plus précisément de jeu d'arcade bave littéralement devant ce street fighter II et s'entraine dessus sans relâche jusqu'à rapidement devenir un des meilleurs joueurs de son quartier . Jusqu'à ce qu'une jeune fille bien mignonne , Akira Ono , arrive son Zangief pour éclater ce pauvre Yaguchi et son Guile . Trouvant à la fois une rivale mais aussi une amie avec qui la communication est bien difficile , le jeune garçon veut continuer à l'affronter sur d'autres jeux et salles d'arcade et se découvrent ainsi une passion commune pour le jeu vidéo . Et c'est ainsi que l'on vit alors el quotidien pixelisé de nos deux héros , qui au delà des salles d'arcades , ont une vie pas vraiment facile : Yaguchi est plus concentré sur ses jeu que sur ses études et ne fait pas tellement attention à la pauvre Koharu Hidaka qui veut se reprocher de lui en se découvrant un talent naturel pour les jeux vidéos ( elle arrive notamment à placer une fatality la première fois qu'elle joue à Mortal Kombat :p ) , le jeune garçon , porté par sa passion , va devoir faire malgré tout les frais de son insouciance auprès de ces deux bouts de jeunes femmes que sont Hidaka et Ono .

Cette animé est une petite bouffé d'air frais , ici point de devenir le meilleur à quelque chose ou de méchant à vaincre, juste de suivre le triangle de trois personnages tout aussi attachant les uns que les autres dans une petite histoire dans le style tranche de vie avec comme fond : le monde des jeux vidéos , que ce soit les consoles de salon et portable , mais aussi et surtout tout ce qui est jeu d'arcade . Yaguchi peut paraitre énervant et fait passer son envie de se surpasser aux jeux vidéos et donc sa passion avant pas mal de choses ( ses relations amicales voir amoureuses , ses études etc) et devra apprendre à murir et à se surpasser lui même dans dans ses autres domaines si il veut grandir . Cependant le perso m'a plus car on ressent en revanche toute la passion et l'amour qu'il porte pour les jeux vidéos . Passion que je partage volontiers avec lui :p

Round 2 : FIGHT !

Le personnage d'Ono est surement celle qui m'a le plus plu . En plus d’être trés mignonne ( elle ressemble à une poupée ^^ ) , c'est un personnage vraiment à part puisqu'elle ne s'exprime pas du tout , elle s’exprime seulement à travers quelques gloussements ou les coups qu'elle porte à Yaguchi . C'est un perso muet que l'on peut comparer à Link ou Gordon Freeman par exemple ! Et j'ai envie de vous dire , elle n'a pas besoin de parler , ses actes et les sentiments qu'on peut lire dans ses yeux , sa gestuelle ou son visage tout rougissant parlent pour elle ! C'est un bon perso dans la mesure ou elle est assez étouffée par son éducation trés stricte qui l’empêche de jouer aux jeux vidéos , ce qui l'oblige d'ailleurs à sortir dans les salles d'arcade pour y dévoiler tout son talent et qu'elle arrive pour moi à raconter plus de choses que d'autres persos de manga ou d'animés , sans meme parler .

Le trio de persos principaux est complété par Koharu Hidaka qui est une fille voulant se rapprocher de Yaguchi par les jeux vidéos dont elle développera vite des compétences innée . A plusieurs reprises j'ai vraiment été triste pour elle ( enfin je me disais plus ''hhaannn la pauvre !'' ) car malgré sa rapide progression dans le monde du jeu vidéo , mais aussi dans la vraie vie ( rejoint une bonne école , à des bonnes notes, reçoit plusieurs demandes amoureuses ) n'arrive pas à se rapprocher plus que ça de Yaguchi qui est la seule personne qui l'intéresse vraiment . Le trio est plutôt bon à suivre et ont vraiment une âme quoi ! Sans pour autant être des personnages de ouf hein , ce sont des personnages ayant vraiment quelque chose à raconter et qui nous font ressentir quelque chose . On arrive à ressentir la passion du trio pour les jeux , le sentiment de devenir quand même meilleur autre que dans le jeu vidéo de la part de Yaguchi , le sentiment de sortir de son cadre et de vivre sa passion à fond de la part d'Ono , et le sentiment de plaire désespérément de la part de Hidaka . Et on arrive vraiment aussi à ressentir les moments tristes et durs que vivent ces persos .

Final Round : FIGHT !

L'univers des jeux vidéos évolue avec le temps et l'animé ne reste pas coincé en 1991 , ainsi nous suivons les personnages et donc certains jeux vidéos au travers plusieurs années ( à l'école primaire en 1991 : sorti de street fighter II , au collège en 1993/1994 : sorti de Virtua Fighter et Tekken , au Lycée début 1995 , la playstation et la saturn sont sortis etc ) . L'humour de cet animé est bien géré et nous fait souvent rentrer dans la tète de Yaguchi fantasmant la plupart des jeux pour lui remettre sur le droit chemin ( ex Guile de street fighter ou akira de virtua fighter le frappe pour lui remettre les idées en place , mais tout ça c'est dans sa tète bien sur :p ) . L'humour provenant des autres personnages aussi est le bienvenue et nous prouve qu'il s'agit vraiment d'un animé léger , sans prise de tète et se laissant déguster . On en apprenant également , au fil des épisodes , un peu plus sur le monde du jeu vidéo et de son évolution au Japon . Ainsi , meme si l'animé nous fait beaucoup l'étalage des jeux sur arcade , on verra également des consoles de salon bien mis en avant comme la PC Engine et Yaguchi nous montrant des jeux dont je ne soupçonnais même pas l'éxistance ! D'autres consoles comme la super nintendo , la Saturn , la playstation , la game boy ou encore la pc engine GT ( une PC engine portable ! ) se verront dévoiler peu à peu et ça fait plaisir de voir curieusement un perso d'animé partager la même passion que toi , ce qui favorise plus facilement je trouve l'échange que l'on a avec l'animé . ( même si pas besoin d’être gamer/gameuse pour apprécier :p )

Cette passion du jeux vidéo se ressent vraiment à travers plusieurs éléments comme la musique composée par Yoko Shimomura ( compositrice de street fighter II , tiens tiens :p , mais aussi plus connu pour la saga Kingdom Hearts ou encore Mario et Luigi ) qui colle bien à l'atmosphère de l'animé . L'opening est vraiment bon mas j'ai plus aimé l'ending qui fait bien mignon et qui colle aussi à l'univers d**'high score girl** . Les graphismes fait en 3d CGI mais gave généralement dans les animés , et même si j'avoue qu'au début ça m'avait gêné , on s'y fait rapidement et on se laisse faire car elle n'est pas si dérangeante que ça la CGI . Les personnages ne sont pas moches ( à part certains mais ce sont des joueurs random donc on s'en fiche un peu :p ) et le tout arrive à être satisfaisant en tant que bon petit animé à voir comme ça par curiosité ou par la passion des animés et/ou du jeu vidéo !

Continue ? : Un animé bien sympa tout mignon avec un trio de personnages où leur sentiments s'entrecroise dans le monde du jeu vidéo ! High Score Girl est à voir pour passer un bon petit moment et qui mérite une seconde saison . Hâte de voir les trois OAV qui arriveront bientôt .

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 520 fois
5 apprécient

Autres actions de Jérémy Raikou High Score Girl